Conférence régionale de la CODEM à Tombouctou et Taoudéni : Poulo accentue son encrage sur tout le Mali

0

Le parti, Convergence pour le développement du Mali (CODEM) a tenu, il y a quelques jours, sa conférence régionale des sections des régions de Tombouctou et de Taoudeni dans la cité des 333 Saints. Cette grande rencontre a été un baromètre pour mesurer la bonne santé du parti de la Quenouille dans les régions de Tombouctou et de Taoudeni.

En effet, on pourrait dire que la région de Taoudeni est née avec la CODEM qui se positionne déjà comme la première force politique dans cette localité au regard de l’adhésion massive dont le parti bénéficie. Ils étaient plusieurs leaders de la communauté arabe à prendre part à cette rencontre. Laquelle a été mise à profit pour officialiser leur adhésion au sein du parti de la Quenouille.

Parmi ces leaders arabes, on peut citer Sidi Mohamed Ould Katiri, Ould Alméida et plusieurs autres anciens rebelles et chefs de guerre qui ont décidé de déposer les armes pour mener un combat démocratique au Mali à travers la CODEM. Ces adhésions massives font du coup de la CODEM la première force politique dans la nouvelle région.

Le président de la CODEM, Housseini Amion Guindo, non moins ministre des Sports explique : « Vous savez, la commune de Salam est la plus grande commune de la région de Taoudeni. Elle couvre 196 000 Km2. Elle va de Tombouctou jusqu’à Arawane. C’est elle qui a été transformée en région.

Cette commune a déjà participé aux communales du 20 novembre 2016 où la CODEM est arrivée en tête avec 6 conseillers, suivie de l’ADEMA, avec 4 conseillers. Aussi, dans les 6 cercles de la région, c’est la CODEM qui dirige la CENI. C’est pour vous dire l’hégémonie que le parti a dans la région ». Pour le président de la CODEM, si les communales partielles se tenaient, son parti va devenir la 2e ou la 3e force politique du pays. Ce qui sera véritablement une prouesse.

Le président fait également cas de la bonne santé de son parti dans la région de Tombouctou où il a tenu également sa conférence régionale. Il a annoncé que son parti dispose de 32 conseillers et 2 maires à Goundam, 9 conseillers dans le cercle de Niafunké, 10 à Gourma Rahrous. Les deux maires sont des communes d’Alzoulouk, une commune nomade et Gargando. Dans le cercle de Niafunké, les adhérents viennent surtout de la commune de Léré et de Soumpi. Ce sont des communes où se tiendront bientôt les communales partielles. C’est dire que le parti de Poulo a déjà une longueur d’avance sur les autres formations politiques.

Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre d’une série de conférences régionales que la CODEM est en train de tenir dans toutes les régions du Mali et même à l’extérieur.

Salif Diallo

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here