Congrès de la CNAS FASO HERE : Soumana Sacko investi candidat pour la présidentielle de 2012

0
0





Le samedi, 17 décembre, la salle Bazoumana Sissoko du palais de la culture a servi de cadre au 1er congrès de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire Faso Hèrè. A l’issue dudit congrès, la CNAS FH a investi le Dr Soumana Sako  comme son porte étendard  à la présidentielle de 2012. 

Le 29 avril 2012, le peuple malien élira celui qui va succéder à son excellence Amadou Toumani Touré aux commandes de l’Etat. Ainsi, pour les hommes politiques, une seconde perdue est une chance de moins pour accéder au fauteuil présidentiel ; par conséquent les actions se multiplient de part et d’autre. C’est dans cette optique que la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (la CNAS FASO HERE) a mobilisé plus de quatre milles personnes, jeunes et vieux, dans la salle Bazoumana Sissoko. L’objectif de la CNAS et ses alliés politiques comme le FAD (Front Africain pour le Développement) est de présenter à l’ensemble des  Maliens et au monde entier celui qu’ils appellent « l’homme qui n’a jamais trahi le peuple », entendez par là Dr Soumana Sacko comme leur candidat.

En effet, créée le 25 mai de cette année, la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire est un parti née de la coalition des associations qui soutiennent Soumana Sacko. Assurer la sécurité alimentaire, combattre l’insécurité, assurer un logement décent à tous les Maliens,  mettre l’éducation sur les rails, sont entre autres objectifs de la CNAS, selon les dires de son secrétaire général Soumana Tangara. C’est pour aller de paire avec son slogan : « Un Mali pour tous, des chances égales pour chacun », que  la CNAS  FASO HERE a donné l’occasion aux autres partis politiques du pays tels le RPM (Rassemblement Pour le Mali), l’URD (l’Union pour la République et le Développement), le PDM (le Parti Démocratique du Mali) de s’exprimer lors de ce congrès.

Le candidat Soumana Sako a salué les partisans pour leur déplacement massif. Il a, dans son message, invité les uns et les autres à sortir massivement le 29 avril pour apporter au Mali le changement qui lui fait défaut. Sa désignation constitue un acte majeur dont lui-même doit relever  le défi. « Cet acte majeur dans la vie d’un parti politique est non seulement l’expression claire de vos espérances pour un avenir meilleur pour notre peuple, mais aussi l’affirmation ferme de votre détermination, notre détermination commune à proposer aux Maliennes et aux Maliens un pacte refondateur global qui serve de socle solide et de tremplin sûr pour un nouveau Départ, le Vrai, le Bon vers la réalisation des aspirations profondes du peuple laborieux  du Mali telles que proclamées le 22 septembre 1960 et le 26 mars 1991 », a-t-il déclaré.

AISSATA AHAMADOU

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.