Conférence régionale du PDES à Mopti: ATT à jamais dans le coeur de la Venise malienne ?

4
Conférence régionale du PDES à Mopti: ATT à jamais dans le coeur de la Venise malienne ?
Des enfants réclamant le retour d'ATT devant sa famille à Mopti

Le Parti pour le Développement économique et social (PDES) a tenu, samedi 28 mai, sa conférence régionale dans la région de Mopti. Au centre des débats, le retour de son mentor, l’ancien président Amadou Toumani Touré dit ATT, exilé à Dakar depuis 2012, en plus de la vie du parti dans la région.

-Maliweb.net -Vendredi, il est 22h moins quand la délégation du parti conduite par son président Sadou H. Diallo arrive à Mopti. A l’accueil, des hommes et des femmes encore favorables au parti pour le développement économique et social même après les événements de mars 2012.

Le lendemain, alors que les membres de la délégation se rendent pour saluer les notabilités de la ville, une centaine de personnes était dans la rue pour scander “ATT”.  Thierno Bâ, conducteur d’une moto trois roues se lâche : “Nous allons mourir derrière ATT…nous restons également reconnaissant envers lui pour les hôpitaux et les routes qu’il a fait construire”.

Cap ensuite sur la salle Alliance franco-malienne où plusieurs centaines de partisans du parti attendaient. “ATT, un homme intègre austère à la politique mesurée”, “Le peuple malien réclame le retour d’ATT”, “ATT, la population de Konna vous dit merci” sont entre autres messages qu’on pouvait apercevoir sur les décors de la salle.

Nouhoum Togo, fervent défenseur de l’ancien président, affirme: “On peut être égoïste, mais il faut être malhonnête pour dire qu’il n’a pas travaillé”.

Président du PDES, Sadou H. Diallo, lui, indique qu’il n’a que deux missions à la tête du parti : contribuer à lutter contre l’insécurité et le retour d’ATT. “La sécurité parce que sans elle, il ne peut y avoir de développement…Tout ce qui sera entrepris sera voué à l’échec”, a-t-il dit. Sur le dernier point, M. Diallo est convaincu que tant que l’ancien président reste à l’extérieur du pays, il sera difficile de parler réconciliation.

Même son de cloche chez Moulaye Haidara, président des jeunes du parti: “Oui à la réconciliation, mais dans l’honneur, la vérité et la dignité”. M. Haidara se demande bien pour quelle raison veut-on juger l’ancien président exilé à Dakar. “ATT ne reviendra pas sur la base de calculs politiciens parce que des élections s’approchent”, a-t-il ajouté faisant allusion aux récentes sorties du parti au pouvoir, le RPM (Rassemblement pour le Mali) plus ou moins annonciatrices de son retour.

Amadou Toumani Touré a été victime d’un coup d’Etat militaire en 2012. Exilé à Dakar, le pouvoir actuel avait annoncé la possibilité de le poursuivre pour “Haute trahison”.

Aboubacar DICKO/maliweb.net

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

Comments are closed.