Conférence des sections ADEMA – PASJ de Mopti : Le Haïlé veut abriter le lancement de la campagne de Dioncounda

1
0

La Coordination régionale ADEMA – PASJ de Mopti souhaite abriter le lancement de la campagne de son candidat. Cette demande a été adressée au Comité exécutif par le Coordinateur des sections ADEMA de la région, Timoré Tioulenta, au cours l’ouverture des travaux de la Conférence régionale qui s’est tenue le dimanche 26 février 2012. Elle a enregistré la présence du Pr Dioncounda Traoré, de son Directeur de campagne, Iba N’Diaye, du Président de l’ARP, le Colonel Youssouf Traoré et d’autres cadres de la coordination du Haïlé.
Au cours de cette rencontre, les militants et les cadres du parti ont planché sur l’actualité politique nationale et ont décidé du choix des candidats du parti à l’élection  des membres du Haut Conseil des Collectivités. C’est dans une atmosphère de campagne présidentielle que la Coordination régionale de Mopti a tenu cette conférence des sections. En effet, les militants de l’ADEMA ont réservé à leur candidat un accueil des grands jours dans la Venise malienne. Pour ouvrir leur conférence, ils avaient organisé un meeting sur le terrain Gangal,  devant le siège de l’Alliance franco-malienne.
Ce meeting aura permis de voir la force de frappe de l’ADEMA dans la région. Très tôt dans la matinée, les militants fusaient de tous les côtés de la ville de Mopti pour venir soutenir leur candidat. Dans son intervention, le Président de la Coordination régionale de Mopti a affirmé la bonne santé du parti dans la 5e région. Pour preuve, après 5 ans, l’ADEMA reste la première force parlementaire avec 7 députés sur 20. Au Haut Conseil des collectivités, le PASJ garde jalousement ses 5 conseillers sur 8. Au sortir des élections communales de 2009, le parti a obtenu 568 élus sur 1 466 contre 387 pour le poursuivant immédiat. Timoré Tioulenta a également annoncé que le parti a bénéficié de beaucoup d’adhésions, notamment celle de Kola Cissé, qui a regagné la Ruche avec 32 conseillers communaux, et celle du mouvement Dintal Faso, qui a aussi intégré les structures du PASJ à Mopti en compagnie de 21 autres élus municipaux.
Ce qui lui a fait dire le parti continue de s’imposer comme la première force politique  de la place. Il a aussi indiqué que l’ensemble des membres de la Coordination étaient engagés et déterminés pour la victoire du candidat. «Ils sont là et seront là jusqu’au soir du 29 avril 2012. Ils sont là et seront là jusqu’au matin du 8 juin 2012, au nom de la parole donnée», a-t-il dit.
Après avoir investi, à Koutiala, le Pr Dioncounda Traoré comme candidat de son parti, le Président de l’UDD, Tièman Coulibaly a pris part à la Conférence régionale de Mopti. Au cours de l’ouverture de cette rencontre, il a tenu à dire ses quatre vérités aux militants et responsables de l’ADEMA. «Soyez honnêtes et sincères dans votre engagement. Ce que vous allez dire le jour, ne dites pas son contraire la nuit. Soyez fidèles à votre engagement. Dioncounda est un vieux  de plus de 70 ans, il n’a rien à gagner. C’est pour nous, les jeunes, qu’il est candidat. Donc, ne le faites pas monter sur l’arbre pour couper son tronc après», a-t-il dit.
A son tour, le candidat de l’ADEMA a appelé la Coordination régionale à s’atteler à la tâche. Il a invité ses membres à aller chercher d’autres militants. Dioncounda a également rappelé que l’ADEMA était le plus grand parti  de notre pays. «Si nous nous prenons la main, de Mopti on peut atteindre Koulouba », a-t-il ajouté.
De retour, le candidat de l’ADEMA est parti à la  rencontre de ses militants à Sofara et Djenné. Il a aussi fait escale à San, où le Colonel Youssouf Traoré et ses amis avaient organisé un meeting de soutien. Malgré l’arrivée tardive du candidat de l’ADEMA à San, les populations sont restées mobilisées jusqu’à tard dans la nuit pour lui manifester leur soutien.
Youssouf Diallo
Envoyé spécial

