Communiqué du conseil des ministres du mercredi, 31 janvier 2018

12
Allocution du Président de la République, Chef de l’Etat S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA à l’occasion du Conseil des Ministres inaugural du Gouvernement dirigé par M. Soumeylou Boubèye MAÏGA
Photo de familles des ministres avec le chef de l'Etat

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi, 31 janvier 2018 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté :
– des projets de texte ;
– procédé à des nominations ;
– et entendu une communication.

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES
AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif à la réalisation des travaux de
réhabilitation de 1 140 hectares dépendant des partiteurs M3, M4 et M5 dans le casier de Molodo, zone Office du Niger.
Le présent marché est conclu entre le Gouvernement de la République du Mali et l’Entreprise CGC-Mali-SA pour un montant de 2 milliards 730 millions 691 mille 898 francs CFA hors taxes et un délai d’exécution de seize (16) mois hors saison des pluies.
Le financement est assuré par les Affaires Mondiales Canada dans le cadre de la coopération bilatérale.
La réalisation des travaux permettra d’augmenter la production et la productivité agricoles et de contribuer à la sécurité alimentaire.

AU TITRE DU MINISTERE DES INFRASTRUCTURES ET DE L’EQUIPEMENT

Sur le rapport du ministre des Infrastructures et de l’Equipement, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant le cadre organique de la Direction des Ressources humaines du Secteur des Infrastructures.
La Direction des Ressources humaines du Secteur des Infrastructures a pour mission d’élaborer les éléments de la politique nationale dans le domaine de la gestion et du développement des ressources humaines pour les ministères chargés :
– des Infrastructures et de l’Equipement ;
– des Transports et du Désenclavement ;
– de l’Habitat et de l’Urbanisme ;
– de l’Economie numérique et de la Communication.
L’adoption du présent projet de décret vise à doter, pour les cinq prochaines années, la
Direction des Ressources humaines du Secteur des Infrastructures en personnel nécessaire pour l’exécution de ses missions.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE ET DE L’EAU

Sur le rapport du ministre de l’Energie et de l’Eau, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant l’indemnité mensuelle de fonction du Président du Conseil d’Administration de l’Agence des Energies renouvelables du Mali.
L’Agence des Energies renouvelables du Mali est un établissement public à caractère scientifique et technologique créé par l’Ordonnance n°2014-012/P-RM du 1er octobre 2014 pour promouvoir l’utilisation à grande échelle des énergies renouvelables.
Le projet de décret adopté accorde au Président du Conseil d’Administration de cette Agence une indemnité mensuelle de fonction qui sera prise en charge par le Budget national.

AU TITRE DU MINISTERE DU TRAVAIL ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Sur le rapport du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les Institutions, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant le montant de
certaines primes et indemnités allouées aux chauffeurs et gardes chargés de la sécurité des ministres et assimilés.
Au regard des sujétions particulières auxquelles est soumise cette catégorie de personnel, le projet de décret adopté accorde une prime de fonction spéciale et une indemnité pour heure supplémentaire aux chauffeurs et gardes chargés de la sécurité des ministres et assimilés.
Son adoption participe de l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel concerné.

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES ET DU CULTE

Sur le rapport du ministre des Affaires religieuses et du Culte, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant approbation de la politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme.
La politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme et son plan d’actions 2018-2020, ont été examinés par le Conseil des Ministres en sa séance du 13 décembre 2017.
Le projet de décret adopté consacre l’adoption formelle et ouvre la voie à la mise en œuvre de la politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES
AU TITRE DU MINISTERE DES MINES ET DU PETROLE

– Directeur de la Cellule de Planification et de Statistique du Secteur Mines et
Energie :
Monsieur Mamadou SIDIBE, Inspecteur des Services Economiques.
AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES
– Chargé de mission :
Monsieur Sékou Amadou N’DOURE, Economiste.
– Inspecteur en Chef à l’Inspection des Domaines et des Affaires Foncières :
Monsieur Famory KEITA, Magistrat.
– Inspecteur en Chef adjoint à l’Inspection des Finances :
Monsieur Issa KEITA, Inspecteur des Finances.
– Inspecteur à l’Inspection des Finances :
Monsieur Souleymane TRAORE, Inspecteur des Finances.
– Directeur des Finances et du Matériel du Ministère du Développement Local :
Madame KEITA Hawa KEITA, Inspecteur des Finances.

