Méchage : Le culoté et le fanfaron

96

« Je suis proche de tous les leaders religieux et de tous les courants religieux du Mali, y compris des chrétiens. Je suis l’un des seuls responsables politiques du pays, si ce n’est le seul, à avoir des contacts réguliers avec tous les évêques du Mali ! ». L’homme qui s’exprime ainsi est connu pour avoir une haute idée de sa personne et de ses œuvres. Il est également connu pour son sans-gêne ou disons même, son culot. Incontestablement, c’est un jeune premier. Sa trajectoire politique et administrative l’ont propulsé à la tête de l’administration malienne comme Premier ministre alors même que son poids politique est pour le moins insignifiant (il ne disposait ; tout au plus, que d’un seul député). Quand nous avons lu cette phrase (nous proposons l’intégralité de l’interview qu’il a accordée à nos confrères de Mondafrique le mardi dernier) ; nous avons pris peur. Oui, oui, nous avons pris peur qu’il ne nous resserve le plat qu’il a servi à la diaspora malienne à Paris du temps où il était Premier ministre. Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie (il avait reçu une volée de bois verts en son temps pour ses déclarations quelque peu osées), il avait déclaré que lui, était bien placé pour appréhendé la question du métissage et du brassage dans la mesure où son père est chrétien et sa mère musulmane, et qu’aujourd’hui, sa mère peuh a épousé un tamasheq. Donc nous avions eu peur qu’il ne nous ressorte ce genre de déclarations. Car cela voudrait dire qu’il n’a rien appris de ses erreurs et de son ignorance. Pour ceux comme lui qui ne le savent pas ou qui ne le savent que trop peu, tout le Mali est bâti sur le brassage, chaque malien est la somme de tous les Maliens. Pour ne pas nous égarer, revenons à sa déclaration. A ce niveau, nous estimons qu’il est utile de préciser que l’homme dont nous parlons n’est autre que Moussa Mara, même si tout le monde l’a compris. Quand il affirme, avec une pointe de fanfaronnade qu’il est l’un des seuls responsables politiques du pays, si ce n’est le seul, à avoir des contacts réguliers avec tous les évêques du Mali ! », il fait ce qu’il sait faire le mieux, du Moussa Maratout craché. Il est toujours le premier quand il n’est pas le seul ou l’unique. Toujours sur ses certitudes. La vérité, c’est qu’il y a de nombreux responsables politiques qui rencontrent régulièrement les leaders religieux dont les évêques. Seulement, la foi étant personnelle, ils n’ont pas besoin de faire de la publicité comme Moussa Mara. Celui-ne manque aucune occasion pour afficher tout ce qu’il fait sur Facebook, y compris quand il participe à des enterrements. C’est donc normal que, quand il ne voit que lui seul sur les réseaux sociaux aux côtés des évêques qu’il affiche sans avoir au préalable demandé leur avis, il pense qu’il « l’un des seuls responsables politiques du pays, si ce n’est le seul ; à avoir des contacts réguliers avec tous les évêques du Mali ».

Nous en connaissons parmi les responsables politiques qui entretiennent des relations régulières, suivies, avec les leaders religieux mais qui n’ont pas besoin d’animer des conférences dans les mosquées. Parce que la foi est personnelle, on n’a pas besoin de l’exhiber sur le haut des minarets. Nous sommes convaincus que tous escomptent quelques retombées au moment opportun. Mais la manière dont Moussa Mara les drague dépasse l’entendement et la simple expression de la foi personne. Souvent en écoutant l’ancien  Premier ministre ou en le lisant, nous avons l’impression qu’il a oublié qu’il a occupé les fonctions les plus élevées dans l’administration malienne. Mardi encore, nous l’écoutions sur les antennes d’une radio internationale évoquant le manque de leadership et de volonté politique au plus haut sommet de l’Etat concernant la gestion de la crise au Nord du pays. La bonne blague. Il oublie ou s’exonère trop facilement. C’est quand même lui qui, en voulant coûte que coûte prouver qu’il est le chef de l’administration malienne sur toute l’étendue du territoire, qui a conduit une aventureuse visite à Kidal avec les résultats et les conséquences qu’on connait. Nous ne parlons même pas des administrateurs qu’il a laissés tués comme des poulets et pour lesquels sa seule compassion consiste en une attitude bravache : « si c’est à refaire, je le referai ». Comme tous les Maliens, nous le suivons, nous l’observons, nous l’écoutons dans la mesure où il trace un sillon politique assez intéressant. Il est l’un des rares responsables politique si ce n’est le seul qui exprime son opinion sur tous les sujets d’actualité. Il écrit, il parle, il drague tous ceux qui pourraient voter pour lui. Il n’a pas peur de ses opinions, il n’a pas peur de ses certitudes, il n’a pas peur de ses contradictions. Et pour cela, il voyage. Il a fait presque le tour du monde. Il va à l’intérieur, comme il tourne à l’extérieur. Et partout, son culot laisse stupéfait ou abasourdi.

