Communiqué conjoint FARE – CNAS-Faso Hèrè

15
Zoumana Sacko et Modibo Sidibé
Zoumana Sacko et Modibo Sidibé

La délégation des FARE – An Ka Wuli  était conduite également par son Président, Monsieur Modibo SIDIBE, entouré de plusieurs membres du Secrétariat Exécutif National (SEN).

Les échanges ont porté essentiellement sur :

la situation politique et sécuritaire nationale;

l’état actuel de la gouvernance et

les perspectives de création d’un pôle de la Gauche républicaine, démocratique et sociale.

 

Partageant la même ambition pour la grandeur du Mali, les deux délégations ont constaté une parfaite identité de vues sur l’ensemble des sujets abordés.

Ainsi, les deux partis ont abouti aux principales conclusions et recommandations suivantes:

Sur la situation politique et sécuritaire nationale

Les FARE et la CNAS-Faso Hèrè réaffirment leur attachement à :

la restauration pleine et entière de l’intégrité du territoire;

la sauvegarde de la souveraineté nationale ainsi que de la forme républicaine, unitaire et laïque de l’Etat ;

l’égalité et à  l’équité entre les citoyens et toutes les parties du territoire national et, enfin,

à la cohésion sociale et à l’unité nationale.

En outre, tout en rappelant leur attachement permanent à une solution politique basée sur un véritable dialogue inclusif et le principe cardinal d’appropriation nationale du processus de sortie de crise, les deux partis:

réaffirment leur rejet de l’«Accord pour la Paix et la réconciliation au Mali » issu du processus d’Alger ; et

dénoncent les documents signés le 5 juin 2015 par le Gouvernement à Alger et intitulés, d’une part, « Relevé de conclusions des consultations préparatoires à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali du 05 juin  » et   d’autre part « Arrangement  sécuritaire », lesquels représentent une capitulation grave de plus de l’Etat malien devant les prétentions injustifiées de groupes armés dépourvus de toute représentativité et un nouveau pas vers la partition programmée du Mali .

A cet égard, la CNAS-Faso Hèrè et les FARE  rappellent  que la protection des populations et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national, et singulièrement à Ménaka, incombe aux Forces Armées et de Sécurité du Mali.

Les deux partis demandent fermement aux pouvoirs publics de renforcer le système national de sécurité sur l’ensemble du territoire national et d’améliorer les capacités d’anticipation et d’intervention rapide des Forces de sécurité pour la quiétude des populations et des opérateurs économiques nationaux et étrangers.

Ils rappellent, en outre,  que l’une des missions fondatrices de la MINUSMA consiste à aider au rétablissement de l’autorité de l’Etat malien sur l’ensemble du pays sans exception.

Dans ce contexte, les FARE et la CNAS-Faso Hèrè demandent instamment au Gouvernement de la République du Mali de tout mettre en œuvre, avec l’appui de la CEDEAO et de l’Union Africaine, pour obtenir une clarification et un recadrage du mandat de la MINUSMA en vue d’en faire une Force plus robuste chargée d’appuyer efficacement et sans ambiguïtés le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire.

 

Sur l’état actuel de la gouvernance

 

La CNAS-Faso Hèrè et les FARE déplorent que la Déclaration de Politique Générale (DPG) du   Premier ministre présentée devant l’Assemblée Nationale le 8 juin 2015 manque d’ambition, de profondeur et de cohérence et n’offre aucune vision claire qui puisse remobiliser le Peuple malien face aux   enjeux de la profonde crise multidimensionnelle à laquelle le Mali reste confronté.

 

Les deux partis demandent au Gouvernement d’informer le Peuple de la suite éventuelle donnée aux actions judiciaires promises relatives aux affaires de l’avion présidentiel et des équipements de l’Armée.

 

Les FARE et la CNAS-Faso Hèrè demandent en outre que les pouvoirs publics fassent toute la lumière sur le scandale des engrais et pesticides frelatés vendus aux paysans et sur leur impact sur la production agricole, la santé des populations et la qualité de l’environnement.

