Conférence nationale de l’ADEMA PASJ : Confirmer son leadership sur l’arène politique nationale

1
Conférence nationale de l’ADEMA PASJ : Confirmer son leadership sur l’arène politique nationale

A la Maison des Ainés de Bamako, dimanche 27 Mars 2016, ce jour de pâques a servi d’occasion au parti de l’Abeille solitaire, Adéma PASJ (Parti Africain pour la Solidarité et la Justice), d’organiser sa 14ème Conférence Nationale. Ils étaient venus à cette conférence, les présidents d’honneur du parti comme l’ancien président de la République et ancien président de l’Assemblé nationale Pr. Dioncounda TRAORE, l’ancien président de l’Assemblé nationale Pr. Aly Nouhoun DIALLO, Mme Cissé Mariam NIARE, Assarid Ag IMBARKAWANE, beaucoup de cadres, les délégués des sections venus de différentes régions du pays, les militants et sympathisants du parti et les représentants de quinze (15)  Partis politiques frères (RPM, URD, FARE AN KA WILI, CNID Faso Yiriwa Ton, UDD, CODEM, ASMA, APR, CNAS Faso HERE, UM-RDA, YELEMA, PS Yelen Coura, MPR, MIRIA).

Après la présentation du programme de la conférence par le maître de la cérémonie, c’est le tour du Président  du Comité Exécutif, Pr. Tièmoko SANGARE d’énoncer son discours d’ouverture. Il commence son allocution par les remerciements des participants, avant de rappeler le contexte de ces assises. Selon Pr. SANGARE, cette conférence constitue, après le cinquième congrès national du Parti en Mai 2015, pour les délégués venus des différentes structures du parti d’échanger sur la vie de l’Association  et l’environnement politique national et international. Ces assises sont, pour les délégués l’occasion de se pencher sur le rapport d’activités du comité exécutif ; les rapports des commissions spécialisées et les rapports des coordinations régionales des sections et des mouvements affiliés. Elles permettent également de faire des propositions pertinentes pour le renforcement du parti et la consolidation de la démocratie.

C’est l’occasion pour le président du comité exécutif de rappeler que le congrès ordinaire des 24, 25 et 26 mai 2015 a montré la maturité des militantes et militants qui ont su, dans un élan de grande sagesse et de dépassement de soi, adopter des résolutions et des recommandations pertinentes, et doter le parti d’une direction composée de Soixante sept (67) membres dont il a l’insigne honneur et privilège de présider, pour un mandat de cinq (5) ans. Le congrès du mois de Mai de l’année écoulée est venu à un moment où beaucoup de concitoyens doutaient de la capacité des cadres de l’Adema PASJ à éviter l’éclatement du parti.

Pr. SANGARE continue en disant que, l’Adema PASJ reste un parti de militants engagés qui, chaque fois que le bateau tangue, dispose de ressort pour faire en sorte qu’il ne chavire pas. C’est le lieu aussi, de rendre un hommage particulier au Professeur Dioncounda TRAORE, qui aura marqué tous les esprits dans la conduite des travaux de notre dernier congrès. Grâce à son engagement, sa patience, sa persévérance et son calme imperturbable, chacune et chacun d’entre nous a su mettre ses egos de côté pour parvenir à l’essentiel dont la mise en place d’une nouvelle direction autour des valeurs fondatrices du parti.

Ces assises offrent une opportunité pour adresser aux mouvements, piliers importants du dynamisme du parti, un hommage mérité pour leur courage et leur combativité et il les exhorte à redoubler d’efforts dans le processus de redynamisation du parti, afin de faire face, dans l’attente et la cohésion, aux élections communales, locales et régionales futures. Ces élections doivent servir de tremplin à l’Adema PASJ pour confirmer son leadership sur l’arène politique nationale. Afin de réussir ce pari, le paradigme est simple : c’est faire en sorte que la cohésion et l’unité dans l’action soient des valeurs cardinales pour les membres du parti.

Enfin, Professeur SANGARE, termine son intervention en invoquant que, avec la précarité des acquis démocratiques, et face aux menaces extrémistes qui pèsent sur la République, l’Adema PASJ, au sortir de son 5ème congrès a décidé de rencontrer tous les partis politiques indépendants de leur obédience, en vue de sauver les fondements de notre pays et de renforcer les acquis démocratiques. Pour l’Adema PASJ, cette synergie d’actions est plus que jamais nécessaire, si tant est que nous voulons que notre pays rayonne dans le concert des Nations. C’est sur ces mots d’espoir qu’il déclare ouvert les travaux de la 14ème Conférence Nationale du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice.

Après le discours du Président, c’est le tour des représentants des partis politiques frères de passer un à un pour exprimer leur sentiment. A cet exercice, est monté sur la scène les représentants de huit mouvements politiques à savoir : Boubacar Moussa DIARRA du Parti UMRDA, Modibo SIDIBE ancien Premier ministre et Président du parti FARE An Ka Wili, Oumar Ibrahim TOURE le Président du parti APR, Mme SANGARE Oumou Bah ministre de la Promotion de la Femme et représentante du parti RPM, Issa DIARRA représentant du parti ASMA et les représentants des partis CODEM, CNAS FASO HERE, YELEMA. Tous ont exprimé leur appartenance avec Adema PASJ à la même obédience.

Sory Ibrahim TRAORE

Stagiaire

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un bateau qui doit déployer des RESSORTS en pleine turbulence dans la mer!!!!!” du jamais vu ou entendu de la part d’1 enseignant du supérieur et devant des personnes instruites en pleine conférence qui, ne se sont rendu compte de rien.

Comments are closed.