Conférence des sections Adema de Sikasso : Tiémoko Sangaré s’engage pour un objectif de 70% à la présidentielle

0
0

Rassemblés à Bougouni à la faveur de la conférence des sections Adéma de la Région de Sikasso, les Ruchers ont émerveillé par leur capacité de mobilisation et une détermination à porter la candidature du Pr. Dioncounda Traoré jusqu’au triomphe final du 8 Juin prochain.

 

Les signaux de l’événement étaient annoncés dès l’entrée de la ville de Bougouni à travers la mobilisation d’une jeunesse enthousiaste et four et au moulin pour l’accueil des délégations de Bamako et des autres localités de la 3ème Région du Mali. Sur les principales artères de la capitale du Banimonitié, les couleurs du PASJ, associées aux affiches et t-shirts à l’effigie du candidat, dominaient le décor et s’imposaient royalement à la vue. C’est dans cette marée rouge et blanche et une ambiance festive bon-enfant que les participants à la conférence régionale ont fait leur grande convergence avec naturellement des honneurs singuliers au Pr Dioncounda Traoré. Arrivé dans la ville aux environs de 11 heures, il a été accueilli en compagnie du Ministre Tiémoko Sangaré, par une impressionnante caravane de motocyclistes avant de se diriger au Stade Municipal plein comme un œuf et déjà chauffé à blanc par les cris de slogans, les youyous d’une liesse d’inconditionnels du Parti de l”Abeille. Sur les lieux l’avaient déjà précédé une impressionnante brochette de responsables régionaux ainsi que de la direction nationale du PASJ. On y dénombre le Ministre Harouna Cissé, le Directeur de campagne Iba N’Diaye, le Directeur de Cabinet du candidat Ousmane Sy, son porte-parole Kassoum Tapo, le vice-président de l’Assemblée Nationale Assarid Ag Imbarcaouane, Sékou Diakité Adama N. Diarra, entre autres. De la fête étaient également une forte délégation des jeunes Abeilles conduite par le trio de choc Lazar Tembelley – Sidi Danioko et Amar Haïdara ainsi que les représentants d’entités politiques amis du PASJ comme le président de l’ARP Colonel Youssouf Traoré, Tiéman Coulibaly de l’UDD et Racine Thiam du RAC. Tous ont pu juger de la chaleur de l’accueil et d’une atmosphère où la forte mobilisation des militants le disputait à leur engagement derrière les objectifs du PASJ pour la présidentielle de 2012. Le ton est parti du secrétaire général de la structure hôte, le Ministre Tiémoko Sangaré. Dans son adresse de bienvenue, le 3ème vice-président du Comité Exécutif a tenu à lever toute équivoque sur la détermination dela Régionde Sikasso à battre la cadence enclenchée depuis le choix du Pr. Dioncounda Traoré comme porte-drapeau du PASJ, en ouvrant pour une victoire éclatante à la présidentielle. Les prédispositions pour ce faire ne font pas défaut au Parti de l’Abeille, a soutenu par ailleurs Ministre Tiémoko Sangaré, en se réjouissant par la même occasion du retour des structures régionales du PASJ aux valeurs fondamentales du parti que sont la solidarité, l’unité et la cohésion entre les militants. Et le secrétaire général de la section de Bougouni d’ajouter que “l’Adéma, à cause de ses valeurs auxquels les Maliens adhèrent massivement, a tendance à devenir un culte religieux dans la région de Sikasso”.  En atteste, à ses yeux, l’arrivée de nouveaux élus portant à quatre le capital parlementaire du parti à Bougouni.

Le Coordinateur régional des sections de Sikasso, le Député Abdoulaye, ne souffle point dans une trompette différente en évoquant les indicateurs de la suprématie représentative du PASJ sur l’échiquier politique de la 3ème Région : huit (8) députés sur vingt-deux (22), quatre (4) conseillers nationaux sur huit (8), autant de présidents de conseil de cercle sur sept (7), 667 élus communaux sur plus 1400, etc. Autant de d’avantages qui, ajoutés au consensus et à l’entente régnante au sein de la famille rouge et blanche, justifient son ambition d’offrir au Parti de l’Abeille une victoire à concurrence de 70% à la prochaine présidentielle. ” Nous prenons l’engagement d’être les premiers dansla Régionde Sikasso”, a ainsi martelé M. Dembélé, député élu à Koutiala, avant d’appeler les troupes à dépasser le stade des discours pour se mettre au travail. Même son de cloche du côté de la représentante régionale de la gent Adémiste, Sali Ouattara, ainsi que du président des jeunes, Lazar Tembelly, qui ont tour à tour rassuré le candidat et sa suite de la disposition de leurs mouvements respectifs à se mettre en ordre de bataille pour les objectifs communs.

Pour le Pr Dioncounda Traoré, le torrent d’engagements ambitieux, confortés par une impressionnante atmosphère de convivialité, présagent sans doute d’une chance évidente pour un retour de l’Adéma-PASJ à Koulouba, un parti qui mérite davantage la confiance des Maliens pour avoir montré ses preuves pendant ses dix années au pouvoir. “Le progrès du Mali dépend de l’Adéma”, a-t-il martelé, après avoir indiqué comme toujours que son parti a le devoir de poursuivre le travail inachevé qu’il avait entamé dans le sens du développement du pays et de la satisfaction des attentes des Maliens.

A.Keïta, envoyé spécial à Bougouni

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.