Communales 2016, l’ADP-Maliba réclame la démission du gouvernement

4
ADP/Maliba

L’Alliance  démocratique  pour la paix (ADP- Maliba)  a animé le 29 novembre 2016 à son siège un point de presse pour tirer le bilan des communales  du 20 novembre dernier et demande au gouvernement d’assumer les conséquences d’un  scrutin ‘frauduleux’.  

-Maliweb.net- Les communales du dimanche 20 novembre 2016 continuent à faire couler de l’encre, à l’instar d’autres partis politiques et organisations de la société civile, l’Alliance démocratique pour la paix vient à travers un communiqué sanglant dénoncer  les conditions dans lesquelles les élections se sont déroulées sur l’ensemble du pays.

Dans une déclaration lue par son secrétaire général, Sory Ibrahima Traoré, l’ADP-Maliba, dénonce les tripatouillages, les achats de consciences, les fraudes massives, la circulation des bulletins pré-remplis  le jour des votes, la pagaille généralisée bref la corruption massive pendant le jour du scrutin. Outre ce constat, l’alliance déplore également les violences survenues au cours de ces communales et la non-tenue des élections  dans d’autres localités du pays.  Comme l’a déclaré, le secrétaire général de l’alliance, ces communales  ont été les élections les plus chaotiques  de toute l’histoire du Mali car elles ont relevé la cacophonie de la République, la défaillance du gouvernement qui en titubant sur la loi électorale et en laissant le pan grand ouvert sur les fraudes, l’unanimité est aujourd’hui faite sur la mascarade de ces communales. Ce qui amène l’Alliance pour la démocratie de réclamer la démission du gouvernement. Les résultats provisoires des communales de 2016,  donnent 200 conseillers dont une dizaine de maires à l’ADP-Maliba  qui  félicite ses militants et déplore le désintérêt des populations  aux élections qui enregistrent un faible taux de participations, seulement 29% .

Face à tous ces constats, Sory Ibrahima Traoré, dira que  l ’ADP Maliba continuera son combat pour  un changement qualitatif et positif de la gouvernance du  pays.  Au nombre des  recommandations émises par l’ alliance, on peut noter : la démission du gouvernement suite à son incapacité à organiser des élections transparentes et tout le risque que cela fait courir sur la paix et la stabilité de notre pays; la refondation du système électoral avec la création d’une autorité indépendante ; l’ instauration d’une véritable biométrie, la facilitation de l’accès du citoyen à la carte NINA et une meilleure implication de la société civile pour l’augmentation du taux de participation.

Khadydiatou SANOGO

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Les efforts du gouvernement sont à saluer dans la mesure où il a pu malgré les vents et marrées à saper ses élans pour une élection libre et transparente un peu partout au Mali.
    Comme on le dit chez nous: “le vaincu se plaindra toujours quelque soit les conditions de la bataille”

  2. C’est maintenant que vous savez ca ?
    En 2013 vous avez vole avec et aidez le RPM a voler donc bien venu au pays de la famille dabord .

  3. Les chiens aboient la caravane passe. Je ne comprend pas entre dénonciation et participation à une élection supposée mal organisée et aux résultats connus d’avance selon certains politiques. Que le peuple se reveille top et prend son destin en main.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here