Si Moussa Mara ne manque pas de culot, il y a un autre qui partage cette qualité avec lui, mais en plus fanfaron. Il s’agit de Me Mohamed Ali Bathily, ci-devant ministre chargé des Domaines de l’Etat et précédemment ministre chargé de la Justice. On retiendra de sa présence au gouvernement, son activisme et sa capacité à brasser du vent. Mais pas que. Bathily, sous certains traits, peut paraître dangereux. On se rappelle de ses sorties ampoulées contre les agents de l’Etat qui envoient leurs enfants étudier à l’étranger. On se rappelle de ses diatribes contre les juges dont il assurait la tutelle, tous corrompus et n’ayant aucune grâce à ses yeux. Quand on lui demande, ce qu’il a pu changer, il reconnait qu’il n’a rien pu faire dans la mesure où les procès qu’il a intentés n’ont pas prospérer. Au ministère des Domaines, il fait encore mieux. Il fait le tour du pays pour rencontrer les paysans dépossédés de leurs terres par des agents immobiliers qu’il qualifie de spéculateurs. Dans ses harangues, il va jusqu’à demander aux populations d’user de la légitime défense. Et après coup il se défend d’’inciter à la révolte contre les juges ou contre les promoteurs immobiliers. Lors de son passage sur les antennes de l’ORTM, l’homme nous a parus encore plus fatigué, disons même las, dans la mesure où il semble prêcher dans le désert. Comme il sait que devant la loi, devant la justice, les plaintes prendraient du temps à prospérer, il invoque la légitime défense. Les populations qui ont une notion assez vague du contenu que Bathily et la loi donnent à la légitime défense, pourraient tuer juges et géomètres au motif qu’ils sont en légitime défense.

Nous terminons ce tableau par un bavard. Il parle, il parle. Il aime s’entendre parler. Nous sommes sûrs qu’il serait capable de se transformer en ventriloque si jamais on venait à lui fermer la bouche. C’est un membre du gouvernement. Sa dernière sortie concerne les massacres de Ténenkou. Le bon monsieur estime que les faits ont été grossis (avec plus de 41 victimes, il pense que les gens exagèrent, que ce n’est pas aussi grave à la limite) et que ce qui s’est passé est à mettre au compte de Satan. La bonne blague on vous fit.

Ali Kéita

PARTAGER

96 COMMENTAIRES

  1. Du n’importe quoi,mais pourquoi les Malien n’aiment pas les hommes honnêtes?

  2. Un article qui a le merite d etre bien ecrit, sinon le contenu est à mon avis trop partisan. Mara a le mérite de vouloir rencontrer les maliens de l intérieur et de l exterieur. Ça c est important et salutaire. Tous nos hommes politiques sont tjrs en campagne chacun à sa façon. Les sorties impempestives de soumi et autres c est aussi leur façon machiavélique de rester sous le feu des projecteurs. Quand à bathily j espère qu il n est pas entrain de toucher des dossiers du journaliste ou des proches. C est tjrs comme on ne voit que notre petite personne ds ce pays.

  3. Ousmane Fofana, le journaliste a simplement décrypté ce que vous n’arrivez pas à voir. Réveillez vous et sachez qu’en somme les deux cités sont de vrais pyromanes

  4. Moussa ne sera ni modibo non soumahila aussi c est a vous seule de choisir notre président ?

  5. Le PREMIER MINISTRE, qui est allé livrer les militaires maliens à Kidal aux jihadistes en signe d’appartenance à leur cause.