– Directeur des Finances et du Matériel du Ministère des Transports et du
Désenclavement :
Monsieur Sanoussi KOROBARA, Inspecteur des Finances.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION

– Secrétaire Général :
Monsieur Babahamane A. MAIGA, Administrateur civil.
– Chef de Cabinet :
Monsieur Housseyni TOURE, Politologue.
– Chargés de mission :
Madame CAMARA Fata Gorko Mondo MAIGA, Journaliste-réalisateur ;
Monsieur Haminy Belco MAIGA, Gestionnaire.
– Directeur Général de l’Administration du Territoire :
Monsieur Souleymane Amadou SANGARE, Administrateur civil.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE ET DE LA PROTECTION CIVILE

– Conseiller technique :
Magistrat Lieutenant-colonel, Mamadou Daba COULIBALY.
– Directeur des Ressources Humaines :
Commissaire de Police, Contrôleur Général Amady SOUMOUNTERA.
– Inspecteurs des Services de Sécurité et de Protection civile :
Commissaire de Police, Contrôleur Général Amadou TRAORE ;
Commandant Seydou COULIBALY ;
Commissaire de Police, Contrôleur Général Modibo DIARRA.

AU TITRE DU MINISTERE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES
– Conseiller technique :
Monsieur Abdoulaye MAHAMANE, Administrateur civil.

AU TITRE DU MINISTERE DES DROITS DE L’HOMME

– Chef de Cabinet :
Monsieur Souleymane BOCOUM, Juriste.
– Conseiller technique :
Madame SOUMARE Fatoumata KEITA, Journaliste.
– Chargés de mission :
Monsieur Issa Karounga KEITA, Juriste ;
Monsieur Saloum D. TRAORE, Professeur d’Enseignement Secondaire.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE
– Chargés de mission :
Monsieur Abdoulaye BAGAYOKO, Professeur d’Enseignement Secondaire ;
Monsieur Lamine DIALLO, Journaliste ;
Monsieur Moussa KANTA, Anthropologue.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE
– Conseiller technique :
Monsieur Yacouba KONE, Attaché de Recherche.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE
– Secrétaire Général :
Monsieur Sominé DOLO, Enseignant Chercheur.
– Conseiller technique :
– Monsieur Abdoulaye COULIBALY, Magistrat.

AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES RELIGIEUSES ET DU CULTE
– Directeur National des Affaires Religieuses et du Culte :
Monsieur Sékou Amadou DENON, Administrateur civil.

AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS ET DU DESENCLAVEMENT
– Chargé de mission :
Monsieur LOUGAYE ALMOULOUD, Journaliste-Reporteur.

AU TITRE DU MINISTERE DES SPORTS
– Chef de Cabinet :
Monsieur Boniface DIALLO, Gestionnaire.
– Chargés de mission :
Monsieur Demba COULIBALY, Journaliste ;
Monsieur Salif KEITA, Gestionnaire.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’HABITAT ET DE L’URBANISME
– Chef de Cabinet :
Monsieur Allaye TESSOUGUE, Juriste.
– Chargés de mission :
Monsieur Aliou Ahamadou SANGHO, Ingénieur en Communication ;
Monsieur Lazare TEMBELY, Professeur d’Enseignement secondaire ;
Monsieur Daouda SANGARE, Professeur de l’Enseignement fondamental.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ELEVAGE ET DE LA PECHE
– Chef de Cabinet :
Monsieur Ibrahima DIANE, Vétérinaire et Ingénieur de l’Elevage.
– Chargés de mission :
Madame Malado Dado NOMOKO, Journaliste ;
Monsieur Cheick Hamallah SYLLA, Géographe Aménagiste.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS
Le Conseil des Ministres s’est félicité de l’attribution au Mali du Prix de l’Agriculture de
l’Union Africaine pour les investissements consentis par le Président de la République, Chef
de l’Etat, en faveur du secteur agricole à hauteur de 15%du budget national.
Le Mali est le deuxième pays africain, après le Rwanda, à consacrer 15% de son budget au
développement du secteur agricole.

Bamako, le 31 janvier 2018
Le Secrétaire général du Gouvernement,
Madame SANOGO Aminata MALLE
Officier de l’Ordre national

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. 👦FAROH-FIN-DENW= FARAFINDENW! FAROH-FIN-LA=AL FAROH KA=AFRIQIA👦

    🔆🔆 AW YE WUILI FARAON’LAA DENW AW YE WUILI DU GUN DJEELA! 🔆🔆

    😂LES ARABES LES EMAROIDES LES ALMAUROIDES LES ALMORAVIDES APPELLEZ COMME VOUS VOULEZ ET LES TOUAREGS TAWARGAS TWARGI TARGUI
    TURQUES APPELLEZ LES COMME VOUS VOULEZ NE SONT PAS BERBERS! CES PEUPLES ET TOUT MELANGE DE CES PEUPLES DIT ISLAMISES SE COMPORTENT D UNE MANIERE TRES SIMPLISTE ET SIMPLEMENT MALHONNETE ! ILS SE GROUPENT ET PROFITENT DE LA PROIE QU ILS FONT PAR L IDEOLOGIE PARALYSANTE ET LA PEUR QUI CASTRE EN CAS DE SURVIE! EUX ILS SE BATTENT
    QUAND ILS NE SE METTENT PAS D ACCORD SUR LE PARTAGE MAIS ACTENT TOUJOURS EN CONCERT 😂

