Commune rurale de Somasso : Le maître enfile l’écharpe du maire

1
Commune rurale de Somasso : Le maître enfile l’écharpe du maire
Sékou Fané, investi maire de la Commune rurale de Somasso jeudi 22 décembre

Après une trentaine d’années au service de l’éducation, Sékou Fané, investi maire de la Commune rurale de Somasso jeudi 22 décembre, est invité sur le chantier du développement. La population attend de lui l’accès des services sociaux de base une réalité durant son quinquennat.

Professeur d’enseignement secondaire général, Sékou Fané a officiellement été installé dans ses nouvelles fonctions de maire de la Commune rurale de Somasso, le 22 décembre. Au scrutin du 20 novembre, il est arrivé premier face à quatre listes. Il est assisté par Tièna Coulibaly, Hawa Gno Daou et Abdoulaye Diakité.

La cérémonie d’investiture, présidée par le sous-préfet de Bla, Lassina Namoun, s’est déroulée dans la salle de délibération de la mairie en présence de Dramane Dosso Coulibaly, maire sortant, des chefs coutumiers et traditionnels des villages de la circonscription.

Danses et chants traditionnels ont ponctué la cérémonie marquée par des moments forts comme le port de l’écharpe, la remise du drapeau tricolore (vert, jaune et rouge), la signature du procès-verbal d’installation.

Evènement majeur, cette cérémonie d’investiture a retenu le souffle de la population des 5 villages venue massivement témoigner son soutien à la nouvelle équipe dirigeante communale.

Pour Souleymane Djiré, les habitants peuvent dire qu’ils ont maintenant un maire. “Depuis la création de la Commune rurale de Somasso en 1999, c’est la première fois que la mairie est dirigée par un intellectuel. Les qualités et les valeurs qui l’animent sont au-delà de tout soupçon. Pendant sa riche carrière professionnelle, il s’est engagé à doter Somasso aux infrastructures scolaires”, a-t-il témoigné, ajoutant que le nouveau maire est élu dans un contexte particulier où l’accès aux services sociaux de base notamment, la santé, l’école, les activités économiques de revenue domine les débats.

Selon Mahamadou Dembélé, responsable de la jeunesse, au-delà de la question de l’accès des services sociaux de base, Sékou Fané devra impérativement relancer les travaux du pont qui sépare les quatre villages du chef-lieu de la Commune, Kadiala, Betiona pour faciliter l’accès de ces localités à la mairie et au centre de santé. “Les attentes sont nombreuses pour le maire. Il manque à la jeunesse un centre de divertissement. Il s’agira aussi de mettre les femmes sur le chemin de développement…”

Le nouveau maire, rappelant sa gratitude au maire sortant, entend œuvrer pour le développement de la Commune, la santé, l’école, etc. Une tâche qu’il entend réaliser avec la contribution de toutes les couches socioprofessionnelles, appelées à multiplier les initiatives et à travailler pour le bien de la Commune, à protéger les acquis et existences urbaines, à lutter contre les actes de vandalisme dans les écoles.

“Ma mission est de répondre aux problématiques de la population, de gérer le quotidien et d’offrir des services suffisants et de qualité, mais être maire, c’est aussi savoir être volontaire, visionnaire et ambitieux, néanmoins raisonnable pour offrir un avenir heureux”, a-t-il déclaré.

Il a aussi sollicité la contribution des partenaires du village qui ont permis la réalisation d’infrastructures scolaires. “Notre commune est à la croisée des chemins. La collectivité doit inlassablement œuvrer. Je suis heureux de constater qu’un centre de santé communautaire à la hauteur des attentes est en chantier. Il s’agira pour nous de préserver les acquis, de relever et de corriger les insuffisances. J’ai la tranquille certitude qu’ensemble, nous parviendrons à transformer durablement notre cadre de vie et à bâtir une commune forte…”

Le maire sortant, Dramane Dosso Coulibaly, a félicité la nouvelle équipe. “La gestion des collectivités est une lourde responsabilité. Mais, il faut le faire avec passion pour réussir la mission. Je suis à la disposition de la nouvelle équipe à tout moment et en tout lieu pour apporter ma modeste contribution”, a-t-il précisé.

Bréhima Sogoba

 ===========

Encadré

Située à 35 km de la ville de Bla, chef-lieu du cercle, la Commune de Somasso est composée de cinq  villages : Kadiala I et II, Betiona I, II et Somasso. Elle compte 17 conseils. Elle fut créée en 1999 selon le code des collectivités. Elle a une population estimée à 12 284 habitants selon le recensement général de 2009.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here