  6. “…« Je suis proche de tous les leaders religieux et de tous les courants religieux du Mali, y compris des chrétiens. Je suis l’un des seuls responsables politiques du pays, si ce n’est le seul, à avoir des contacts réguliers avec tous les évêques du Mali ! »….
    ” Moussa Mara, fils de Joseph Mara! Tel pere tel fis? :??? Huuum A force d’etre ecartele entre tous, on risque de se dechirer quelque part deh! Hum

  7. Moussa mara peut faire de la fanfaronnade à coup de millions par ci et par là mais le verdict sera sans appel pour lui. Il n’a absolument rien pour convaincre.
    Ces paroles et ses actions le rattraperont tôt ou tard. Son manque de “culot” contribuera sans aucun doute à détruire cette carrière détruite dans l’œuf.

  8. Contrairement à Moussa mara le ministre Bathily au moins sait ce qu’il veut. Il sait prendre des décisions quand il le faut et les assume en tant que bon responsable.
    Ce qui n’est pas le cas de Mara qui après échec de ses entreprises veut à tout prix en attribuer la paternité à d’autres personnes. Un dirigeant avec ce genre de comportement qui laisse à désirer ne peut absolument pas être à la hauteur.

  9. Toi pti journaliste si tu n'as rien à faire laisse les gens tranquille je ne sais pas qu'est-ce que tu as comme antécédent avec ces braves , chauvins et honnêtes citoyens là? Mais sache que ces hommes méritent respect et considération . un article dépourvu de sens n'importe quoi ?

  10. Moussa mara peut courtiser autant de religieux qu’il veut. Il peut connaitre les habitudes alimentaires de tout un chacun et même leurs habitudes vestimentaires mais le dernier mot revient au peuple. C’est la désillusion qui l’attends car donner des jetons à des personnes pour organiser des meetings de part et d’autres afin de scander des messages électoralistes de part et d’autres.
    Ce sont des opportunistes qui lui montreront leurs vrais visages le moment où il s’y attendra le moins.

  11. Ce n’est même pas évident que Mara puisse occuper les fonctions de maire du district de Bamako à plus forte raison être le président de cette république tout simplement à cause de son arrogance. Je ne parlerai pas des autres actions qu’il a posé avant d’être premier ministre mais ce qu’il a fait pendant et après en parlant uniquement des propos qu’il a tenu récemment concernant sa sortie de Kidal où il n’a pas eu l’humilité de s’excuser et d’un ton arrogant a dit qu’il ne s’excusera. Est ce qu’une personne avec un tel comportement peut prétendre à la magistrature suprême et que le peuple lui accorde son quitus?

  12. On peut tout arracher à une personne sauf son rêve alors Mara peut continuer à rêver mais nous ne sommes plus dupes pour confier notre destin à une personne qui manque d’humilité comme comme Moussa mara. Il a été à la base de la perte de la vie de plusieurs personnes et à défaut de le reconnaitre; il a passé son temps à tenir des discours guerriers de part et d’autres. On peut élire une personne avec une telle morale maire ou encore président de la république?
    Que non nous ne tomberons pas si bas!

  13. Si moussa mara n’a pas pu faire ses preuves à la primature; ce n’est pas évident qu’il puisse le faire à la présidence. Des choix judicieux; nous en ferons en ne confiant notre destin qu’a des personnes qui ont démontrées qu’elles sont à même de pouvoir travailler pour nous. Ce qui n’est pas le cas pour moussa mara en qui nous avions vu un travailleur mais qui nous a désillusionner.

  14. je pense que moussa mara n’est pas obligé de faire une tant de promenade autour des religieux pour qu’on puisse le soutenir lors des élections présidentielles. je pense que moussa mara doit d’abord s’arranger dans sa vie avant de faire ses éloges car c’est le peuple qui va faire la différence entre les candidats et le plus méritant sera le président de la république malienne.

  15. Mara est quelqu’un qui peut faire un bon maire et pourquoi pas un bon président pour le pays. Mais il se lance dans des actions qu’il ne maitrise pas du tout.
    Au moment où tout le monde est unanime sur le fait qu’il faille éloigner les religieux de la chose politique; c’est le moment que choisit Mara pour faire des conférences et autres manifestations de propagandes dans les mosquées et autres.

  16. Toutes les pseudos activités de part et d’autres de la part de Moussa Mara ne sont que des épiphénomènes car parlant d’avenir politique; il n’en a plus depuis qu’il n’a pas eu la grandeur d’esprit de s’excuser pour la mort des personnes tuées lors de sa visite à Kidal.
    Il peut bien fanfaronner de gauche à droite mais soin réveil sera brusque.

