Conférence de presse de la COJES-SC :Sillonner tout le Mali pour faire élire Soumaïla Cissé à la présidentielle

0
1

La Coalition des jeunes pour le soutien à Soumaïla Cissé (COJES-SC) a animé, le dimanche 22 janvier à son siège à Banankabougou, une conférence de presse pour présenter ses objectifs et autres actions menées sur le terrain afin de réaliser le rêve caressé par tous les militants et responsables de l’URD : faire élire Soumaïla Cissé à la présidentielle d’avril 2012. La conférence de presse était animée par le Président de la COJES-SC, Sagaïdou Maïga. Etaient également présents Jeamila Abdou, Ousmane Minta, Boubacar Touré, tous membres de la Coalition dont le parrain, Oumar Traoré dit Gaucher, par ailleurs 3ème Secrétaire à l’organisation du Bureau exécutif national de l’URD, a aussi fait le déplacement.

Créée le 20 juin 2011, la Coalition des jeunes pour le soutien à Soumaïla Cissé s’est fixé comme objectif principal d’aider le candidat de l’URD à briguer la magistrature du Mali en 2012. La COJES-SC est, selon son président, une association de jeunes venus divers horizons. “Nous nous sommes spontanément regroupés un jour du mois de juin 2011 pour réfléchir sur notre part de participation à la consolidation de la démocratie. Et nous nous sommes dit qu’il faut être plutôt acteurs du changement pour ne pas subir et regretter après. Les qualités de l’homme plaident en sa faveur. Homme de dossiers, Soumaïla Cissé a fait ses preuves au Mali, en Afrique et en Europe” a déclaré Sagaïdou Maïga, président de la COJES-SC.

De sa création à nos jours, la Coalition des jeunes pour le soutien à Soumaïla Cissé revendique une quarantaine de comités dont une trentaine dans le District de Bamako et une dizaine à l’intérieur du pays. Parmi les activités menées sur le terrain, il faut mettre à l’actif de la COJES-SC plusieurs campagnes de sensibilisation des militants à aller s’inscrire sur les listes électorales.

 

Forts de leur slogan de campagne : “Notre objectif est d’être présent dans tous les coins et recoins du Mali”, les leaders de la COJES-SC pensent que “Soumaïla Cissé est l’homme qu’il faut pour booster le développement du Mali. C’est pourquoi, nous nous organisons pour mobiliser la jeunesse à travers tout le pays pour faire connaître ses idéaux et, surtout, les faire triompher”.

 

L’un des temps forts de cette conférence de presse a été la présentation du candidat Soumaïla Cissé. En effet, après un brillant parcours universitaire au Mali, au Sénégal et en France, l’enfant de Niafunké, fils de l’enseignant chercheur Bocar et de Sadio Diallo entame une extraordinaire carrière professionnelle dans de grandes et prestigieuses sociétés françaises comme Pechiney, Thompson et Air-Inter, avant de se mettre au service de son pays, le Mali. C’est ainsi qu’il est désigné en mars 1984 comme Coordinateur des projets Mali-sud (I et II) à la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT). De 1986 à 1990, Soumaïla Cissé devient  Directeur des programmes et Contrôleur de gestion de la société. En 1991, il est nommé Président directeur général de l’Agence de cessions immobilières (ACI).

 

Il faut retenir que sa carrière ministérielle commence en 1994 où il est nommé ministre des Finances et du commerce jusqu’en 1997, date à laquelle le département a été éclaté. Soumaïla Cissé a tout de même conservé le département des Finances jusqu’en 2000, date à laquelle, il hérite d’un “super ministère”  chargé de l’Equipement, de l’Aménagement du territoire, de l’environnement et de l’urbanisme.  En 2002, il quitte le gouvernement pour se lancer dans la course à la présidentielle de 2002 sous les couleurs de l’Adema dont il était le 3ème vice-président. Il quitte l’Adema le 30 mai 2003 et crée l’URD le 1er juin 2003. Sans oublier l’excellent parcours de 8ans du parrain de l’URsd à la tête de la commission de l’UEMOA.

 

C’est avec ce parcours exceptionnel que le polyglotte  Soumaïla Cissé va solliciter le suffrage de ses compatriotes le 29 avril 2012. Et pour cela, la COJES-SC se dit mobilisée et déterminée.      

Diakaridia YOSSI

 

Précampagne de l’URD à Kolokani :

Le Bélédougou adopte son beau-fils Soumaïla Cissé

C’est à travers une forte mobilisation que les notabilités (surtout les chefs coutumiers et religieux) et les populations du cercle de Kolokani ont accueilli à bras ouverts, leur gendre Soumaïla Cissé (son épouse, Assitan Traoré est de la localité) et la forte délégation qui l’accompagnait le samedi 21 janvier 2012. C’était lors de la rentrée politique de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) à Kolokani, rencontre au cours de laquelle les populations ont rassuré le candidat de l’URD à la présidentielle du 29 avril 2012 sur le choix qu’elles ont porté sur lui, leur beau-fils. La délégation a effectué plusieurs escales au cours desquelles le candidat de l’URD a été salué et ovationné par les populations avant l’arrivée à la place aménagée pour la cérémonie, le terrain de sport de l’école B de Kolokani.

“Peuple du Bélédougou, mobilisez-vous pour la prochaine élection présidentielle. Je suis votre fils car mon épouse, qui me soutient depuis bientôt 41 ans, est votre fille. Mon pouvoir sera le vôtre. Je connais vos difficultés qui ont pour nom l’eau, l’école, la santé, le désenclavement, etc… “, a déclaré Soumaïla Cissé.

Le chef de village de Kolokani, Ousmane Traoré, le Secrétaire général de la section URD de Kolokani, Modibo Traoré et différents intervenants ont assuré le candidat de l’URD  de ne pas douter une seule seconde du soutien de tout le Bélédougou. “ Nous nous sommes concertés et  nous avons décidé que nous voterons tous pour vous “, ont-ils déclaré dans une atmosphère de liesse populaire. La rencontre a enregistré plusieurs adhésions de nouveaux militants au parti de la poignée de mains.

Le Secrétaire général de la section, Modibo Traoré a remercié les uns et les autres pour leur mobilisation et leur fidélité au parti malgré les sirènes de promesses qui ne cessent de retentir. Ce militantisme exemplaire, a-t-il souligné, fait que le parti ne cesse de progresser. De 36 en 2009, la section compte aujourd’hui  51 Conseillers communaux dans tout le cercle.

Et Soungalo Traoré, secrétaire général de la section URD commune V et fils du Bélédougou de préciser : ” La mobilisation d’aujourd’hui est simplement inédite à Kolokani. Et cela nous rassure quant aux chances réelles de notre candidat à la présidentielle de 2012, Soumaïla Cissé. L’ensemble des militants URD de Kolokani sont déterminés à faire le plein des voix pour le beau-fils, Soumi Champion “.

                                                      Bruno Djito SEGBEDJI

 


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.