 

Les deux partis engagent fortement le Président de la République à éclairer l’opinion nationale sur les troublantes révélations de MEDIAPART relatives à des conversations téléphoniques

 

Enfin, la CNAS-Faso Hèrè et les FARE ont salué les différentes initiatives en cours dans le cadre de  la commémoration du centenaire du Président Modibo Keita. Ils engagent les forces patriotiques,  progressistes, républicaines et démocratiques à s’inspirer de la vie exemplaire et de l’œuvre hautement patriotique et panafricaniste du Président Modibo Keita.

 

Sur les perspectives d’émergence d’un pôle politique de la Gauche républicaine, démocratique et sociale

 

En rappelant  l’option  républicaine, démocratique et sociale de leurs partis respectifs, les deux partis ont réaffirmé leur volonté commune d’œuvrer ensemble à la création d’un pôle politique des forces politiques et sociales de la Gauche républicaine, démocratique, sociale et progressiste ancrées sur des valeurs fondamentales telles que la  République, la démocratie, la laïcité de l’Etat, la neutralité de l’administration, la bonne gouvernance politique, économique et financière respectueuse de l’environnement et des intérêts des générations futures, la justice sociale et la promotion de nos valeurs de société dans l’ouverture sur le monde extérieur.

A cet effet, ils conviennent de mettre en place un cadre permanent d’échanges et de concertation pour conduire le processus de création dudit Pôle.

En outre, les FARE et la CNAS-Faso Hèrè décident de préparer ensemble, de concert avec les autres composantes du Pôle de la Gauche républicaine, démocratique et sociale, les prochaines élections communales et régionales dans un esprit d’alliance politique et électorale. Ils demandant aux pouvoirs publics  de créer toutes les conditions requises de transparence et d’équité desdits scrutins.

La CNAS-Faso Hèrè et les FARE réitèrent leur volonté commune d’oeuvrer inlassablement pour :

le  renforcement d’une citoyenneté engagée, proactive et responsable;

 le  renforcement de la pratique et de l’expression  démocratiques ;

la  préservation du champ institutionnel politique de l’influence pernicieuse de l’argent et de l’instrumentalisation de la religion à des fins politiciennes ;

la  revalorisation de l’action politique et du politique ainsi que pour le retour de la confiance entre l’Etat et les citoyens d’une part, et entre les citoyens et la classe politique, d’autre part.

Enfin, les FARE et la CNAS-Faso Hèrè appellent l’ensemble des forces vives patriotiques de la Nation, et singulièrement la jeunesse et les femmes, à redoubler de vigilance et de détermination dans le combat salvateur pour l’exigence d’une nouvelle gouvernance au service exclusif du Peuple malien.

 

Fait à Bamako, le 09 juin 2015

 

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. bonne initiative!!! j’espere simplement que ce n’est pas une reaction/conspiration suite a la decision par le conseil des ministres de faire le Soumi le chef de file de l’oposition.
    Sous nos tropiques, nos leaders politiques sont champions dans l’art de reagir au lieu d’agir ou de ‘pro-agir’.
    Pourquoi ne pas approcher Soumi, Tieble et Amadou Abdoulaye Diallo (et si possible Mariko) pour faire un grand front de gauche?
    Ses petits sous-groupes de deux ou trois partis ne m’inspirent pas confiance

    • Soumi est un “libéral” , Tièbilé à l’air d’un centriste, Amadou Abdoulaye Diallo du PDS n’a pas de ligne politique clair

  2. Les deux hommes se connaissent bien. Si ils ont décidés de cheminer ensemble c’est qu’ils sont en phase.
    Bon vent pour un mali guerri des fanatiques politiques

  3. PM Zoumana Sacko and PM Modibo Sidibe’, I want you to meditate on the following citations:
    “…. power and self-interest…. DESIRE TO EXPAND POWER OVER OTHER PEOPLE AND OVER DESIRABLE OBJECTS – WEALTH , INFLUENCE, POSITION.”
    PLATO
    “… Imitate the fox and the lion, for the lion cannot protect itself from the traps, and the fox cannot defend himself from the wolves. One must therefore be the fox to recognize the traps, and the lion to frighten wolves… Therefore a prudent ruler ought not to keep faith when by doing so would be against his interests, and when the reasons which made him bind himself no longer exist. I men were all good, this percept would not be a good one; but as they are bad and would not observe faith with you, so you are not bound to keep faith with them.”
    Niccolo Machiavelli