  17. Moussa n’est pas prêt pour gouverner cette nation. Pour qu’il puisse gagner les élections présidentielles dans ce pays, il lui faut encore une dizaine d’années. L’âge compte beaucoup en politique. Les interviews vaniteuses de Mara risquent de le décrédibiliser.

  18. Moussa Mara est un jeune politicien, si je peux me le permettre de le dire ainsi. Mais son jeune âge ne l’empêche pas de dire ce qu’il pense de son pays et de faire ce qu’il peut pour elle. Je lui souhaite bonne chance pour la conquête de la mairie et je lui conseille de ne pas prétendre à la présidence pour le moment.

  19. Je conseille à Moussa Mara de ne même pas se présenter aux élections présidentielles prochaines. Je sais que tous ses dires visent tout simplement à dire qu’il peut sans doute être président de pays avec ses liens avec les religieux. Chaque chose à son temps.

  20. Ce que Moussa mara ne sait pas; c’est qu’il y a belle lurette que la plupart des populations de ce pays l’ont déjà vomit et enlever de leurs choix depuis sa sortie de Kidal qui a causée la mort de personnes et qu’il n’a pas eu l’humilité de reconnaitre. Son manque de sagesse est son premier ennemi dans cette quête du pouvoir de la municipalité de la commune du district et de la présidence de la république.

  21. L’ancien premier ministre, Moussa Mara, non moins celui qui a conduit nos vaillants soldats à une boucherie qui a été une extermination avec une quarantaine de morts, sinon plus, croit pouvoir gagner les élections prochaines avec les relations qu’il se glorifie.

  22. Je pense que la communication de l’ancien premier ministre n’est pas bonne. Un homme politique ne doit pas se vanter de ses relations religieuses qui n’ouvrent pas la porte à la présidence. Ce ne sont pas ces relations qui vont voter pour lui ou décider celui qui doit succéder l’actuel, s’il y a lieu.

  23. les événements tragiques de 2014 qui se sont déroulés à Kidal avait fait beaucoup de perte en vie humaine, je pense que Moussa Mara devrait faire attention car il était à la base ces événements de Kidal, il lui avait été interdit d’effectuer une telle visite alors qu’il y avait une forte tension mais comme il est têtue il continu de se pavaner.

  24. Contrairement à Mara, je pense que le ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières fait tout cela dans le cadre de ses fonctions. Il ne fait qu’appliquer la législation. Mais une chose est sûre, si Moussa Mara ne veut pas se retrouver sans aucun fan, il a intérêt à se méfier des interviews de ce genre.

  25. je pense que ce qu’intéresse vraiment l’ex premier ministre Moussa Mara c’est être le maire de la district de Bamako pour le moment donc l’élection présidentielle est un projet futur pour lui.

  26. Tout le monde peut prétendre à la magistrature suprême du pays en tant que citoyen de ce pays jouissant de tous ses droits civiques. Moussa mara n’est pas en marge de ceux-ci en tant que citoyen de ce pays mais on n’a pas besoin d’être devin pour savoir que sa cote de popularité ne peut pas lui permettre d’être président de ce pays. Moussa mara n’a pas encore le poids d’un président. Il peut donc faire les fanfaronnades de part et d’autres mais le vrai maçon se reconnait au pieds du mur.

  27. Le président du parti Yelema doit savoir qu’il n’est pas le seul politicien proche des leaders religieux. Il y en a assez. Donc ce n’est pas la peine de se glorifier de cela pour prétendre gagner les élections présidentielles.

  28. Il ne suffit d’être proche des religieux pour gagner les élections au Mali. Le Mali est une république laïque. Le jeune politicien, Moussa Mara, pensent pouvoir conquérir les fauteuils, communal et présidentiel avec ses relations avec les religieux.

  29. Il ne suffit d’être proche des religieux pour gagner les élections au Mali. Le Mali est une république laïque. Le jeune politicien, Moussa Mara, pensent pouvoir conquérir les fauteuils, communal et présidentiel avec ses relations avec les religieux.

  30. Moussa Mara est loin d’avoir l’un de ces qualités indispensable pour la gestion de ce pays.
    Il peut battre campagne en fer ou au paradis il ne sera jamais président de ce pays.
    Si tu croix que ce sont les religieux qui vont te donner le pouvoir tu te trompes.

