Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi, 24 janvier 2018

4
Allocution du Président de la République, Chef de l’Etat S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA à l’occasion du Conseil des Ministres inaugural du Gouvernement dirigé par M. Soumeylou Boubèye MAÏGA
Photo de familles des ministres avec le chef de l'Etat

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi, 24 janvier 2018 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté des projets de texte.

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE

Sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté :

1. Des projets de texte relatifs à la ratification de l’Accord de prêt, signé à Abidjan, le 22 décembre 2017, entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque africaine de Développement, concernant le Programme d’Appui à la Croissance Economique Phase I (PACE-I).

Par la conclusion de cet accord, la Banque africaine de Développement accorde au Gouvernement de la République du Mali un prêt d’un montant de 9 millions d’Unités de Compte, soit 7 milliards 67 millions 250 mille francs CFA environ.

Le Programme d’Appui à la Croissance économique (PACE) est un appui budgétaire dont l’exécution permettra :

– d’améliorer la mobilisation des ressources publiques, l’efficacité de la dépense publique et l’inclusion sociale ;
– d’appuyer les réformes du secteur de l’énergie et le développement du secteur privé ;
– de renforcer la décentralisation de la gestion budgétaire.

2. Des projets de texte relatifs à la ratification de l’accord de prêt, signé à Washington, le 12 octobre 2017, entre le Gouvernement de la République du Mali et le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe, concernant le Projet d’Approvisionnement en Eau de la ville Bamako.

Dans le cadre du financement du présent Projet, le Fonds Koweitien pour le Développement Economique Arabe accorde au Gouvernement de la République du Mali un prêt d’un montant de 9 millions 500 mille Dinars Koweitiens, soit 16 milliards 995 millions 500 mille francs CFA environ.

Le Projet vise à appuyer le développement économique et social de la ville de Bamako et ses zones adjacentes, à travers la construction d’une nouvelle centrale de traitement d’eau, des lignes principales de transmission des réservoirs de stockage, des stations de pompage, des réseaux de distribution, des branchements domestiques et des bornes fontaines.

AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES ET DE L’EQUIPEMENT

Sur le rapport du ministre des Infrastructures et de l’Equipement, le Conseil des Ministres a adopté un projet d’ordonnance portant modification de l’Ordonnance n°00-009/P-RM du 10 février 2000 portant création de l’Institut Géographique du Mali.

Créé par l’Ordonnance n°00-009/P-RM du 10 février 2000, l’Institut Géographique du Mali a pour mission de participer à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi de la politique nationale en matière de cartographie et de topographie.

Avec la création de la Direction nationale du Cadastre en 2017, il a été recommandé de relire l’ordonnance du 10 février 2000 pour tenir compte des nouvelles missions transférées à ladite direction.

Le projet d’ordonnance adopté prend en charge cette recommandation et intègre dans les missions de l’Institut géographique du Mali celles relatives à la coordination et au contrôle de la production et la gestion de l’information géographique conformément à l’objectif global de la Politique nationale de l’information géographique de l’UEMOA.

Bamako, le 24 janvier 2018

Le Secrétaire général du Gouvernement,

Madame SANOGO Aminata MALLE
Officier de l’Ordre national

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Commentaire totalement hors sujet:
    Il n’y a pas longtemps j’ai appris que les Populations de FANA, demandent au Gouvernement Malien de bien vouloir ériger leur localité en une Région Administrative. Les Habitants de Fana ont raison… Je leur souhaite d’avoir gain de cause !
    On a érigé Taoudéni en Région, on a érigé Kidal en Région et on a érigé Ménaka en Région… C’est bien !
    La situation géographique du Chef lieu d’Arrondissement d’où je suis ressortissant, me permet de suggérer au Gouvernement Malien…, de faire de OUSSOUBIDIANGNA une Région Administrative. Cet endroit n’est pas considéré à sa juste valeur. En plus, les ” Officiel ” prononcent mal son appellation. Ils disent et écrivent ” oussoubidiagna ” ( il manque une lettre ” n ” ). Les Journalistes de l’ORTM, dans leurs reportages ( les rares fois que ça leur arrive ) le prononcent encore plus mal, ils disent ” oussoubidiandian ” ( comme disait une fois un certain Makanfing K ) … Non Messieurs, Dames. Il se prononce OUSSOUBIDIANGNA. Traduction… ? Chez Oussoubidian, ou la maison de Oussoubidian.
    Regardez bien sur la carte du MALI, dans la Région de Kayes, non loin de Bafoulabé ( Chef lieu de Cercle ).
    Sa situation géographique le place idéalement pour devenir un Chef lieu de Région. Ce n’est que l’avis de ma modeste personne… J’en ai la conviction !

  2. Encore moi je m’appelle Allay Amadou Sidibe village de Fombana République Du Mali Dans La cercle De tenenkou 5.59 km aujourd’hui je suis au Cameroun Dans la ville de Douala voice Mon numéro de téléphone +237 652151446 comme je vous disais nous avons besoin de la paix.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here