Commission dialogue et réconciliation : Sokona peut-il réussir ?

17

La Commission dite de Dialogue et de Réconciliation, crée en vue de trouver une solution à la grave crise qui secoue le Mali, a désormais un Président. Il s’agit de Mohamed Salia Sokona, ancien ministre et ancien diplomate.

Mohamed SokonaEn portant son choix sur cet homme, le Président de la République par intérim, Dioncounda Traoré, a été très inspiré. En effet, par ses qualités et son expérience, Sokona a suffisamment de «cartes en main» pour réussir sa mission. Mais il existe des préalables.

Le Président de la transition, Dioncounda Traoré, a nommé certains membres de la Commission Dialogue et Réconciliation, dont la mise en place est une recommandation de la communauté internationale, dans sa mobilisation autour du Mali.

Cette commission est dirigée par Mohamed Salia Sokona. Celui-ci préside une équipe de 33 personnes, issues de la société civile.

Le choix porté sur Sokona, quoique surprenant, (l’intéressé avait disparu de la scène publique, au niveau national) est judicieux

En effet, cet homme, pondéré et à l’entregent facile, connaît les rouages de l’Etat. Il a été ministre de la Défense, sous le Président Konaré. Ensuite, il a occupé le poste d’ambassadeur du Mali dans plusieurs pays, notamment en France.  Aussi, Mohamed Salia Sokona n’est pas connu par une quelconque coloration politique. C’est dire qu’il a suffisamment de qualités pour mener à bien cette mission de dialogue et de réconciliation, afin de sortir le pays de la crise.

Cependant, le chemin menant à cette réconciliation, par la voie du dialogue, est jonché d’obstacles, dont les plus gros se dressent à Bamako, non à l’intérieur du pays, où les populations vivent en symbiose.

 Dialogue avec qui ?

L’idée de la création de cette commission avait été lancée par le Président Traoré, après son traitement à Paris. Seulement voilà. De nombreuses questions demeurent à présent autour de la création, de l’objectif et des missions confiées à la commission. S’y ajoute que le Mali actuel, le coup d’Etat et l’occupation du nord ont sérieusement mis le pays en lambeau, tout en opposant les Maliens. En effet, au nord comme au sud, les Maliens ont vécu un enfer à cause des actes posés ça et là par des groupes et/ou groupuscules armés (militaires, rebelles ou terroristes).

Au nord, quel dialogue est-il possible aujourd’hui ? Avec qui dialoguer ? Ce sont là deux questions auxquelles il faut trouver des réponses.

A ce sujet, nombreux sont les Maliens à exclure d’emblée tout dialogue avec le Mnla. Ce groupe qui, même avant l’éclatement des hostilités au nord, en janvier 2012, avait opté pour la radicalisation. De novembre à janvier 2012, le Mnla avait rejeté les offres de dialogue de l’Etat malien. Parce que, ce qui importait pour ce mouvement, à l’époque, c’était l’option militaire.

Avec la nouvelle situation, tout indique que le schéma choisi par le Mnla avec ce qui se passe à Kidal, est d’amener les autorités maliennes à accepter l’ouverture de négociations autour de la question d’autonomie, à défaut de l’indépendance de…l’Azawad.

 Une chimère !       

A l’extérieur, l’Onu, sous la pression de lobbies touaregs, œuvre pour cela. C’est pourquoi la commission Dialogue et Réconciliation a toujours été parmi les recommandations de l’Onu aux autorités de Bamako. Cependant, il n’y a pas que le Mnla au nord du Mali.

En clair les autres communautés des régions (pas Kidal seule) n’accepteront pas d’être exclues du processus de dialogue. En effet, Peulhs, Songhaï, arabes, Soninké, Bambara, Dogons et Touaregs, doivent être tous là, pour mener tous ensemble, un dialogue véritable et  une vraie réconciliation.

 Bamako :

En outre, il n’y a pas que le nord à réconcilier. A Bamako, depuis le coup d’Etat, plusieurs actes (de folie) ont été posés contre les institutions, la République et contre de paisibles citoyens. Ces actes ont contribué à déchirer le tissu sociopolitique. Arrestations arbitraires, séquestrations, enlèvements, emprisonnements, règlements de comptes, ont été entre autres, le quotidien des Maliens, pendant douze longs mois. Une éternité !.

Dans ce climat d’occupation du nord et de terreur au sud (Bamako), le Mali s’est retrouvé plus divisé que jamais. Seuls quelques groupuscules d’opportunistes trouvaient leurs comptes dans cette anarchie installée dans le pays.

Aujourd’hui, l’équipe de Sokona a du pain sur la planche. Sa mission est des plus délicates, tant le fossé séparant les Maliens est tout aussi large que profond. S’y ajoutent que beaucoup d’intérêts se sont greffés à la crise. Malgré la libération des régions du nord, Bamako est loin de retrouver la sérénité indispensable à tout dialogue et à toute réconciliation. Or, la commission n’a pas beaucoup de temps devant lui. Alors, Sokona peut-il réussir à surmonter les obstacles et à réconcilier les Maliens de tous bords ? C’est là toute la question.

C.H. Sylla

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. No matter whether you might be a brand-new comer to be able to profit via the internet or have been popular some time,Burberry Watch, PLR are something you require to make a look at.

  2. Attention peuple du Mali. Ne soyons pas naïfs. Je ne suis pas contre la tenue des élections en juillet, mais je pense que la France est entrain de nous piéger par rapport à Kidal. Comment organiser des élections sans Kidal aux mains des bandits armées. Si nous acceptons aller aux élections sans Kidal, c’est dire que nous avons d’or et déjà cautionné la partition du pays. A propos des élections, la France travail pour le MNLA. De grâce, ne soyons pas dupe et ouvrons les yeux.