  31. Les ambitions politiques de Moussa Mara sont dépassées. Le jeune politicien commence à aimer les réseaux sociaux qui nous mentent. On ne doit pas se fier de ces réseaux pour tirer la conclusion de quoi que ce soit. Rares sont nos hommes politiques qui n’ont pas de relations avec les courants religieux.

  32. Je savais que le jeune Mara allait parler de ses relations avec tous courants religieux. On a beau avoir de telles relations, on peut ne pas gagner les élections présidentielles surtout quand on se croit le seul à avoir de telles relations alors que c’est le contraire.

  33. je pense que Moussa Mara est un bon politicien au Mali il sera un bon candidat pour le maire de district Bamako mais un peu jeune pour être le président du Mali il doit attendre encore plusieurs années.

  34. Bathily Comme il sait que devant la loi, devant la justice, les plaintes prendraient du temps à prospérer, il invoque la légitime défense. Les populations qui ont une notion assez vague du contenu que Bathily et la loi donnent à la légitime défense, pourraient tuer juges et géomètres au motif qu’ils sont en légitime défense.

  35. contrairement à Moussa Mara, Ali Bathily est un bosseur il a l’engagement à bâtir son pays dont il fait ses preuves. alors que Moussa Mara lui na pas manqué à nous montrer qu’il est incapable de gérer et aujourd’hui il veut devenir président.

  36. Moussa Mara peut être le maire du district de Bamako mais pas le président de la république.Il se présente aux élections pour se faire connaitre simplement.

  37. Moussa Mara a beau avoir des relations religieuses, tous les courants confondus, il ne sera pas président de la république du Mali avec son jeune âge, en tout cas pas en 2018. Donc il a intérêt à ne pas trop se venter avec ces relations.

  38. Le problème foncier de notre pays est très complexe car les juges qui étaient censés résoudre ce fléau sont les plus impliqués. Mais il faut toutefois reconnaître beaucoup a été fait depuis l’arrivée de Maitre Bathily. Des spéculateurs ont été arrêtés tout comme des agents d’état qui livraient les titres fonciers. C’est pourquoi, il a supprimé ces titres fonciers.

  39. Nous sommes sûr d’une chose Moussa Mara peut se présenter aux élections présidentielles de 2018 mais il n’est un candidat à la hauteur, qui pourra inquiéter le président Ibrahim Boubacar Keita pour son deuxième mandat à la tête du pays.

  40. Je pense que l’histoire de Kidal quand il était le chef du gouvernement lui a fait perdre des points sur le cote de sa popularité en tout cas. C’est un bon un candidat pour être le maire du district de Bamako.

  41. Moussa Mara peut se présenter aux élections présidentielles c’est tout a fait normal car le parti Yelema est nouveau et jeune parti politique au Mali donc participer aux différents élections permettra de faire connaitre le parti à tous les maliens.

  42. Nous savons tous ce qu’il a fait à la mairie de la commune IV. Qu’il nous dise comme a-t-il eu le terrain qui sert de QG pour son parti. C’est un irresponsable effronté qui n’a aucun respect pour le peuple dont il prétend diriger.

  43. Le président du parti politique yelema a encore du chemin à faire avant d’arriver à koulouba.C’est une question d’étape il ne faut pas bruler les étapes donc c’est mieux pour lui qu’il commence en bas d’échelle comme ambition d’être le maire de Bamako.

  44. Nous savons comment monsieur a dirigé le dossier de l’avion et équipement militaire. Il n’est pas digne de confiance. Il peut se vanter devant ceux qui le connaissent pas. Il a montré ses limite sur plusieurs plans alors qu’il se fasse éduquer avant de prétendre quelque chose dans ce pays.

  45. Me Mohamed Ali Bathily lorsqu’il fait une déclaration contre les agents de l’Etat qui envoient leurs enfants étudier à l’étranger ne dit absolument rien car lui aussi ses enfants sont aussi à l’extérieur pour études et même aussi des maliens envoient leurs femmes en Europe pour l’accouchement juste pour avoir la nationalité.

  46. Monsieur le journaliste cela n’est pas un probleme que l’ex premier ministre se présente comme candidat aux élections c est le président un parti politique même s’il sait bien qu’il ne pourra gagner,c’est logique qu’il se présente aussi.

