CONJEDEV-MONAJEP face à la presse : ‘’La classe politique s’est transformée en GIE ’’

0
1

La Coalition nationale des Jeunes volontaires pour le développement du Mali (CONJEDEV-Mali) en partenariat avec le Mouvement des jeunes patriotes du Mali (MONAJEP/Mali) organise le 10 mars prochain, une journée nationale de réflexion sur la crise au nord du Mali à l’intention des jeunes.
L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse organisée par les deux groupements de jeunes à la Maison des Jeunes de Bamako. C’était ‘’en présence’’ de Sory Ibrahim Traoré, président de la CONJEDEV et de Souleymane Satigui Sidibé, président du MONAJEP. Au cours de cette conférence de presse, les deux parties ont lancé un appel à toutes les associations et mouvements de jeunes à prendre part à cette journée au cours de laquelle, ils entendent apporter la bonne information et leur contribution à la gestion de cette crise. Les deux associations veulent aussi appeler la jeunesse à se manifester concrètement pour soutenir l’Armée malienne, les familles des militaires tombés sur le champ de l’honneur.
A les en croire, l’heure est très grave et la classe politique a démissionné. Ils estiment qu’elle s’est transformée en groupement d’intérêt économique.
Selon Souleymane Satigui Sidibé, le mouvement des jeunes ne compte pas se limiter seulement aux simples paroles. Place est maintenant aux actes. C’est pourquoi, des missions ont été envoyées au Burkina, au Niger, à Gao et en Mauritanie pour s’informer réellement sur la question des refugiés afin de réfléchir et proposer des solutions aux niveaux des jeunes. Pour Sory Ibrahim Traoré, jamais la paix au Mali n’a été autant menacée. La jeunesse se trouve mal informée et même marginalisée. C’est pour cela que la CONJEDEV et le MONAJEP se sont donné la main pour organiser cette journée qui, en dehors de son caractère informatif, serait une occasion de proposer aux autorités des solutions.
C’est aussi une journée d’invite des jeunes à se manifester pour soutenir les veuves et orphelins de l’attaque sauvage dont a été victime l’Armée malienne le mois de janvier dernier au Nord. Des membres de la CONJEDEV, du MONAJEP de toutes les régions du Mali ainsi que ceux de l’extérieur prendront part à cette journée.
Par Drissa Togola & Téné Koné

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.