    👦MALIENS LEVEZ VOUS POUR LA GUERRE DE LIBERATION NATIONALE ARABE=EBREU LES METHODES SONT COMMUNES LES PEUPLES QUI LES ONT TOUCHES SONT EXACTEMENT COMME EUX POUR AVOIR APRIS LEURS METHODES!👦

    👦🔆REVEILLEZ VOUS FILS DES FAROHS FAROH- FIN- DENW AW YE WOUILI! PEUPLES AMINISTES ET HUMANISTES! REVEILLEZ VOUS! LIBEREZ VOUS ET LIBEREZ VOTRE TERRE PHARAONIQUE! L AFRIQUE! 🔆👦

  2. Commandant Seydou Coulibaly!!!!!
    President IBK et PM Boubey, AWTE’ SABALI!!!!! Ne savez-vous pas qu’il faut etre absolument IDIOT pour avoir comme prenom Seydou et comme nom Coulibaly!!!
    NE KONI DATE’ NI KOUMALA!!! WALAY JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!!!

  3. J’écris dans ma main Gauche, Bonjour Mali
    Ici, les Ministères et Message du Président de la Bonne Gouvernance de la République: 2018
    1.0 – Présidence de la Bonne Gouvernance de la République
    1.1 – Primature
    1.2 – Premier Ministre/Ministère de l’Éducation Nationale
    Donc, Premier Ministre et Ministre de l’Éducation Nationale
    2.0 – Ministère de la Santé et de l’Action Humanitaire
    3.0 – Ministère de la Défense et des Anciens Combattants
    4.0 – Ministère de la Sécurité Intérieure et de Protection du Territoire
    5.0 – Ministère de l’Économie et des Finances
    6.0 – Ministère de l’Extérieur et de l’Intégration AFRICAINE
    7.0 – Ministère de l’Environnement de l’Assainissement et de l’Hygiène Publique
    8.0 – ………………………………………………… 27.0 -.
    Les esprits maladroits se disent avec quel Argent? Ils sautent des étapes! Ben; j’aimerais être sur mes pieds, j’en ai marre de marcher avec ou à l’Aide d’une Canne, cette Canne qui paralyse.
    L’éducation enseigne son Maître, la santé soigne son Médecin.
    Sans éducation, le Médecin restera un malade, l’Administrateur un malade corrompu, l’Ingénieur un fou très malade; bref, l’éducation entretient, soigne, développe, elle de visions, des vraies, elle est la bonne Gouvernance.
    J’espère qu’on est ensemble! à bientôt pour le Premier Conseil du nouveau Gouvernement: 2018.

  4. A chacun son point de vue. On peut jouer à la politique de l’autruche, c’est à dire, ne pas vouloir voir et dire les choses telles quelles sont… Et c’est le droit de chacun … !
    Est-ce parce que, on ne peut rien changer à une situation d’injustice, que le mieux serait de l’ignorer, et faire comme si elle n’existe pas… ???
    Nous sommes injustement privés de nos droits et on nous distrait en permanence pour nous le faire oublier… !
    Les futures générations feront pareil, ils se feront distraire par des prédateurs de nos droits sans scrupules… ! Et eux aussi vont attendre en se disant que les futures générations feront mieux… ?
    Ceux qui convoitent nos ressources, pensent à eux d’abord. Ils pensent que nous, nous n’avons pas besoin de ces ressources. Eux ils en ont besoin, et c’est ce qui compte pour eux… Pour eux, nous, on compte pas…Ils nous pensent inférieurs à eux… !
    Mais ça les dérange qu’on en parle… !
    Nous sommes loyaux avec nos Alliés, la moindres des choses est qu’ils le soient avec nous… ! Je ne dis pas que c’est moi qui détiens la vérité. Je dis simplement que c’est mon point de vue… !

    La MAURITANIE a du Pétrole, le MALI a du Pétrole, le NIGER a du Pétrole et le TCHAD a du Pétrole… !