  47. Les courses déraisonnables des acteurs politique de l’opposition pour Koulouba à déjà commencer. La population malienne doit faire très attention car le mot de combat des acteurs politiques de l’opposition sera de dénigré le régime au pouvoir pour en tirer profit.
    Mr MARA être avec les réligieux que veux tu dire par la, les religieux font te désigner, tu te trompe pour rien.

  48. Le district de Bamako a besoin de quelqu’un comme Moussa Mara pour que notre capitale devienne une ville saine et bien propre donc c’est un bon candidat pour ce poste.

  49. Mara doit vraiment passer devant l’assemblée nationale pour nous expliquer ce qui s’est réellement à Kidal ce jour là. Même si monsieur nous a prévenu qu’il ne ferait pas d’excuses à qui que ce soit. Il doit savoir que le peuple ne gère pas son état d’âme ou ses crises de nerf pour dire ce qui lui passe dans la tête

  50. Bathily fait ton travail comme il t’est dit par le président, l’affaire de Souleymanebougou, d’après Bathily n’est pas fini , il va jusqu’au bout de la démolition, en ce qui concerne les affaires fonciers, le ministre en charge du domaine a pris l’affaire entre ces deux mains.

  51. Moussa Mara est un imposteur qui a abusé de la confiance du président IBK. Il n’a jamais à adhérer en temps réel aux décisions de la majorité présidentielle. Il voulait être premier ministre pour voler notre pays. Il rendra compte bientôt des vols et autres crimes.

  52. Je n’ai jamais vu un politique irresponsable et malhonnête. Les maliens ne sont pas dupes pour confier sa destinée à un tel politicard qui n’a aucune considération pour son peuple.

  53. Moussa Mara est un bon et jeune politicien qui aura un avenir dans ce pays là.Nous espérons qu’il apprendra de ces erreurs dans les jours avenir le Mali pourra compter sur les gens comme lui.

  54. ce monsieur est un opportuniste il ne maque pas de mentir aux personnes pour se faire aimer mais avec les religieux cet homme est pense qu’il est arrivé et que sa campagne à bien commencée mais il se trompe car tous connaissons ses lacunes.

  55. Les parents des soldats tombés à Kidal par sa faute demandent justice. Donc il sait ce qu’il l’attend plus ou moins. Il peut faire ce qu’il veut dans sa vie mais son avenir politique ici au Mali est fini. Il ne sera rien dans ce pays

  56. Il faut que la commission de l’assemblée nationale puisse vraiment livrer les conclusions de cette enquête car jusqu’à preuve de contraire moussa mara décline avoir une part de responsabilité dans cette histoire qui a été à la base de la perte des vies de plusieurs personnes.
    Cependant, nous savons quel genre de personnes est moussa mara donc nous serons vigilants!

  57. Me Bathily a mis les charrues avant les taureaux mais aujourd’hui, il essaie de faire son possible pour regler les questions de terrain. C’est une bombe qui demande le concours de tout le monde. Les juges retardent le reglement de ce problème.

  58. Moussa Mara maque de professionnalisme dans la gestion, le peu de temps qu’il a passé à la tête du gouvernement a vite montrer que Moussa Mara n’est un pas un homme rigoureux et manque de compétence dans la gestion. il veux s’approcher des religieux pour afin d’avoir leur confiance car il veut être candidat à l’élections présidentielles de 2018.

  59. Je pense que Mr Bathily est un homme de droit il sait de quoi il parle parle, Mr le journaliste nous avions tous suivie le débat à l’ORTM il fallait écrire l’article en entier, Bathily est l’un des rares ministre du gouvernement qui ne ménage aucun effort pour que les maliens retrouvent leur droit .

  60. Je ne sais pas ce que veut en venir en disant qu’il est plus proche des réligieux que personne. Moussa Mara doit savoir qu’actuellement l’heure n’est pas à la campagne sur les réseaux pour la course vers Koulouba. Pour le moment tous les acteurs politiques se battent pour sortie le Mali de cette crise par ses propres stratégies et lui ce qui l’importe est coût que coût Koulouba.

  61. Le président IBK avait mis sa confiance en ce monsieur pour être son chef de gouvernement, à l’aider à gérer le pays mais cet homme Moussa Mara n’a pas manqué de montrer ses limites face aux difficultés que traversait le pays. Il est en train de faire des campagnes prématurées.

