Le Docteur Ganglè Le vieux Ganglè donne son opinion sur le parcours des Aigles à la CAN 2012.

0
2

Také : Cette année, tout le monde croyait que les Aigles du Mali allaient se faire ridiculiser à la CAN. Mais, ils sont parvenus à arracher la troisième place. Ce succès a été bien fêté. Comment voyez-vous cela?

 

Ganglè : Tout d’abord, je félicite les jeunes joueurs parce qu’ils ont pu aller loin malgré les contraintes liées à l’insouciance et à la magouille des dirigeants du football malien. On se rappelle comment les préparations ont été faites. Hammadoun Kola Cissé président dela Fédération malienne de football et sa clique, afin de brouter de l’argent, ont amené les jeunes au Togo pour faire des matchs bidon.

Malgré cela, ils ont fait un bon parcours avec 6 buts marqués et 5 encaissés. C’était  1 à 0 contrela Guinée, 0 à 2 contre le Ghana et 2 à 1 contre le Botswana dans les matchs de poule. En quart de finale, les Aigles ont éliminé un des pays organisateurs, le Gabon. C’était au tir au but (5 contre 4). Les deux équipes étaient à égalité d’un but partout au terme des prolongations. En demi-finale, les Aigles ont été battus parla Côted’Ivoire par 1-0. Au match de classement, ils ont pris leur revanche sur le Ghana en le dominant par 2 à 0.

Après la médaille d’argent en 1972, le Mali vient d’avoir celle du bronze. On espère que la prochaine médaille n’attendra pas 40 autres années pour qu’on l’on obtienne. Après les séries d’exultations, on doit permettre à l’équipe de travailler convenablement pour monter en puissance. Nous savons qu’elle a été rafistolée à la dernière minute et que c’est au cours de la compétition qu’elle a commencé à se retrouver. Mais certains croient que tout est fini avec cette troisième place. D’autres s’en servent pour se faire une promotion. Il fallait écouter Hammadoun Kola Cissé président dela FEMAFOTTqui voulait faire croire qu’avant ces jeunes Aigles, il n’avait jamais eu de joueurs disciplinés. Il ne sait pas que c’est une déclaration qui retourne contre lui. Durant tout ce temps qu’il est à la tête de la fédération, si les équipes n’étaient pas disciplinées, ça veut dire que lui Kola, ne mérite pas sa place.

D’ailleurs, que la fédération était à la base de plusieurs mésententes entre les joueurs et l’encadrement à cause de la magouille et des questions d’affinités. D’autre part, Hammadoun Kola Cissé veut  se monter au premier plan de ce succès pour redorer son image et faire oublier les sous bouffés au nom du foot. Il parait qu’il écrit des millions sur des factures de nettoyage de toilettes. Franchement, lorsque les Aigles ont fait leurs parcours catastrophiques dans les éditions précédentes dela CANsurtout en 2010, qui a vu Hammadoun Kola Cissé parler? Personne ! Il se cachait de la presse. Et maintenant, il veut sortir pour se montrer avec des blablas et du n’importe quoi !

Au-delà des tapages, il ne va rien faire pour amener cette équipe à maturité. Tout ce qu’il voit maintenant, c’est les sous qui pleuvent depuis l’arrivée des joueurs dela Can2012. C’est regrettable ! Dans ses premières déclarations, le président dela FEMAFOOTdevait parler des hauts et des bas de l’équipe. Il devait aussi donner des perspectives rassurantes pour qu’on aille de l’avant. Certes, les gens sont contents, mais on ne doit pas oublier que nous n’avons pas de bons dirigeants du foot.

Hammadoun Kola Cissé, est-ce vous pouvez me dire ce que vous avez fait pour contribuer à l’acquisition de la 3è place? Je sais que vous ne pouvez pas répondre. Parce que tout le monde a vu que les jeunes se sont armés de leur propre détermination. Aussi, il semble que vous visiez tout sauf des victoires. Mais, vous-êtes été le premier à être surpris du succès des Aigles. N’est-ce pas? Mais vous avez l’occasion de vous racheter en faisant très rapidement l’état des lieux du football malien pour voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. Cela nous permettra d’aborder avec sérénité les compétitions qui s’approchent.

Také, ferme ton appareil, on se verra la semaine prochaine, plaise à Dieu !

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.