Conférence sections ADEMA en 4eme région: Ségou promet un raz-de-marée, le 29 Avril prochain

1
1

Au bout d’une longue journée de symbiose avec les populations de Niono et de Markala, samedi dernier, le candidat du PASJ, accompagné d’une forte délégation de membres du Comité Exécutif, a conclu son passage en 4ème Région par une grande mobilisation au Stade Municipal de Ségou. La convergence des militants de la ville, ainsi que de délégués de différentes sections, a donné lieu à une impressionnante ambiance festive au cours de laquelle les troupes ont pris date en promettant à leur candidat une victoire aux allures de plébiscite à la présidentielle. Pour conforter leur détermination au combat, le Pr Dioncounda Ttraoré en a profité pour leur dérouler tout un chapelet de raisons pour lesquelles l’Adéma est le seul parti qualifié pour convoiter la succession d’ATT.   

 

La marée humaine a commencé à déferlé tôt dans la matinée du dimanche sur le Stade Municipal et les militants convergeaient de toutes parts en se démenant dans toutes les directions. Habillés de t-shirts à l’effigie du candidat et aux couleurs du PASJ, ils ont bravé le soleil matinal jusqu’à la mi-journée pour animer le riche décor et suivre les responsables de leur parti se prononcer sur les enjeux de la prochaine présidentielle, ainsi que sur les dispositions dans lesquelles l’Adéma aborde ladite compétition.

Après l’accueil du candidat dans le traditionnel bain de foule, le bal des interventions fut déclenché par le Secrétaire général de la Section de Ségou.  L’ancien ministre Ahmed El Madani Diallo, dans son adresse de bienvenue à la liesse ainsi qu’à la délégation du Comité Exécutif, s’est surtout réjoui du consensus au sein de le PASJ de la désignation de son porte-drapeau jusqu’à la gestion de la crise du Nord, en passant par celle de la crise du Nord-Mali. Et d’en déduire que “le PASJ est aujourd’hui plus fort que jamais” et se trouve dans les meilleures dispositions pour affronter la bataille électorale de 2012.

Même son de cloche du côté du coordinateur des sections Adema de la 4ème Région. Tirant argument de la nette suprématie représentative du Parti de l’Abeille dans la région de Ségou où il compte plus de  600 conseillers municipaux sur 1500 environ, Babougou Traoré est également convaincu que ses structures disposent des ressources humaines appropriées pour contribuer au retour de l’Adéma à Koulouba. Et de marteler, par la même occasion, qu’un plébiscite dès le 1er tour n’est pas eu dessus des compétences du parti  dans la Région de Ségou.

Cet optimisme est visiblement partagé par le président de l’Alliance pour le Renouveau Politique (ARP), le Colonel Youssouf Traoré, un habitué des déplacements du candidat de l’Adema depuis la signature de la plate-forme des 20 partis pour le Pr. Dioncounda Traoré. Pour le président de l’UFDP, les nombreux écueils récemment surmontés par le président de l’Assemblée Nationale ne sont que des signaux par lesquels le choix de la providence se révèle et qui n’échappent qu’à ceux qui refusent d’y croire.

Aux yeux du président de l’UDD, en revanche, l’heure du candidat de l’Adema a sonné pour des raisons beaucoup plus rationnelles et sur lesquels reposent du reste les motivations de son investiture par le Parti de la Colombe. “Jamais un choix n’a été aussi partagé dans les rangs des militants de l’UDD”, a indiqué Tiéman Coulibaly, en expliquant dans la même foulée, qu’il s’agit moins de la personne du Pr. Dioncounda Traoré que des valeurs qu’il incarne en tant que leader fédérateur. “Nous sommes convaincus, à l’UDD, de la pertinence de ce choix”, a-t-il ajouté sous une salve d’applaudissements des alliés.

Visiblement comblé et rassuré par la grande mobilisation et la bonne impression que lui laissée l’enthousiasme des militants et responsables, le candidat de l’ARP a exprimé également la même certitude quant au retour de son parti à la magistrature suprême du Mali. “Ségou fait la gloire de l’Adema et me rappelle le premier anniversaire de l’investiture du président Alpha Oumar Konaré”, a-t-il lancé, faisant du coup les liens entre la Cité des Balanzans et la décennie de l’Adéma au pouvoir. Pour le Pr. Dioncounda Traoré, le PASJ mérite à nouveau la confiance des Maliens pour avoir changé le visage du pays pendant son passage à Koulouba. Et de laisser entendre que l’Adéma  conquerra sans doute le pouvoir à nouveau parce qu’il éprouve une grande nostalgie de cette époque glorieuse.

Pour ce faire, il faut naturellement que le rendez-vous électoral du 29 avril prochain soit une réalité. Le candidat du Parti Africain pour la Solidarité et la Justice, qui n’en a le moindre doute, a invité ses troupes à préparer activement la compétition en ignorant la sirène des perdants qui pensent tirer parti du problème sécuritaire au Nord-Mali. “Beaucoup de gens savent qu’ils ne peuvent pas gagner et ne veulent pas des élections”, a-t-il prévenu, ajoutant que tous feraient mieux “d’aller mobiliser leurs électeurs”.

Estimant que personne n’a gagné là où son parti à échoué, le Pr Traoré est par ailleurs persuadé que l’Adéma et ses alliés constituent les seules forces capables de résoudre l’équation du septentrion parce que porteurs de valeurs de tolérance et d’espoirs populaires dans les domaines où les attentes se manifestent le plus : l’emploi des jeunes, l’autorité de l’Etat, la santé, la souveraineté du pays, etc. Et d’ajouter qu’il s’agit d’une mission historique du parti voulue par des hommes et des femmes qui ne sont plus là et à l’endroit desquels les militants ont un devoir de mémoire.

A.Keïta

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

zou est une référence pour le travail la rigueur le patriotisme zou est un cadeau du dieu mais au mali ont aime pas les personne honnête

wpDiscuz