  62. Il n’a rien appris de la politique ce Mara. Il était destiné à une brillante carrière politique mais son arrogance et son manque de respect envers le peuple a occasionné sa déchéance. C’est un effronté qui n’a pas le sens de responsabilité

  63. Moussa Mara est un jeune leader politique qui manque beaucoup d’expertise et c’est ce manque d’expertise dans la gestion du pays qui l’a poussé a des faute très graves. La justice malienne depuis maintenant un certain temps l’a à son viseur, car lorsqu’il était PM à l’époque il a commis plusieurs fautes qui demandent réparation.

  64. Je pense que les leaders religieux doivent faire très attention les homme politique depuis un certain moment on pris pour cible. Les religieux doivent rester serein il ne doit pas d’avantage s’impliquer dans la politique sinon cela risque de mal finir pour notre pays.

  65. Si Moussa Mara se vante de collaborer plus avec les hommes de Dieu alors que monsieur change de vocation alors. Car à cette allure, il n’aura plus le temps de s’occuper des dossiers politiques. Que Mara sache que on ne fait pas de publicité pour vendre du miel.

  66. L’orgueil , l’arrogance , le manque de respect, tout ces caractères se retrouvent à une seule personne qui prétend affronter le sage, le doyen de la politique.Il a dit haut et fort qu’il ne présenterait jamais ses excuses aux familles des victimes parce qu’il est trop arrogant.
    Alors,comment accorder ma confiance à un tel homme?
    Je suis vraiment désolé!!!
    Takokélé 2018

  67. L’ancien Premier ministre est attelé à la conquête de la mairie du district de Bamako. En ce qui concerne la mairie du district je suis qu’il va emporté ça , mais affronté le doyen en 2018, ça c’est autre chose, le chemin qui mène vers Koulouba est loin.

  68. C’est Moussa Marra qui est en train de battre campagne pour les élections présidentielles de 2018.Mais je pense qu’il doit être réaliste car il sait très bien qu’il ne peut pas être président de notre pays.Il faut qu’il se concentre sur le district de Bamako.

  69. Monsieur le journaliste vous en faite un peu trop dans vos commentaires, je pense qu’il est mieux pour vous d’aller à l’essentiel qu’au lieu de se promener dans et se perdre dans les dits.

  70. C’est quand même lui Mr Mara qui, en voulant coûte que coûte prouver qu’il est le chef de l’administration malienne sur toute l’étendue du territoire, qui a conduit une aventureuse visite à Kidal avec les résultats et les conséquences qu’on connait. Nous ne parlons même pas des administrateurs qu’il a laissés tués comme des poulets et pour lesquels sa seule compassion consiste en une attitude bravache : « si c’est à refaire, je le referai ».
    L’orgueilleux, l’arrogant,

  71. Moussa Marra prépare le terrains pour 2018.Mais je pense qu’ils se donne un mal pour rien car la président IBK sera réélu dès le premier tour.Pour ce qui est de la mairie du district de bamako il peu espérer.

  72. Cette campagne précoce est effectué par Moussa Marra seulement qui est vraiment actif depuis son éviction du gouvernement.On attend de voir qui sera le plus fort en 2018.Je pense que le président IBK a toutes les chances pour faire son deuxième mandat.

  73. La campagne de Moussa Marra ne vise que de se faire un nom.Il n’est pas encore mur pour prétendre prendre les commandes de notre pays.Je pense qu’il doit apprendre à être poli avant de penser être président de notre pays.

  74. Moussa Mara n’a pas cessé de faire campagne depuis son départ de la primature. Sans revenir sur ses tournées à l’intérieur en 2015, nous rappelons que depuis le début de 2016 l’ex-Premier Ministre multiplie les sorties à l’extérieur et à l’intérieur du pays.Mais il n’a aucune chance en 2018 contre le président IBK.

  75. L’importance accordé par Moussa Mara aux religieux est dans le seul but de ces propres ambitions politique et celui de son parti politique et non celui du pays. Moussa Mara est un train de faire son campagne politique, alors les religieux doivent savoir qu’elle n’a aucun bénéficie à tirer de tout ce dont fait Moussa Mara.

  76. Le Mali a besoin d’un président plus responsable, plus patriote et plus mature que Moussa Mara. Moussa Mara est loin d’avoir l’un de ces qualités indispensable pour la gestion de ce pays. Il peut battre campagne en fer ou au paradis il ne sera jamais président de ce pays.