  3. Véridique , tu es vraiment bizarre toi , est ce que tu le savais??
    Quand on critique faut essayé o moins que les critiques soient constructives. tu critique et le journaliste et Sokona, qu’est ce que tu en sait?? o lieu de dire o journaliste de t’apporter des preuves pourquoi tu ne ferrai pas de même en nous montrant la véracité de tout ce que tu avance comme véridique??? Svp le pays est en crise actuellement comportons nous en adulte, en responsable et en analyste tout en émettant des solutions. Si le président par intérim a créer ce comité, c’est que réellement besoin s’impose. Donc laissons les gens travailler et essayons au moins de les aidé en apportant nos points de vue et en faisant des critiques pragmatiques mais non des critiques qui ne nous mènent nul part. le Mali a besoin de tous ses fils a l’heure actuelle.
    VIVE LE MALI VIVE LA CRITIQUE CONSTRUCTIVE ET BONNE CHANCE AUX MEMBRES DE LA CDR

    • je n’ai rien contre ce sokona , ni contre la creation de ce comité. je dis juste que ce que le journaliste nous relate comme qualité de sokona ne repose sur rien. c’est tout…je ne vais pas relater ce que je sais de la gestion de sokona en tant que ministre de la defense et en tant qu’ambassadeur, parce que ça n’apportera rien au debat actuel. Seulement, je ne veux pas que le journaliste lui attribue des competences fantaisistes. Voilà tout.

  4. Oh jeûne du Mali levons nous unissons nous si non nos grand pères après avoir vécu leur temps veulent encore les nôtres .
    Dioncounda. 70 ans
    Younoussi. 70ans
    Django. 66 ans
    Soukouna. 66 ans
    Fêtes le calcul svp .dans ce cas ou se trouve notre avenir

  5. Un peu de respect Monsieur le journaliste, vous savez, les causes qui nous ont amené dans le gouffre persistent. Pour chaque poste, ce n’est que des revenants, des gens qui ont géré et mal géré le pays pendant plus de 20 ans pour nous mettre dans le gouffre. j’ai l’impression qu’au Mali, il n’y’a que quelques personnes capables, tout le reste ouf sinon comment comprendre que ce sont les mêmes têtes qui sont là à chaque nomination. Monsieur le journaliste, sans être contre SOKONA, je doute de la véracité de tout ce que tu avances, n’écrivez pas pour le plaisir d’écrire ou pour récupérer des émoluments.

  6. Monsieur le journaliste, ce Sokona que je connais bien n’a rien de tout ce que vous lui attribuez comme competences et autres. C’est un baron de l’ADEMA , ça c’est un fait….Comme ministre de la defense , il a contribué à affaiblir l’armée. Comme ambassadeurs, il a toujours été dans les mesquineries et n’a rien à son bilan. Si vous affirmez le contraire, apportez des preuves! C’est un baron de l’ADEMA et c’est la raison du choix de notre président de circonstance qui a mis la republique à la servitude d’une bande de putchistes. Voilà tout. cela etant, je souhaite quand meme bonne chance a sokona , meme si je ne me fais guère d’illusion pour ce pays……

  7. POURQUOI IL FO TOUJOURS CHOFER LES COUILLES DES ANCIENS RETRAITES ALORS QUE BIEN DE JEUNES PEUVENT FAIRE CE TRAVAIL. ON A MARRE DES VIEUX RECONDUITS A TOUS LES NIVEAUX. ILS DOIVENT ÉCRIRE ET VULGARISER LEURS MÉMOIRES AU LIEU DE SE TEINDRE LES CHEVEUX, CHERCHER DES FRAICHES NÉES AVEC L ARGENT DU CONTRIBUABLE.

    • Di moi kel est le jeune qui connai l histoire de ce pays les ethni, les grande famille les relation interrégionales et autres a peine si ils connaissent l’histoire de leur famille donc arrête avec ça ce dont la jeunnessse a besoin c’est l’écoute des doyens vous ere acroché a vos machines et avale tou ce que internet vous raconte

  8. Sakona n’a rien d’un de paix et de dialogue. Mesquin comme il est et difficile d’accès, c’est un homme aux relations complexes et pas disponibles du tout. Par ailleurs, il est très porté sur les petits arrangements de grin. Je le connais personnellement aussi bien à Bamako qu’à Ouaga.

  9. Ce poste est creer pr juste voler d avantage l ‘Argent du contribuable .QU est Ce qu’il vas reussir? QU”est Ce qu’il y a reconciler? Rien, il y pas de probleme enter les vrais maliens du nord et du sud, le probleme est un petit groupe d individu regrouper APPELER MNLA ,qui est =Islamistes = terroriste, =narcotrafiquant ,bandits de tous genres,, ces gens la ne veulent pas le dialogue ils veulent la force.
    2 millions par mois pr soakana 1.5 millions pr les autres de son groupe sans compter l argent qu’ils vont detourner… Au lieu d utuliser tous Ce gaspillage pr EQUIPER l armer malienne , non, on continue de voler metre ds les comptes PRIVES .s’il s ‘agit d ‘equipper nos vaillants soldats au front on crie qu’il y a pas les moyens, on crie au secours a l etranger, Mali qu’elle pays d INCONSCIANT et d’irresponsable?pauvre Mali qu’as tu fais de mal pour meriter l enfer terrestre par la FAUTE des Gouvernants de 1968 a nos jours?

Comments are closed.