Confusion à la veille de l’élection : Entre incertitude et crainte de violences

9

Les doutes exprimés par le Fdr se confirment davantage sur l’issue de la présidentielle de dimanche.

 

 

ElectionsSelon des sources bien introduites, d’importants réseaux s’activent pour une fraude massive avant et pendant le scrutin. Déjà, un plan machiavélique a été préparé dans lequel les noms de plusieurs hommes politiques, opérateurs économiques, travailleurs de l’administration, figurent. C’est pourquoi les responsables du Fdr ont rencontré la presse ce vendredi afin de partager leurs inquiétudes et le dernier développement de la question à quelques heures de l’élection du président de la République.

 

 

Ainsi, Ibrahima N’Diaye, Amadou Goita et Coulibaly Kadiatou Samaké ont fait cas de collusion entre le fils d’un candidat et le patron de Safran, Société chargée de la confection de la carte Nina. Non sans faire cas de l’immixtion des militaires dans le processus électoral, ainsi que de certains leaders religieux.

 

 

Pour Ibrahima N’Diaye, s’il est vrai que l’organisation de cette élection ne peut pas être parfaite, il n’en demeure pas moins qu’elle doit être crédible. «Les élections doivent avoir leur sens véritable», dira-t-il. Et d’ajouter : «Si le Fdr doit gagner, c’est dans la transparence ; il n’accepte pas des résultats qui faussent le jeu. Nous sommes convaincus que si les choses se passent dans les meilleures conditions, le Fdr gagne», a-t-il expliqué. Avant de révéler qu’il y a contradiction dans les chiffres que donne le ministre Moussa Sinko Coulibaly.

 

 

De son côté, Amadou Goita estime que la réaction des autorités le lendemain de la sortie du Fdr confirment leur étourdissement. Il s’est par la suite interrogé sur la gestion du surplus de carte Nina qui n’est  toujours pas mis à la disposition de la Ceni, comme prévu. Dans ces conditions, regrette-t-il, la neutralité de la transition doit être manifeste notamment celle du ministère de l’Administration territoriale.

 

 

M. Goita reste persuadé qu’au regard de l’engagement du Fdr sur le terrain, il ne peut nullement perdre ces élections. Mieux,  «ça serait une surprise de ne pas avoir deux candidats du Fdr au 2tour», affirmera-t-il.  Pour sa part, Coulibaly Kadiatou Samaké a révélé qu’à la base, des militants du Fdr ont été intimidés par des militaires et que leurs affiches ont été déchirées.

 

 

En tout état de cause, le document est un condensé des manœuvres que les partisans d’un candidat -qu’ils nomment Boss- comptent mettre en œuvre pour réussir son élection à la magistrature suprême du Mali. Ils sont prêts à tout faire en sa faveur. Pourquoi ne pas tendre un piège aux acteurs les plus importants dans l’organisation de cette élection, comme par exemple le Délégué général aux élections.

 

 

Souleymane Sanogo

 

 

 

Communiqué de presse
Signataires : Les sections de France des partis Adema, FCD, Parena ; PDES ; PIDS ; PSP ; URD, les associations et clubs de soutien des candidats aux élections présidentielles de 2013 au Mali

 

 

Les partis, clubs et associations signataires du présent communiqué, tiennent à informer l’Opinion nationale et internationale que l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 au Mali se déroule dans un climat de tension aigue dont l’issue suscite beaucoup d’inquiétudes au sein de la communauté malienne de France.
Depuis le début du mois de juillet, plusieurs informations circulent concernant les velléités de fraudes massives et de tripatouillages des résultats de la part de l’entourage d’un candidat, visant à usurper la victoire au profit de leur camp.
Cette « opération NINAA » se prépare à déverser des centaines de milliers de fausses cartes NINA auprès de leurs agents complices qui voteront pour eux, à corrompre des électeurs des candidats comme ceux du FDR, à créer la confusion lors de la distribution des cartes et pendant l’élection. Cette manœuvre aurait bénéficié de l’appui des connexions internationales.
Le processus de sortie de crise actuelle se trouve dans une phase difficile, qui ne devrait pas connaître de telles entraves à son déroulement. Car l’élection du Président de notre pays est un évènement très sensible, du fait qu’il suscite beaucoup d’espoir cette année, plus que jamais. Aucun candidat n’est prêt à accepter que sa victoire soit confisquée au profit d’un autre ; d’autant plus que le Mali doit sortir du cycle des élections fraudées.
Ceux qui s’apprêtent à se livrer à des actes de sabotage et de manipulations des votes seront comptables devant l’Histoire des troubles graves dont on ne saurait mesurer l’ampleur.
Nous attirons l’attention des Maliens et de la communauté internationale sur la menace que font peser ceux qui s’apprêtent à plonger notre pays dans une crise de plus, comme si celle que nous connaissons n’était pas suffisamment difficile et profonde.
Les efforts consentis par le peuple malien avec l’aide de ses amis durant cette crise multiforme de 2012-2013 ne doivent pas être réduits à néants à cause de quelques individus, qui ne se préoccupent nullement du devenir du Mali.
Nous invitons les plus Hautes Autorités du Mali, de la CEDEAO, de l’Union Africaine, de l’Union Européenne, de l’ONU et de tous les partenaires du Mali à user de tous les moyens à leur disposition pour arrêter la mise en œuvre de ces plans de fraudes et de détournement des résultats de l’élection présidentielle du 28 juillet dans notre pays meurtri. C’est l’avenir du Mali, qui est menacé.
Fait à Paris, le 25 juillet 2013.