  77. Moussa Mara n’a pas su gérer un simple poste de premier ministre, il ne pourra pas gérer ce pays cela est sûre. Il a des années d’apprentissage qui l’attende. Moussa Mara ne doit et peut devenir président à preuve du contraire le Mali se retrouvera de plus en plus enfoncer dans cette crise existentielle et multidimensionnelle.

  78. Moussa Mara a du chemin à faire avant de pensé à être président de ce pays. Il a besoin de maturité, du sens de responsabilité, de patriotisme et de détermination. La crise dont traverse actuellement dépasse très largement la compétence de Moussa Mara, son séjour à la primature prouve cela.

  79. Tu as raison, le séjour à la primature de Moussa Mara a montré bien suffisamment que Moussa Mara n’a pas la compétence pour prendre les commande de ce pays. Moussa Mara n’a pas su faire preuve détermination pour avoir un résultat satisfaisante.

  80. Il faut dire que le ministre des domaines de l’Etat a posé des actions fortes et courageuse pour dans son département ministériel pour y mettre fin à l’anarchie qui y régnait.Il faut donc saluer Me Mohamaed Ali Bathily et l’encourager à faire mieux pour le bien de tous.

  81. Le rêve est permit et le rêve a toujours été permit. Le rêve ne peut jamais devenir la réalité. La réalité est autre chose, ce dont Moussa Mara fait tous les politiciens maliens que ce soit l’un ou l’autre sont passé par là, alors cela n’est point a considéré comme un avantage.

  82. Le rêve est permit et le rêve a toujours été permit. Le rêve ne peut jamais devenir la réalité. La réalité est autre chose, ce dont Moussa Mara fait tous les politiciens maliens que ce soit l’un ou l’autre sont passé par là, alors cela n’est point a considérer comme un avantage.

  83. Je ne sais pas ce que ce journaliste reproche à Mohamed Bathily.Mais ce qui est bien à savoir c’est qu’il fait un bon boulot.Il a entrepris plusieurs actions pour assainir son domaine.Il faut le lui reconnaître ça.

  84. Moussa Mara manque toujours d’énorme potentialité et d’expertise pour diriger un pays comme le Mali. La preuve est qu’il n’a même pas pu diriger le poste de premier ministre. Il a vraiment du chemin à tracer.

  85. Me Mohamed Ali Bathily ministre chargé des Domaines de l’Etat fait un remarquable boulot dans son département ministériels.Déguerpissement des espaces publics,les squatteurs des logements administratifs délogés etc.Il fait beaucoup pour mettre de l’ordre dans ce secteur.

  86. Moussa Marra fait campagne partout où il passe.C'est la campagne avant l'heure pour les présidentielles de 2018.Ce qui est certain c'est qu'il a beaucoup à apprendre avant de prétendre être président de notre pays.Il pourrait déjà commencer à respecter les autres.Ce serait un bon début pour lui d'aller à la maturité morale.

  87. Monsieur Bathily est un bon bosseur.Il est beaucoup actif sur le terrain pour mettre de l’ordre au grand désordre qui régnait dans son département depuis plusieurs années.Il n’est pas facile de gérer de tels problèmes sans un vrai courage et une bonne détermination.

  88. Wallahi c’est un très bon article. Pkoi voulez-vous décourager les gens ?

    Niengodén nounou!

  89. Laissez mouton courir, Tabaski arrive! La mégalomanie est aussi “une qualité” de notre temps, non?

  90. Mr le journaliste avec tous les sujets brûlants sur notre pays toi tu ne trouve que ca à nous dire?Vraiment que Dieu ai pitié de toi

  91. La montagne accouche d’une souri! Difficile de cerner l’article en réalité de quoi s’agit -il? Qu’est ce que l’article veut nous apprendre? Je l’ai lu de bout en bout mais je n’y retiens rien, rien du tout tant -il n’est pas cohérent…

  92. Ceux qui qualifiés ici de culoté et de fanfarons sont ceux qui ne sont partie de l’orthodoxie de corruption.

    • Voilà notre “démocratie”! des écrivailleurs mal éduqués et en manque de civisme qui passet le clair de leur temps à insulter des ministres de la Republique! Eh les “démocrates sincères”, soyez maudits! “an ta yafa aw yé”!

Comments are closed.