Et si on se dit la vérité : une commission des prix pour quelle utilité ?

2

maliweb.net – La communauté musulmane s’apprête à observer dans quelques jours le mois sacré du Ramadan, un mois durant lequel les fidèles croyants doivent rivaliser en bonnes actions pour mieux s’approcher de Dieu. Mais, l’on n’oublie pas que c’est aussi durant ce même mois que les fidèles musulmans font face aux plus grandes tracasseries, à cause du comportement de certains opérateurs économiques véreux. Lesquels voient toujours dans ce mois béni,  l’occasion d’amasser le maximum d’argent sur le dos (que dis-je) à la douleur des croyants, en augmentant les prix des denrées de consommation.

Contrairement à ce qui est généralement attendu, à savoir une réduction des prix du lait, de la viande, du sucre, c’est pendant ce mois que le prix de tous ces produits prennent la l’ascenseur. Ce qui, ne se fait pas sans la complicité des autorités qui ne jouent pas tout leur rôle. En effet, sous la présidence du ministre du commerce et de la concurrence, a été instituée depuis plusieurs années, une commission dite des prix.

Si on écoute ceux qui sont au sein de cette commission, elle a pour but d’éviter que les prix des denrées ne soient dans des limites insupportables pour les consommateurs. Mais, le hic, c’est qu’on ne sent jamais l’existence de cette commission ; car le Mali est aussi ce pays où les prix des denrées sont toujours élevés, car laissés à la volonté des commerçants.

Comme pour amuser la galerie, à la veille de chaque mois de ramadan, la commission fantoche se réunit pour, dit-on, faire en sorte que les produits de consommation soient accessibles aux populations à des prix raisonnables. Que nenni. Car, au finish, on ne sent que très peu l’impact de cette commission, qui n’est en fait qu’un club de commerçants et d’opérateurs économiques qui cherchent plus à veiller sur leurs propres arrières, qu’à se soucier du sort des consommateurs.

Papa Sow/maliweb.net

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. vous l'avez bien compris M. Sow, en faite moi je ne vois guere la raison d'etre de cette commission fantoche. diminuer un produit de 50F à 100F de son prix de revient c'est vraiment une insulte à l'egard de la population. Ces produits de première nécessité sont souvent à l'approche du mois de ramadan exonorés de tout taxe par l'Etat mais malheureusement nos autorités eux même ne se soucient pas du panier de leurs citoyens. Aucun controle, aucun suivi et c'est du je m'en foutisme total au Mali.

Comments are closed.