Conférence de Section de l’Adéma-PASJ à Kati : Une grande mobilisation qui rassure

0
0

Samedi dernier, c’est une foule immense qui avait pris d’assaut l’enceinte du Conseil de Cercle de Kati à la faveur de la dernière étape de la Conférence de Section du Comité Exécutif de l’Adéma-PASJ, entamé le 2 décembre 2011, dans la région de Koulikoro. La délégation composée des membres du Comité Exécutif et une vingtaine de députés Adéma, était conduite par Boubacar Camara, coordinateur régional de l’Adéma-PASJ à Koulikoro.

 

L’objectif de cette mission était d’informer la base des dispositions à prendre pour les élections présidentielles de 2012. A cet effet, Boubacar Camara était accompagné des membres du Comité Exécutif : Makan Moussa Sissoko, secrétaire politique ; Mme Traoré Oumou Soumaré, secrétaire chargée de la santé ; l’Honorable Lancéni Balla Kéïta et une vingtaine de députés de l’Adéma-PASJ.  Les secrétaires généraux des Sections de Koulikoro, Banamba, Kangaba, Dioïla, Kolokani et Nara, ceux de Gao et de Bamako étaient présents à Kati.

 

C’est par des mots de bienvenue que le secrétaire général de la Sous-section Adéma de Kati, le professeur Daouda Sacko, a planté le décor de la journée. A sa suite, le secrétaire général de la Section, N’Tji Konaré, s’est félicité de cette initiative de la direction du parti, à laquelle ils adhèrent sans réserve. «La section qui a l’honneur de vous recevoir aujourd’hui est en ordre de bataille depuis le 11 juin 2011, date de notre rentrée politique 2011-2012. A cette occasion, alors que d’autres tergiversaient, nous avions clamé haut et fort que notre candidat sera celui que la direction du parti choisira. C’est dire combien nous sommes à l’aise, aujourd’hui, en affirmant notre engagement à tout mettre en œuvre en vue de la victoire au premier tour  de notre candidat, l’Honorable professeur Dioncounda Traoré», a-t-il affirmé.

 

Selon N’Tji Konaré, la section de Kati dispose des meilleurs atouts, à savoir l’implantation géographique, l’engagement des militants dans la cohésion et la discipline autour des mots d’ordres du parti. «C’est dire que les apprentis sorciers spécialisés dans la déstabilisation des militants et les semeurs de la graine de la division n’auront aucun champ d’expression dans la Section Adéma-PASJ de Kati», a-t-il conclu. 

 

La parole a été successivement donnée à Makan Moussa Sissoko (sur les enjeux de la révision constitutionnelle) ; Mme Traoré Oumou Soumaré (appel à la mobilisation des femmes) ; Boubacar Camara (contexte de la scène politique au Mali et au sein du parti) ; Lancéni Balla Kéïta (vie du parti et l’explication sur l’adoption du Code de la famille par les députés) ; Mamady Diarra, secrétaire général des jeunes (biographie du candidat).

Rappelons que cette mission dans les différentes sections de la région de Koulikoro, a démarré en début décembre.

Mamadou DIALLO «Mass» 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.