    La MAURITANIE, le NIGER et le TCHAD exploitent leur Pétrole. Seul le MALI est empêché d’extraire son Pétrole… !
    On est même allé jusqu’à mettre un doute sur la présence de pétrole dans le sous-sol Malien. Et cela pour que nous arrêtions d’en parler et pour que nous arrêtions d’en rêver… !
    C’est comme si notre pétrole ne nous appartenait pas. Il appartiendrait à ceux qui le convoitent… !
    Chaque fois que nous nous apprêtons à forer notre sol pour en extraire notre Pétrole… ! On nous organise une rebellion Touarègue… Et quand nous sommes en passe de faire la paix avec nos Frères Touaregs Maliens…, on nous envoie des ” Djihadistes ” ou des terroristes… !
    Sans doute se diraient-ils que si eux n’auront pas notre Pétrole, nous Maliens non plus ne l’aurons pas… ?
    On nous a raconté des tas de raisons qui font que le MALI ne peut pas exploiter son pétrole… ! Aucunes de ces raisons n’est vraie. On se fout de nous tout simplement… !

  5. Aujourd’hui le pétrole n’est plus une matière première stratégique, ceux qui l’ont sont entrain de souffrir actuellement, à ce titre le Mali devrait plutôt se focaliser sur des choses plus dignes et capables de sauver la souffrance du peuple malien qui n’a jamais, jamais, et jamais été heureux depuis la nuit des temps. Après la colonisation des régimes méchants et sans aucun soucis du peuple se sont succédés, créant ainsi la paupérisation totale de nos populations avec l’appui des fils du Mali qui sont partis à l’école, les intellectuels du pays. Mais nous restions certain que de dignes fils viendraient un jour pour se dresser en vrai messie pour ce peuple qui n’a que trop souffert par le comportement de ses fils intellectuels. Ce jour là, le Mali serait un vrai eldorado, car la souffrance actuelle du peuple n’est pas dû au manque de ressources dans ce pays, mais plutôt au comportement d’hommes et de femmes véreux, de véritables sanctus qui n’ont de regard que pour leur seule poche. La bataille serait âpre et très âpre, mais victoire est sans équivoque une réalité certaine, car même Allah est du côté de ces pauvres populations qui sont dépossédées de tous leurs dû par des intellectuels véreux. L’or et le coton maliens qui se produisent depuis plus de quatre décennies ne servent pas pour assurer le bonheur des populations maliennes.

  6. La MAURITANIE a du Pétrole, le MALI a du Pétrole, le NIGER a du Pétrole et le TCHAD a du Pétrole…
    La MAURITANIE, le NIGER et le TCHAD exploitent leur Pétrole. Seul le MALI est empêché d’extraire son Pétrole… !
    On est même allé jusqu’à mettre un doute sur la présence de pétrole dans le sous-sol Malien. Et cela pour que nous arrêtions d’en parler et pour que nous arrêtions d’en rêver… !
    C’est comme si notre pétrole ne nous appartenait pas. Il appartiendrait à ceux qui le convoitent… !
    Chaque fois que nous nous apprêtons à forer notre sol pour en extraire notre Pétrole… ! On nous organise une rebellion Touarègue… Et quand nous sommes en passe de faire la paix avec nos Frères Touaregs Maliens…, on nous envoie des ” Djihadistes ” ou des terroristes… !
    Sans doute se diraient-ils que si eux n’auront pas notre Pétrole, nous Maliens non plus ne l’aurons pas… ?
    On nous a raconté des tas de raisons qui font que le MALI ne peut pas exploiter son pétrole… ! Aucunes de ces raisons n’est vraie. On se fout de nous tout simplement… !

  7. La MAURITANIE a du Pétrole, le MALI a du Pétrole, le NIGER a du Pétrole et le TCHAD a du Pétrole…
    La MAURITANIE, le NIGER et le TCHAD exploitent leur Pétrole. Seul le MALI est empêché d’extraire son Pétrole… !
    On est même allé jusqu’à mettre un doute sur la présence de pétrole dans le sous-sol Malien. Et cela pour que nous arrêtions d’en parler et pour que nous arrêtions d’en rêver… !
    C’est comme si notre pétrole ne nous appartenait pas. Il appartiendrait à ceux qui le convoitent… !
    Chaque fois que nous nous apprêtons à forer notre sol pour en extraire notre Pétrole… ! On nous organise une rebellion Touarègue… Et quand nous sommes en passe de faire la paix avec nos Frères Touaregs Maliens…, on nous envoie des ” Djihadistes ” ou des terroristes… !
    Sans doute se diraient-ils que si eux n’auront pas notre Pétrole, nous Maliens non plus ne l’aurons pas… ?
    On nous a raconté des tas de raisons qui font que le MALI ne peut pas exploiter son pétrole… ! Aunes de ces raisons n’est vraie. On se fout de nous tout simplement… !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here