Lettre à mon oncle Bass, Cher oncle,

0
0

J’espère tout de même, que tu vas bien, car tu es si précieux pour la troupe et la marmite familiales.

Que Dieu te garde ici bas pendant très longtemps. Amen !

 

En attendant donc, de te lire très prochainement (et de recevoir dans une enveloppe la somme de 10.000 Fcfa pour moi),  je t’informe que la troupe familiale est toujours au grand complet et, grâce à toi (et à Dieu bien sûr) nous continuons à poser au moins une fois chaque jour, la marmite sur le feu. Alhamdoulilahi !

 

Me concernant, rien n’a jusqu’ici changé.

Je suis toujours sans emploi, donc, avec les poches trouées. Mais, je garde espoir car, rien (en dehors de la mort) n’est définitif. Walahi, bilahi, je jure !

Sur tout un autre plan, je t’informe qu’en "haut d’en haut", le Président ATT a fêté la semaine dernière le 9ème anniversaire (2e mandat) de son accession au pouvoir.

 

A l’occasion, il y a eu sur la "Colline, à boire, à manger, des discours et du folklore, à l’attention des proches du "Roi" de Koulouba, de quelques petits "en haut", des griots, (de la 1ère comme de la 25ème heure) des valets, et de tout le "clan".

 

Quel bilan, de l’ex-secrétaire général du PDS (Parti pour la Demande Sociale) faut-il retenir à l’occasion de ce 8 juin 2011 ?

Ils ont été unanimes les repus de la République à trancher : le bilan de ATT est largement positif.

 

Mais, on pense (disait le philosophe Allemand), autrement dans un château que dans une chaumière.

Pour nous autres les "en bas", les faibles et les petits, l’écrasante majorité dans ce pays, nous disons clairement que le Mali, au contraire a reculé. Et pour cause, nous mourrons par milliers, aujourd’hui plus que jamais, de faim, de maladies et de désespoir.

Certes, personne ne peut le nier, ATT a construit des ponts, des écoles, des routes, des logements sociaux, et fabriqué de nouveaux riches, mais, le pilier du développement d’un pays c’est surtout l’accès de ses populations à la bouffe.

 

La marmite étant le plus vieil instrument de l’histoire de l’humanité.

D’abord la bouffe, ensuite la bouffe, après, la.. bouffe. Walahi, bilahi, je jure !

 

Or, sur ce plan, aucun Malien, fusse-t-il le plus zélé défenseur de nos "en Haut" d’aujourd’hui ne peut nier le fait que l’écrasante majorité des Maliens meure de faim.

 

Ha ! Fantambougou, le pauvre royaume des petits et des faibles, l’implacable “ nation ” de la misère, de la désolation et du désespoir.

Revenant à la République, je te signale qu’elle vient de faire prisonnier l’ex ministre de la Santé Mr Touré, au motif qu’il aurait détourné de colossaux fonds accordés par le Fond Mondial à notre pays.

 

Le pauvre homme croupit donc, depuis quelques jours en prison et symbolise désormais aux yeux des naïfs, des crédules et des gogos, la "volonté" du président ATT de neutraliser les prédateurs des deniers publics.

 

Mais, Walahi, bilahi, je jure tonton, tout ça, ce n’est que du cinéma.

 

Je ne défend point cet homme, mais, la lutte contre la corruption ne doit pas être sélective.

Combien sont-ils ces gros, gras et grands voleurs de la République du Mali et qui se la coulent douce, alors qu’ils sucent le sang du peuple et se baignent dans sa sueur ?

 

Allah Akbar !

Ces gens là tonton Bass, peuvent toujours continuer de courir et de gambader.

Lahara en tous les cas est incontournable, inévitable ! Et, là-bas, la Justice, l’égalité et l’équité que l’on nous refuse sur cette terre malienne à nous tous, seront de mise.

 

En plus, là bas, nul ne sera obligé d’être avec quelqu’un, pour ne pas avoir "sur le dos, la justice l’Administration et la Sécurité d’Etat". Walahi, bilahi, je jure !

 

Mais, je prie Dieu, qu’avant ce jour, ici même sur cette terre de misère, tous les margouillats bipèdes et leurs complices soient arrêtés, attachés comme des sacs de noix de Kola, puis exposés dans les vitrines de la honte pour être arrosés de nos crachats !

Sadisme, cynisme, cruauté, froideur, tu as le choix, cher tonton pour qualifier mes propos.

Mais, Walahi, bilahi, je jure, ces gens là, ne méritent que ça !

 

Enfin dans le marigot politique, malien, c’est l’ex premier ministre Modibo Sidibé qui a ravi à tous, la vedette la semaine dernière.

En effet, l’homme que les nécrophages donnaient pour mort (politiquement) est plus que jamais actif. Il a superbement fait mobiliser des milliers de jeunes à Bamako afin que ceux-ci lui demandent d’être candidat aux élections présidentielles de 2012.

Sa campagne a été une réussite totale et il faudrait s’attendre très bientôt à ce que l’homme apparaisse au grand jour pour dire "oui, j’accepte !".

Mais, entre vouloir et pouvoir, il y a tout un Océan.

A lundi prochain Inchallah !

Par ton petit Ablo !

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.