Conférence de presse MP 22 : «L’état d’urgence est un complot contre la démocratie»

19 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les responsables du Mouvement populaire du 22 mars ont, au cours d’une conférence de presse animée le samedi dernier dans les locaux de la radio Kayira, qualifié l’état d’urgence décrété par le chef de l’Etat d’une confiscation de la démocratie. Pour eux, malgré cette décision, les activités de mobilisation pour la tenue des concertations nationales et le soutien à l’armée ne vont pas s’arrêter.
D’entrée de jeu, les dirigeants du Mouvement populaire du 22 mars (MP22) ont salué la bravoure, le courage et la détermination des forces de défense et de sécurité dans le combat contre les islamistes à Kona dans la reconquête du nord de notre pays.
Me Mariam Diawara a expliqué que l’état d’urgence  renforce le pouvoir de Dioncounda et en même temps il bâillonne la démocratie en interdisant les manifestations qui demandent son départ. Elle ajoute que c’est une stratégie pour Dioncounda et ses hommes de faire taire le peuple malien.
Selon Me, l’état d’urgence vise la Coordination des organisations patriotiques du Mali (COPAM), le MP22, et la Coalisation pour la tenue des concertations nationales.
Abondant dans le même sens, Dr. Oumar Mariko dira que l’état d’urgence ne peut pas empêcher le MP22 de tenir ses manifestations pour exiger la tenue des concertations nationales et le soutien à l’armée pour la reconquête des régions dans le nord de notre pays. Il a privilégié l’état d’exception, qui selon lui, allait contribuer à la mobilisation de fonds de soutien à  cette guerre imposée au peuple malien.
Quant aux combats intervenus à Kona entre notre armée et les jihadhistes, il a déclaré que les militaires maliens ont repris la localité de Kona  avant la participation d’une force étrangère. Il reconnaît quand même la présence des avions français à Sévaré et non de troupes françaises.
Dr. Oumar Mariko est confiant quand à la victoire de notre armée.
Pérignama Sylla et Mohamed Tabouré, tous deux responsables du MP22, ont laissé entendre que l’état d’urgence est une manière de bloquer le dialogue national et de préparation de l’armée.
«Tout ce qui intéresse M. Dioncounda Traoré et ses copains du Front uni pour la démocratie et la République (FDR), c’est la conservation du pouvoir coûte que coûte, même si cela doit être au prix de la perte de liberté et d’indépendance de notre pays», estiment les responsables du Mouvement populaire du 22 mars (MP22).
Yoro SOW

SOURCE:  du   15 jan 2013.    

19 Réactions à Conférence de presse MP 22 : «L’état d’urgence est un complot contre la démocratie»

  1. hehehee

    he les femmes yago.ces donc aussi une bonne femme s est fatiguee pour mettre o mnde mariko oumar?vrema la veille tu zs enduree des douleurs unitile.vrema yago maman mais ta douleur va fenir dns peu de temps parceke ns allons finir avc lui dns pe de temps.

  2. Dozoba

    Liberté et indépendance de notre pays? Démocratie? Qu’entendent donc les ténors du MP22 par ces concepts?
    Peut-on parler de démocratie quand tout ou partie du pays est occupé?
    Décidément…. 8-O

  3. issa gadjigo

    Mr Mariko toi tu nous a deja montre tes limites puisque tu n’as pas cache tes intentions d’etre premier ministre donc a defaut de cela tu prefere que diable emporte le Mali mais une chose est sure toi les chercheurs de position de la copam du yerewoloton A Beti Aou Da I Ko Nghoyho.Quand a Ibk lui il est carrement perdu dans le sillage politique Malien il ne sait plus ce qu’il veut.Si SAnogo veut avoir le pouvoir au Mali c’est vraiment trop tard a l’heure la car le mathematicien lui a roule dans les formules.wait and see.

  4. Malinke

    De deux choses l’une: soit ces gens du MP22 sont des malades mentaux, soit ils prennent les maliens pour des naïfs. Mariko serait il mieux place que le chef d’état major de l’armée, le chef du CNDERRIERE et nos autorites réunies qui sont unanimes que sans l’intervention française il (Mariko) ne serait pas a Bamako en ce moment a raconter des conneries.

  5. MALCOMX1424

    Le chien aboie,la caravane passe,Mariko et ces acolytes ne sont que des ineptes.Vous parlez de democratie au moment ou le pays livre une guerre pour recouvrir l’integrite de son territoire avec l’apport des allies.
    VIVE LE MALI
    VIVE L’ARMEE MALIENNE
    ABAS MARIKO ET CES ACOLYTES

  6. billy32

    si le ridicule pouvait tuer le sadi et ses sbires seraient deja dans les flammes de l’enfer c’est eux les ennemis de la democratie