Conférence nationale de Yelema : Les crises sociopolitiques passées au peigne fin

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est par la présentation du rapport de synthèse ; que la conférence nationale du parti pour le changement (Yelema) a pris fin le dimanche 23 décembre dans la salle Siramory Diabaté.

Moussa Mara, président « Yelema »

Cette première conférence nationale statutaire que la ville de Koulikoro a abrité, avait pour thèmes principaux, les crises sociopolitiques et la relance du parti.

Durant deux jours, les délégués venus de Bamako, des 49 cercles de l’intérieur du Mali, des pays de la sous-région, des Etats-Unis et de la France ont eu à plancher sur ces différentes thématiques qui à en croire le Dr Cissouma, président de la dite conférence, s’est déroulée en deux phases à savoir l’exposé thématique et les questions-réponses. «  Unir tous les citoyens autour des autorités de la transition, convaincre de la nécessité de récupérer le nord à travers les efforts de négociation ou la guerre, soutenir les actions militaires, l’organisation des élections libres, transparentes et crédibles  » sont entre autres des recommandations adoptées, lesquelles se veulent des contributions à la résolution de la crise sociopolitique que traverse actuellement le pays avec l’occupation des 2/3 du territoire par des bandits armés.

Quant au 2e point, relatif à a question de la relance du parti, il a été proposé à l’issue de la conférence nationale, d’installer un programme sur les principes et valeurs du parti, de mettre l’accent sur la mobilisation de donner aux structures plus d’autonomie, d’adopter une stratégie d’implantation et de recrutement de nouveaux adhérents au parti Yelema.

Le président du parti Yelema, Moussa Mara, a dans son discours de clôture, remercié les partis amis en l’occurrence la convergence pour sauver le Mali (CSM) ainsi que  les participants composés majoritairement de jeunes, pour la qualité des débats entamés, gage de leur engagement dans le parti. Selon le maire de la CIV, ces débats auxquels il a pris part lui-même, ont été francs, clairs et engagés. Il a par ailleurs invité les militants à s’employer auprès de tous les acteurs politiques afin de sortir le pays de l’impasse dans lequel il se trouve présentement, et cela, en œuvrant à promouvoir l’union des cœurs et des esprits. «  N’acceptez jamais de servir d’outils aux individus mal intentionnés surtout pas en cette période de crise où le Mali a plus que jamais besoin d’une cohésion totale «  a-il-déclaré.

Parlant de la nomination du nouveau gouvernement suite à la démission du premier ministre Cheick Modibo Diarra, le président du parti Yelema a souhaité que ce gouvernement soit le dernier de la transition pour atteindre une sortie immédiate de crise. Il a en outre renouvelé l’engagement de son parti à l’accompagner dans sa mission à savoir la récupération des régions du nord, et l’organisation des élections crédibles. Le Mali de demain, poursuivra-t-il, ne s’arrêtera pas à la reconquête de l’intégrité territoriale et à l’organisation des présidentielles, le Mali de demain doit être celui du changement.

 » Il faut un nouveau type de Malien  qui apporte à la collectivité et qui a l’amour de son pays. Un leader qui sert au lieu de se servir « , a-t-il conclu.

Pour sa part, le président de la conférence, Dr Cissouma a invité les jeunes du parti à dépenser plus d’énergie pour faire avancer davantage le parti afin de pouvoir gagner aux prochaines élections.                                     Ramata S.KEITA

SOURCE:  du   26 déc 2012.    

Une Réaction à » Conférence nationale de Yelema : Les crises sociopolitiques passées au peigne fin

  1. Drissa Arama

    Quelle Bonne initiative du parti Yelema avec son président Mr Moussa Mara, une conférence qui a provoqué le brassage des différentes représentations de Yelema venues de partout le monde pour faire le bilan du parti et du pays le Maliba à travers les crises socio-politiques qu’il vit.