Présidentielle 2012 :
Dioncounda désormais candidat de l’UDD
Le Pr Dioncounda Traoré n’est plus seulement le candidat de l’ADEMA/PASJ et de l’Alliance pour le renouveau politique (ARP). Il est désormais aussi le candidat  de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD). Le parti présidé par Tièma Coulibaly vient en effet de l’investir comme son candidat à l’élection présidentielle du 29 avril prochain. C’est la principale résolution de la 8e conférence nationale de l’UDD, qui s’est tenue à Koutiala le 25 février 2012.
Pour la première fois  dans la vie de leur parti, les cadres et les militants de l’UDD s’étaient donné rendez-vous dans la capitale de l’or blanc, considérée comme l’un de leurs fiefs, pour prendre part à la 8e conférence nationale de leur formation politique. Les responsables du parti ont voulu tenir cette conférence nationale à Koutiala pour marquer l’adhésion populaire à leur choix de soutenir le candidat de l’ADEMA à l’élection présidentielle du 29 avril prochain. Pour cette cérémonie d’investiture, les militants et responsables de l’UDD se sont mobilisés massivement.
Dès lors, on pouvait comprendre la joie des membres du staff de campagne de Dioncounda Traoré, qui avaient également répondu présents. Dans les rangs des Abeilles, cette décision a été accueillie avec beaucoup de soulagement. Car, à Koutiala, l’on est sûr que l’UDD apportera beaucoup de miel dans la ruche.
Dans son adresse à ses militants, le Président de l’UDD a expliqué les raisons de ce choix. Selon lui, son parti a participé à beaucoup de gouvernements ADEMA sous l’ère Alpha, de 1997 à 2002. «Nos députés travaillent en communion avec ceux de l’ADEMA à l’Assemblée nationale et nous avons beaucoup travaillé ensemble depuis longtemps. Nous avons les mêmes ambitions», a-t-il dit. Avant de déclarer: «nous sommes venus nous confier à vous. Aidez nous à faire élire Dioncounda Traoré Président de la République. Nous plaçons entre vos mains l’espoir de la construction d’un Mali meilleur».
Pour l’occasion, le Président Coulibaly a fait aux militants de Koutiala un bref rappel du rôle que le Pr Dioncounda Traoré a joué dans l’avènement et dans la consolidation de la  démocratie dans notre pays. A l’en croire, le candidat de l’ADEMA a été plusieurs fois emprisonné avant qu’il ne vienne participer au raffermissement de notre processus démocratique. «Nous avons besoin d’un chef engagé et déterminé comme lui», a-t-il martelé. Il a également assuré les responsables du PASJ de l’engagement et de la détermination de son parti dans le cadre du respect de cette alliance et a affirmé que l’UDD jouerait toute sa partition pour faire élire Dioncounda Traoré Président de la République.
De son côté, le candidat de l’ADEMA et de l’ARP n’en attendait pas plus pour montrer sa satisfaction. Il était sur un nuage de voir ce parti, qui est incontournable à Koutiala, s’allier à lui pour le soutenir lors de la présidentielle d’avril prochain. C’est pour cette raison qu’il a tout de suite accepté, s’il est élu, les doléances des populations de Koutiala qui lui avait été soumises par le député UDD de la ville, Drissa Ouattara. Il s’agit de la réhabilitation de la CMDT et de l’HUICOMA de Koutiala et la construction de la route passant par Konseguela et Béléko.
Youssouf Diallo
Envoyé spécial   

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Badrikeita<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 11</span>
Membre
Badrikeita 11
4 années 6 mois plus tôt

Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi l’investiture de Modibo Sidibe n’a pas eu lieu le weekend passé comme prévue ?

wpDiscuz