    “…The primary attributes that effective leader must possess are strength and the ability to instill sufficient fear to keep the subjects obeying their agreements.”
    Thomas Hobbes

    “… Leader guarantees that each respects the rights of others and refrain from their violation….. We all have a right to life, liberty, health, and possessions.”
    John Locke
    THERE ARE MANY STUDIES DONE ON LEADERSHIP. JUST TRY TO REMEMBER SOME OF YOUR READINGS!!!!

    Zou and Modibo it is obvious to me that you are managers!!!!! Maybe there is still room for improvement when it comes to your leadership skills. I want to see fresh approaches to old problems!!!!!! THAT’S CRUCIAL TO BEING A GOOD LEADER!!!!!!
    FRESH APPROACHES TO OLD PROBLEMS!!!!!!
    LE CONFLIT DU NORD DURE DEPUIS 54 ANS MAIS VOUS VOULEZ LES MEMES VIEILLES SOLUTIONS QUI ONT ECHOUE’!!!!!!

  4. Je vois mal un Soumana SACKO (un homme intègre) avec un Modibo SIDIBE, un homme corrompu (initiative riz consores) chiminer ensemble. Ce ne sont simplement pas des personnes de même nature.

  5. Ce communiqué conjoint leur permet de continuer à exister politiquement.Un chef de parti qui n’a même pas réussi a se faire élire députe!

  6. C’est tant mieux si les gens commencent a comprendre que le Mali a besoin de grands pôles de regroupements politiques constitues autour d’idéaux clairs et non de partis politiques qui n’existent que de nom.
    Ce n’est pas avec plus de 100 partis politiques qu’on peut avoir une démocratie stabilisée et constructive. C’est autour des idéaux et des valeurs que fédèrent les hommes que l’on peut faire l’union sacrée.
    Bonne initiative! Avec beaucoup de courage et peu d’égocentrisme on peut y arriver. Que d’autres aient le courage de se joindre a l’initiative.

  7. Je salue l’initiative de ces deux Partis, en effet notre pays a besoin de partis politiques forts et crédibles ayant souci de de son développement et de ses fils.

  8. ça, c’est aussi une mission de service public dans l’intérêt supérieur de la Nation; dénoncer ou au contraire apprécier ce qui doit l’être, c’est le Mali qui gagne.

  9. J’approuve les orientations de ce pole politique.J’exhorte les Leaders politiques du pole a proceder au rassemblement des forces patriotiques et democratiques pour la restauration du Mali.Le peuple du Mali dans sa grande majorite souhaite une politique de restauration des valeurs democratiques ,garantissant plus de justice,plus d’egalite et plus de solidarite dans la societe Malienne.La jeunesse,les femmes aspirent a une societe creatrice d’opportunites economiques pour l’ensemble des Maliens.L’outil de cette politique c’est l’emergence economique dont le moteur est l’adoption d’une vraie politique d’industrialisation non seulement au Mali mais dans toute la CEDEAO.L’autre outil de ce grand changement,c’est le choix des partenaires economiques prets a nous seconder dans nos efforts.Nous connaissons aujourd’hui l’importance primordiale d’une politique de defense et de securite au service d’un developpement accelere.Cette politique doit etre ancre dans le socle national et avoir une dimension regionale.
    Je vous conseille aussi d’avoir des séances de travail avec “Ethiopian Peoples’ Revolutionary Democratic Front” EPRDF,sur leurs obiectifs,mais surtout leur organisation,leurs methodologies et les politiques et regles qui en decoulent.Je suis convaincu que seul un parti fort peut engendrer un vrai Leader National et qu’un grand Leader National peut restaurer le Mali dans ses racines et dans son Histoire.

  10. Kabako, le loup et l’agneau dans un même bateau pour un même objectif, si le loup n’est pas devenu agneau c’est que l’agneau est devenu loup alors qu’il n’est pas facile pour le loup de devenir un agneau. Wait and see selon les anglais.

Comments are closed.