Conférence de section RPM Bla : L’honorable Harouna Traoré fait sa revue des troupes

0

HarounaDans différentes communes visitées, l’honorable Harouna Traoré s’est illustré par la qualité du dialogue qu’il a réussi à instaurer avec sa base. Expliquant aux populations la situation difficile dans laquelle notre pays se trouve, Harouna a rassuré la population quant à la résorption de certaines difficultés. « Nous devons tous comprendre que le Mali traverse des moments difficiles avec la crise du Nord. Mais chacun d’entre nous a sa part de responsabilité dans la gestion des différentes crises. Soutenons le président Ibrahim Boubacar Kéita dans sa mission et nous réussirons ensemble à sortir notre pays de sa situation combien difficile » a laissé entendre l’honorable Harouna Traoré partout où il est passé.

Au cours des différentes sessions de restitution, le député Traoré a recensé partout où il est passé les difficultés auxquelles sont confrontées les structures de base de son parti, le RPM dont il est en même temps secrétaire général.

Du manque d’infrastructure, au problèmes financiers, en passant par des conflits in ternes au sein des comités, le député Traoré a bien noté que son parti traverse des moment difficiles à l’approche des élections municipales. Les conflits de positionnement pour la constitution des listes électorales sont parfois exacerbés et menacent même de compromettre les chances du parti lors des prochaines compétitions électorales. Dans un calme olympien, l’honorable Harouna a utilisé le langage de la vérité pour parer au plus pressé, c’est-à-dire que ne saura être retenu sur une liste que les seuls militants les plus méritants qui auront été choisi librement par la base et de façon démocratique. « Personne n’imposera la candidature de qui que ce soit. Nous sommes en démocratie et les textes doivent être appliqués à la lettre ». Ce langage, l’honorable Traoré le tiendra à qui veut l’entendre.

A la conférence de section  qu’il a présidé à Bla dans la salle des anciens combattants, le député secrétaire général s’est livré à un exercice périlleux : Dire la vérité les yeux dans les yeux.

A Niangaly

PARTAGER