 


Signataires : Les sections de France des partis Adema, FCD, Parena ; PDES ; PIDS ; PSP ; URD, les associations et clubs de soutien des candidats aux élections présidentielles au Mali.  Maliweb.net

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Toi petit Chromagnon de Sanogo,et un certain amadou O Diallo du Zénith. Vous pensez que le FDR est populaire,vous vous trompez.Moi qui vous écris à cet instant,je suis le Sgal adjoint d’une section de L’urd dans un coin de la région de Kayes.Pourtant,j’ai battu compagne pour mon parti urd.Mais,je voterai IBK le 28.Il y a des milliers de jeunes comme ça. Alors, collé la paix à notre future président(IBK).Le FDR n’est que des chiens réunis.Ce n’est pas des hommes intègres.Il suffit de les jetter un morceau d’os,ils mourront l’appat. VIVE IBK,VIVE LE FUTUR PRÉSIDENT VIVE UN MALI QUI VA PROSPÉRER.

  2. Mr. Souleymane Sanogo, continuer a mettre le feu a la poudre. Si tu ne sais qu’envenimer et inciter a la violence, tu ne serais pas a l’abri. Dechet de l’histoire. Tu aurais mieux fait d’utiliser ta plume pour sensibiliser, eduquer. Mais la raison te manque naturellement. Honte a toi.

  3. Messieurs Les sections de France des partis Adema, FCD, Parena ; PDES ; PIDS ; PSP ; URD, les associations et clubs de soutien des candidats aux élections présidentielles au Mali, si vous preconisez la violence, allez-y. Si vous n’avez pas honte d’inciter la population a la violence comme votre dernier recours, bonne chance. Dites vous que vous ne serez pas epargnez. Vous pensez que cette violence serait d’un seul cote, vous vous trompez. Cela va toucher tout le monde. Espece tas de brutes et ignorants.

  4. c4EST REGRETTABLE POUR L’URD DE DE RETROUVER DANS UN TEL BLOC POLITIQUE QU4ON APPELE FDR, le poid du passé pèse encore sur le présent. L’honneteté intelectuel exigerai que vous preniez un peu de congé politique et revenir sous d’autre forme. En tout cas l’engouement qui se profile à l’heur ou nous sommes est profitable pour x. iL L4AURA NUL DOUTE ET LES MALIENS ACCEPTERONS CETTE VICTOIRE DANS LEUR COEUR ET DANS LEUR ESPRIT. VVOUS POUVEZ CONTESTE MAIS SACHEZ TOUTE INCITATION A LA VIOLENCE SERA MAITRISEE PAS PAR LES ARMES MAIS PAR LE BON SENS DES MALIENS

  5. LE FDR perdra cette élection inch allah! S’ils veulent brûler ce pays en attisant la haine et la violence, ils peuvent commander des milliers de fusils et seront les seuls responsables de ce chaos.
    La fuite en avant ne résoudra rien au MALI et le FDR montre déjà des signes de faiblesse et d’inquiétudes pour ses militants.

  6. les maliens ne vont jamais s entretues pour un candidat, juste une propagande de ceux qui ne croient pas a leurs chance…

  7. LES GENS DU FDR N’ONT NI HONTE NI HONNETE SINON ILS NE DEVRAIENT MEME PAS SE PRESENTER AUX ELECTIONS; TOUT NOTRE MALHEUR EST DE LEUR FAUTE; AU REVOIR LE POUVOIR. VOUS ETES AU PLACARD.

Comments are closed.