Concertations nationales : La balle dans le camp du président par intérim

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dioncounda TRAORE

La commission d’organisation des concertations nationales a bouclé la semaine dernière ses travaux d’élaboration des termes de références. Une copie a été remise au président de la République par intérim pour appréciation. Il revient au locataire de Koulouba de donner son aval et de fixer la date pour la tenue de ce forum national.

 La tenue des concertations nationales n’est plus qu’une question de jour. Et pour cause. La commission d’organisation chargée d’élaborer les termes de références a clos ses travaux la semaine dernière. Les membres de cette commission ont été reçus la même semaine par le président de la République par intérim, Pr. Dioncounda Traoré, qui lui ont fait un compte-rendu de leurs travaux tout en lui rendant une copie des termes de références.

Comme pour dire que la tenue ou non desdites concertations nationales relèvent désormais de la décision du président de la République. En recevant les membres de la commission d’organisation, le président de la République leur aurait fait savoir qu’il urge d’aller vers ces concertations pour résoudre certains problèmes et rassurer les partenaires.

Mais aujourd’hui, il faut reconnaître que le Front pour la démocratie et la République a décidé d’aller vers un boycott de ces assises nationales. Un autre dossier sur la table du président de la République par intérim.

Ben Dao

SOURCE:  du   6 nov 2012.    

3 Réactions à Concertations nationales : La balle dans le camp du président par intérim

  1. veridique

    Dioncounda, un homme depassé qui signe tout ce qu’on lui donne. Là encore, sauf miracle, il va signer comme il sait si bien le faire. Ensuite les rues vont s’enflammer , parce que les vraies forces politiques du Mali n’ont pas acceptées, à juste titre, cette fourberie du COLOSSE DE SEGOU Chiek Modibo Diarra, DORÉNAVANT DESPOTE TRISTEMENT CÉLÈBRE.Puis,de la republique de Kati du très GUELARD SANS MERITE capitaine DEGAULLE aya Sanogo, on annoncera l’annulation du dit decret.

  2. BABACAR27

    TANT PIS POUR LE FDR

    ILS N ONT PAS CONSCIENCE DE L URGENCE DE LA SITUATION !

  3. fakolyhakika1

    une concertation nationale en cette période: :!: :!: :!: :!: :!: :!: ?: :?: :?: :?: :?: soyons réalistes. :evil: :evil: :evil: :evil: