Communiqué du conseil des ministres du mercredi 02 janvier 2013

52 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le palais présidentiel de Koulouba à Bamako.

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 02 janvier 2013 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du Président de la République par intérim, le Professeur Dioncounda TRAORE.  

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a :

-    adopté un projet de texte,
-    entendu une communication et
-    procédé à des nominations.

AU CHAPITRE DES MESURES REGLEMENTAIRES

Sur le rapport de du ministre des Mines, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant modification du décret du 21 juin 2012 fixant les conditions et les modalités d’application de l a loi portant Code minier.

Le secteur minier dans notre pays est régi par la loi du 27 février 2012 portant Code minier qui a introduit d’importantes innovations dans la gestion et la promotion du secteur.

Malgré ces avancés, le Code a révélé certaines insuffisances dans son application que les modifications proposées visent à prendre en compte.

Ainsi, le projet de décret fixe le montant de la taxe de délivrance et de renouvellement de l’autorisation d’exploitation artisanale traditionnelle ou mécanisée, et l’autorisation d’exploitation des petites mines et des mines industrielles.

Il procède également à l’harmonisation de l’impôt spécifique sur des produits miniers avec l’Impôt spécial sur certains Produits (ISCP) prévu par le Code général des Impôts.

AU CHAPITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Conseil des Ministres a procédé aux nominations suivantes :

AU TITRE DU MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS :

-    Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère de la Communication :

Colonel Moussa Balla KAMARA.

-    Haut fonctionnaire de Défense auprès du Ministère de la Culture :

Colonel Mama Tiécoura DEMBELE.

-    Directeur général de l’Office national des Anciens Combattants Militaires, Retraités et Victimes de Guerre du Mali :

Général de Brigade Amadou Sagafourou GUEYE.

-    Directeur de l’Information et des Relation publiques des Armées :

Colonel Souleymane MAIGA.

-    Directeur Adjoint de l’Information et des Relation publiques des Armées :

Commandant Souleymane DEMBELE.

AU TITRE DU MINISTERE DES MINES :

-    Conseillers techniques :
Monsieur Seydou KEITA, Ingénieur de l’Industrie et des Mines ;
Monsieur Ousmane Mamadou KONATE, Ingénieur des Constructions civiles,
Monsieur Djibouroula TOGOLA, Ingénieur de l’Industrie et des Mines.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION, DE L’ALPHABETISATION ET DE LA PROMOTION DES LANGUES NATIONALES :

-    Chef de Cabinet :
Monsieur Arsiké YATTARA, Inspecteur des Finances

-    Chargés de mission :

Monsieur Hamadoun Ibrahima MAIGA, Juriste ;
Monsieur Boubacar DIALLO, Journaliste ;
Madame DIARRA Raky TALLA, Juriste.

AU TITRE DU MINISTERE DES MALIENS DE L’EXTERIEUR ET DE L’INTEGRATION AFRICAINE :

-    Chef de Cabinet :
Monsieur Mahamadou SISSOKO, Professeur ;

-    Chargés de mission :
Monsieur Mouctar SISSOKO, Juriste
Madame HAIDARA Oumou TOURE, Professeur ;
Monsieur Amadou Oumar DIALLO, Journaliste.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS :

-    Secrétaire général :
Monsieur Amadou Aldiouma TOURE, Ingénieur des Constructions civiles.

-    Chef de Cabinet :
Monsieur Gabouné KEITA, Ingénieur.
-    Conseillers techniques :
Monsieur Issa Hassimi DIALLO, Ingénieur des Constructions civiles ;
Monsieur Alkaïdi Amar TOURE, Administrateur civil ;
Monsieur Hady NIANG, Ingénieur des Constructions civiles ;
Monsieur Mary TRAORE, Ingénieur des Constructions civiles ;
Monsieur Sina SANOGO, Ingénieur des Constructions civiles.

-    Chargés de mission :
Monsieur El Hadj Oumar TALL, Journaliste ;
Monsieur Modibo Massaman TRAORE, Ingénieur ;
Monsieur Maley DANFAKHA, Ingénieur.

-    Directeur des Finances et du Matériel :

Monsieur Souleymane Dioncounda DEMBELE, Inspecteur des Finances.

-    Directeur général de l’Institut national de Formation en Equipement :

Monsieur Mohamed Saliha MAIGA, Professeur de l’Enseignement Supérieur

-    Directeur général de l’Agence nationale de l’Aviation civile :

Monsieur Issa Saley MAIGA, Ingénieur de la Navigation Aérienne.

-    Directeur  général de l’Agence d’Exécution des Travaux d’Entretien routier (AGEROUTE) :

Monsieur Modibo KEITA, Ingénieur des Constructions civiles.

-    Directeur général de la Cellule des Travaux routiers d’Urgence (CETRU) :

Commandant  Abdourahamane OUOLOGUEM.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ARTISANAT ET DU TOURISME :

-    Conseiller technique :

Monsieur Zoumana COULIBALY, Administrateur civil.

AU TITRE DU MINISTERE DU LOGEMENT, DES AFFAIRES FONCIERES ET DE L’URBANISME :

-    Chef de Cabinet :
Madame THERA Fanta THERA, Ingénieur.

-    Chargés de Mission :
Monsieur Abdoul Karim KONE, Ingénieur ;
Monsieur Missa SAMAKE, Ingénieur ;
Monsieur Amadou OMBOTIMBE, Professeur.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE :

-    Chef de Cabinet :
Monsieur Moussa Doudou HAIDARA, Economiste.

-    Conseillers techniques :
Monsieur Youssouf COULIBALY, Administrateur Civil ;
Monsieur Soumana SATAO, Administrateur du Travail et de la Sécurité sociale ;
Monsieur Djibril ONGOIBA, Inspecteur des Services économiques ;
Monsieur Baba Samba MAHAMANE, Administrateur civil.

-    Chargés de Mission :
Monsieur Amadou KONATE, Journaliste,
Monsieur Jamal El OUMRANY, Economiste.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA FAMILLE, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE L’ENFANT :

-    Conseiller technique :
Monsieur Abdoulwahidou MAIGA,  Magistrat.

-    Chargés de mission :
Monsieur Mahamane Mahalmadane TOURE, Professeur,
Madame Rhaichatou WALET ALTANATA, Journaliste.

-    Directrice du Centre national de Documentation, d’Information sur la Femme et l’Enfant :
Madame Maîmouna COULIBALY, Professeur principal de l’Enseignement secondaire

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE L’ASSAINISSEMENT :

-    Chef de Cabinet :

Monsieur Siaka Batouta BAGAYOKO, Ingénieur.

-    Chargés de mission :
Monsieur Abdallah Ag  IDIAS IMICK , Gestionnaire ;
Monsieur Demba COULIBALY, Gestionnaire ;
Madame Hati Younoussa MAIGA, Journaliste.

-    Inspecteur en Chef Adjoint à l’Inspection de l’Environnement et de l’Assainissement :
Monsieur Oumar OUATTARA, Administrateur civil.
-    Directeur national de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances :

Monsieur Modibo DIALLO, Ingénieur de l’Agriculture et du Génie rural.

AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE :

-    Chef de Cabinet :
Monsieur Paul Ismaël BORO, Professeur.

-    Chargés de mission :
Monsieur Mamadou Lamine KONE, Juriste ;
Monsieur Prosper KY, Professeur ;
Monsieur Amadoun Youssouf TOURE, Administrateur civil.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : MINISTRE DELEGUE CHARGE DE LA DECENTRALISATION ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE :

-    Chef de Cabinet :

Monsieur Ibrahim Assihanga MAIGA,  Ingénieur de la  Statistique

-    Chargés de mission :
Monsieur Almami ALPHAMOYE, Juriste,
Madame Nana Aïcha CISSE, Assistant médical.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS 

AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE

Le Conseil des Ministres a examiné une communication relative à la Politique nationale de Nutrition .

La nutrition est un aspect important du développement économique et social du pays et figure parmi les priorités du Gouvernement à travers les différents programmes et projets de sécurité alimentaire, de réduction de la pauvreté et de développement.

En dépit des efforts entrepris et des progrès enregistrés au cours de ces dernières années, la situation nutritionnelle dans notre pays n’est pas satisfaisante  et le statut nutritionnel des groupes vulnérables que sont les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et allaitant est préoccupant.

En effet, selon des enquêtes nutritionnelles, au plan national un enfant sur trois souffre de malnutrition chronique, plus d’un enfant sur dix de malnutrition aigue et près de14% de femmes enceintes et allaitant souffrent de déficit énergétique chronique. Toutes les régions et toutes les tranches d’âge sont affectées.

Aussi, en vue de minimiser les conséquences néfastes de la malnutrition sur la santé et le développement économique, le Gouvernement a, au sortir du Forum national sur la Nutrition tenu en 2010, entrepris l’élaboration d’une politique de nutrition.

La politique nationale de nutrition, objet de la présente communication, est un cadre de référence pour les différents intervenants dans le domaine de la nutrition et de la lutte contre la malnutrition qui ambitionne également de contribuer à rendre plus systématique la prise en compte des objectifs de nutrition dans les politiques et programmes de développement.

Elle a pour objectif de contribuer à assurer à chaque Malien un statut nutritionnel satisfaisant pour son bien-être et pour le développement du pays.

Pour sa mise en œuvre, la politique de nutrition sera traduite en deux plans quinquennaux successifs d’actions intersectoriels dont le premier devra démarrer au cours de la période 2013-2017.

BAMAKO, LE 02 JANVIER 2013

LE SECRETAIRE GENERAL
DU GOUVERNEMENT,

Mme DIAKITE FATOUMATA N’DIAYE         
Officier de l’Ordre National

52 Réactions à Communiqué du conseil des ministres du mercredi 02 janvier 2013

  1. Ntourable

    On dit souvent que comparaison n’est raison, mais dans la plus part des cas elle inspire.
    Le Mali a besoin d’argent, beaucoup d’argent pour non seulement financer la reconquête du Nord de son territoire mais aussi pour financer son développement. C’est précisément a ce moment qu’il est sevré par les bailleurs de la coopération multilatérale et bilatérale.
    Pourtant l’argent dont on a besoin se trouve a la porte de notre main.
    Au moment ou la France et les USA sont entrain de taxer les plus fortunes a un taux plus élevé, pourquoi ne le ferons nous pas avec les miniers, les pétroliers, les Opérateurs de téléphonie a travers une loi des finance pendant une période donnée pour financer nos ambitions.
    l’opinion internationale ne peut rien dire ,car ils ont font la même chose chez eux pour sauver leur économie et en plus ce sont eux qui nous ont coupe les vivres.
    je sera un plaisir pour moi si quelqu’un peut transmettre cette réflexion au gouvernement,particulièrement au ministre des finances

  2. Je pense qu’il est grand temps que nous nous levons pour barrer la routes à cette moquerie de nominations car l’essentiel est aujourd’hui à ailleurs.Un pouvoir de mourant et de bandits assoiffer de réaliser leurs rêves.Que l’enfer les écrase!.

  3. Toutes les erreurs au Mali que nous décélons aujourd’hui ne sont que la logique de cette naive démocratie à la malienne qui n’était qu’un camouflage d’incompétence face aux nostalgiques culturels voraces de panagérismes cupides
    .le mal du Mali c’est nous.

  4. SALOMON2

    http://www.maliweb.net/news/video/2013/01/03/article,115375.html

    :oops: BRAVES CITOYENS de Maliweb allez commenter cette video :!:

  5. Danzan

    Tout d’abord les nominations doivent répondre au critère de la compétence. Un des Départements qui en a le plus besoins aujourd’hui est celui des Affaires Étrangères notamment dans nos représentations Diplomatiques qui regorgent d’incompétentes personnes nommées en fonction des intérêts personnels dans un Mali qui était devenu une propriété personnelle. Il y a aussi le niveau central ou des individus venus de je ne sais ou occupent des postes de ceux qui devraient définir la stratégie diplomatique de notre pays en période de conflit. Force est de reconnaitre que ceux-ci ignorant tout du domaine ne font que patauger. Même la presse reconnait que faute de soutien technique adéquat les coup diplomatiques du Mali n’ont a présent eu que peut d’effets en témoigne les termes du discours de Ban Ki moon qui nous ont surpris.

    • coulibalycoulibaly

      Effectivement à quoi ca sert réellement ses diplomates ? Les artistes, des sportifs, quelque Députés, simples citoens defendent partout dans le monde l’interet du Mali contre la propagande du MNLA. Et ces diplomates que le Mali a mis dans toutes les conditions, ils font quoi ?

  6. moussa ag

    À part le LIEUTNANT KONARE…pour lequel on comprendrait tous une nomination auprès du Ministre de l’Alphabétisation … nommez nous tous ces sous officiers comme HAUT COMBATTANT DE LA DÉFENSE AUPRÈS DES POPULATIONS CIVILES DU NORD DU MALI….eux ont besoin de défense….

    L’ASTRO-SUMO DE CMD nous a garanti que la transition est déjà sécurisé…BIEN SÛRE SI TOUT LE MONDE OBÉI AUX ORDRES DU GÉNÉRAL DE-LA-GUEULE…..donc les ministres n’ont pas besoin de défense…ils savent quoi faire pour ne pas tomber aux mains des bandits du sud….

    BANDE DE NULS!!!

    UN PAYS COMPLÈTEMENT OCCUPÉ…QUI UTILISE SES RESOURCES MILITAIRES POUR DES BETISES … ET ACCUSE LE MONDE ENTIER….

    GAFFE DJONKISS!!!! GAFFE DJANGO!!!

    ÇA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES…DEMANDEZ À CELUI QUI EST À PLAT VENTRE ENTRAIN DE PLEURNICHER SUR UN SORT QU’IL A CRÉE …PAS MÉRITÉ…MAIS CRÉE …

    Moussa Ag, qui pense que la farce continuera sans les ÉLECTIONS ou la guerre de LIBÉRATION …

    • cliclac

      A la lueur de ce qui se passe dpuis 9 mois, j’ai l’impression la transition est entrain de sortir de son orbite spacial. Surtout cette nvelle colonnel-lisation en douce après la général-lisation :-D :-D :-D Mr le Prési PI vs faites du coupé Décallé :( :( :( Ok je propose qu’on forme notre gouv sur MW et de proceder à notre 1er conseil :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: car les choses sont trop banales ici :-D

  7. discipline

    Salut james

    Je ne parle pas des structures de l’administration mais de l’administration ministérielle (secrétariat général et cabinet du Ministre). Je ne suis pas en train de défendre non plus un système mais de mieux informer certains internautes sur ces nominations, qui comprennent beaucoup plus de confirmations que de nouvelles nominations.

    • james10

      Ok, c’est plus clair. Merci pour l’information. Les méandres de l’administration publique sont complexes…!

    • Salut discipline, arrêtes de justifier l’injustifiable! Depuis quand un MINISTRE démissionne avec les membres de son département pourque tu nous parles de confirmation et non de nominations c’est vraiment agaçant ce que tu nous rapportes comme précision.
      Ces nominations n’ont d’autre appelation que ça, pourquoi confirmer un chef de cabinet en fonction dans un département si n’est pour le remplacer car le ministre peut s’en aller mais les autres membres de son département sont intacts sauf décision contraire du nouveau ministre qui peut éventuellement procéder à des nominations en lieu et place des anciens.
      De grâce n’augmente pas nos peines avec tes informations recueillies dans les « cafés de commerce ».

  8. james10

    C’est n’importe quoi ces histoires de confirmation! Et la continuité de l’Etat vous en faites quoi?
    Depuis le 22 mars 2012, il y a eu 3 gouvernements successifs au Mali. Avez-vous entendu des confirmations par rapport au Directeur du Trésor, à celui des Douanes, les Directeurs des autres entreprises d’Etat ont-ils été confirmés!?

  9. discipline

    Il est important de comprendre tout de même que la plupart de ces nominations sont des confirmations. Étant donnée la démission de l’ancien Gouvernement, l’administration aussi suit logiquement. On pourrait se passer des confirmations mais la rigueur administrative est passée par là.

  10. AMI AG

    Pourquoi pas au Ministère de l’Agriculture ?

  11. coulibalycoulibaly

    Les maliens ne pensent aux postes ministériels. C’est dommage.

  12. james10

    Apparemment, la fin de la transition n’est pas pour bientôt, la libération du Nord non plus!!!

  13. AMI AG

    Pourquoi pas au Ministère de l’Agriculture

  14. mich

    DES NOMINATIONS QUE DES NOMINATIONS BETTE

  15. je ss desoler a chaq conseilS des ministres il ya que des nominations,des nominations seulement….donc le mali resteras coe ça mes cheres amis ? VOUS savez la crise actuelle elle nous depasse. la solutions n est pas au mali et n ont plus dans la main des maliens…

  16. ALSACE

    Il faut organiser les élections! Je demande à la communauté internationale de nous aider à organiser les élections! L’équipe actuelle ne veut pas partir et se livre actuellement à un vrai partage de gâteau entre FDR et CNDRE. Il faut faire quelque chose avant que la situation ne soit explosive.

  17. Gnousso

    Vraiment le Mali manque de patriote

  18. moussa ag

    Le plan de reconquête du nord du MALI …par nomination des officiers supérieurs comme haut conseillers a la defense au près DES ministres …C’EST CRAP!!!!

    Les ministre ne sont point en danger en ce que je sache…à moins qu’ils fassent comme L’ASTRO-SUMO CMD et refuse d’écouter les ordres du GÉNÉRAL DE-LA-GUEULE…

    À part le LIEUTNANT KONARE…pour lequel on comprendrait tous une nomination auprès du Ministre de l’Alphabétisation … nommez nous tout le reste comme HAUT COMBATTANT DE LA DÉFENSE AUPRÈS DE
    POPULATIONS CIVILES DU NORD DU MALI….eux ont besoin de défense….BANDE DE NULS!!

    DJONKISS… à quand les hauts combattants de la défense auprès de nos frères et sœur au Nord????

    Après on va dire que … « C’est indécent d’organiser des élections sans la libération et nos population du Nord… »…. BANDE DE FARCEURS POLTRONS ET INDÉCENTS!!!!

    SI ÇA NE VA PAS AIDER À LIBÉRER LE NORD … C’EST CRAP!!!! CRAP!!! ET CRAP!!!!

    Moussa Ag, qui dit que ces nominations sont de la MERDE..

  19. GNI

    JE VOUS CONSEILLE MONSIEUR LE PRÉSIDENT D’ATTENDRE LES FORCES INTERNATIONALES..VOUS N’AVEZ MÊME PAS D’ÉTAT MAJOR..DONC VOUS N’ÊTES PAS EN SÉCURITÉ..VOUS ÊTES A LA MERCI DE SANOGO..
    SI VOUS AVIEZ UN`ÉTAT MAJOR, OUS N’AURIEZ JAMAIS FAIT CERTAINES DÉCLARATIONS, PRIS CERTAINES DÉCISIONS..
    COMME LES GRADES DES MILITAIRES QUI ONT GAGNÉ LA COUPE..
    LES PROMOTIONS DES POLICIERS QUI ONT PARTICIPÉ AU COUP.
    PAR CES AGISSEMENTS, VOUS AVEZ LÉGALISÉ LE CRIME… :twisted:

  20. rodrigues Soares

    :oops: le Dr Cheick Modibo DIARRA a ete celui qui effectivement a maintenu ce pays avec son equipe de ministres patriotes, sauvons le de la barbarie maligne et apatride de certains hommes politiques qui ont comme but leurs et leurs seuls gains egoistiques :!:

    :idea: LEVEZ VOUS TOUS POUR CHEICK MODIBO DIARRA A L’ INTERIEUR QU’ A LA DIASPORA MALIENNE :!:

    • Emoo

      Non, personne ne se levera pour ce pauvre bougre, grossier et imcompetent… Bon debarras…

      Adieu modibo diarra aux minuscules….

    • Kadi

      Applaudissons tous le bon débarras de Cheick Modibo. Bye bye!

  21. GNI

    JE REVIENS AU MESSAGE A LA NATION DE DIONCOUNDA..IL DIT QUE MALI N’ATTENDRA PAS DES MOIS POUR ATTAQUER..
    SUR QUI COMPTEZ-VOUS MONSIEUR L’ANESTHÉSISTE EN CHEF..CERTAINEMENT PAS SANOGO ET LES DÉSERTEURS DE KATI..
    SURTOUT PAS SUR LE TROUPEAU DE COLONELS QUE VOUS GRADEZ ET QUE VOUS AFFECTEZ DANS LES BUREAUX A LA DEMANDE DE SANOGO..
    PEUT-ÊTRE QUE VOUS COMPTEZ SUR LES PAYSANS, DOZOS, ET ÉTUDIANTS DU MALI..OU BIEN SUR LES FILS DES AUTRES MÈRES DE LA CEDEAO ET DE L,AFRIQUE..
    :twisted:

    • rodrigues Soares

      :oops: C’EST UNE MANIERE RAPIDE DE SE DEBARRASSER D’EUX LES SANOGO CAR L’ ARMEE SERA AUSSITOT DETRUITE :!: ALORS POURQUOI ATTENDRE :?: ET APRES QUI PEUT EGALISER SON CLAN :?: LA CONTINUITE ATT ALPHA ATT SEMBLABLE GARANTIE :!:

  22. Gonsonbaqb

    Ce que je ne comprends toujours pas de Dionlounda président c’est justement qu’il accepte la mission de président intérimaire dont la mission principale est d’organiser l’élection au plus tard dans les 40jours qui suivent alors que tous les maliens savent que cela est impossible. Admettons qu’il pensait pouvoir le faire, dans ce cas il devrait rendre sa démission pour faute de résultat après ce mandat des 40jours. C’est à mon avis, cela qui fait que lui-même a honte pour imposer quoi que ce soit. Il souffre de manque de légitimité et de légalité constitutionnelle. Ensuite il continue la même chose car tout le monde sait qu’il ne pourra ni organiser la reconquête du nord encore moins les élections avant la fin de la transition fixée à 1an. Sanogo sait tout çà, tout comme CMD, et même nous autres. Finalement loin de défendre qui que ce soit car finalement ils sont tous pareil en acceptant des missions qu’ils savent d’emblée n’avoir aucune compétence pour les accomplir. S’il fallait croire aux Militaires du coup d’état, le nord serait libre depuis un moment, à entendre un CMD depuis Ségou la transition serait derrière nous, à entendre Dionkounda on serait dans l’après crise… Ils se gavent tous de la crise malienne sur le dos des maliens. Bientôt ce sera le tour des « partenaires », des amis, des voisins du Mali de passer aussi à la caisse si ne pouvons pas nous même prendre notre destin en main. Que les vrais patriotes maliens se font entendre dès à présent sinon sans actions concrètes prises dès maintenant, la fin de la transition sera encore un cauchemar pour chaque malien. Je suis vraiment désolé de dire çà.

  23. Monpays

    Je pense que les postes de Haut fonctionnaires de défense ont été crée par Alpha O. konaré au moment où les coup d’état avaient recommencé contre les présidents élus notamment après l’assassinat Mainassara au Niger.

    Comme Donko le dit ils n’ont pas grande chose à faire dans les ministères. C’est vraiment indécent de mettre des officiers dans les ministères civils avec un pays en état guerre. J’ai l’impression que les Sanogo se plaisent dans leur situation et ne sont plus interessés par une guerrre au Nord. Pauvre population malienne, c’est le moment du soulèvement populaire.

    • Gonsonbaqb

      Effectivement, c’est pourquoi Sanogo tire sa force dans l’incompetence collective des hommes politiques, de la société civile, de la jeunesse… Si les autres ne veulent pas se prendre en charge, c’est normal que d’autres prennent leur responsabilité. Sanogo est là pour remplir le vide que nous avons créé. Et l’histoire nous jugera tot ou tard

    • MONPAYS, je te concède la vérité sur la création des postes de haut fonctionnaire de défense, je n’avais plus les dates en tête mais le contenu de cette politique.

  24. Bafing

    C’est bien lorsqu’on pourra peser nos cotes de popularité et tirer plus de leçons

  25. Gonsonbaqb

    Depuis un moment je n’ai plus le cœur aux fanfaronnades de nos « dirigeants  » incompétents et décomplexés à l’image du degré de patriotisme de la population malienne en générale. Qu’ils aillent dire çà au Nord. C’est là-bas qu’ils sont plus utiles plus à Bamako.

  26. Les hauts fonctionnaires de défense crées dans les départements ministériels sur intiative personnelle d’ATT s’expliquent:
    Ce n’est les fruits d’une reflexion personnelle que je partagent avec vous mais le constat amer du terrain.
    ATT sous mandat, ayant constaté la nécessité de soulager d’une manière ou d’une autre les officiers_militaires afin de les dissuader à entreprendre des comportements comme celui du 22 mars 2012 a mis en place une politique de leur recasement.
    1. Si vous êtes militaires ou proches des militaires, vous confirmerez que pleins d’officiers maliens souvent des commandants, n’ont pas de bureau dans les camps militaires et s’assayent sous des arbres et rentrent à la maison à la descente, c’est frustrant convenez-en. La plupart d’entre eux ne font que divaguer dans la cour, jouer les cartes, les dames etc etc……. d’où la nécessité de leurs faire occuper.

    • 2. Les hauts fonctionnaires de défense ne font quasiment rien dans leurs départements. La plupart d’entre eux peuvent faire une semaine sans qu’aucun dossier ne soit déposé sur leur table pour avis encore moins pour examen. Ils regardent tranquillement la télévision ou se connectent pour lire l’actualité (y compris facebook (rire). A la descente, ils rentrent à la maison sans justification aucune de leurs salaires, n’ayant aucune mission dans les ministères en pratique.
      Ils ont le bureau climatisé, une voiture la plupart TOYOTA deux cabines avec bons de carburants, ce poste n’est-il pas juteux surtout qu’aucun rebelle ou AQMI ne circule dans la cour?
      Voilà comment ils gèrent leurs quotidiens, faites un tour pour s’en convaincre.
      Bref, ce poste de hauts fonctionnaires de défense n’est qu’une politique de gestion des officiers supérieurs qui ont un effectif qui dépassera bientôt l’effectif des étudiants de la FSJP de Bamako.
      Que Dieu nous en garde!

  27. J’attends impatiemment la déclaration du FDR condamnant ces nominations puisque tous ces fonctionnaires sont proches de CMD n’est-ce pas IBA ?
    Croyez-moi chers amis, dans quelques années au MALI, les ministres vont debarquer avec toute leur famille dans leurs départements respectifs: Epouse du ministre secrétaire général, ses enfants conseillers techniques, ses neveux et nièces chargés de mission, chauffeurs seront les copains de leur fille et le haut fonctionnaire de la défense viendra de KATI. Donc, l’équipe sera le meilleur gouvernement.
    Il faut être fou ou idiot au MALI pour croire à la reconciliation nationale tant que ces pratiques de révocations et nominations abusives, vexatoires et de vengeances continuent entre les cadres sortant et entrant dans les postes de responsabilités.
    Certes, on doit travailler avec des gens à qui on a confiance pour la bonne marche du département mais vouloir changer tous les personnels dudit département semble un règlement de comptes.
    Bienvenue PM.

  28. ApemaMali

    Quel bordel avec ces nominations???? C’est quoi cette maniere de militariser notre administration???? Prrrrrrrrrrrrrrr!!!!!!!!!! Le Mali devient de plus en plus un cas désespéré… Il faut vraiment organiser les élections pour assoir une autorité responsable…

  29. Kassin

    Est nommé, à la dernière minute du conseil des ministres, Haut Fonctionnaire de défense de la ville de Kidal, avec résidence immédiat à Kidal, le Capitaine Amadou Haya Sanogo, actuellement en jouissance libre et inutile à Kati.

    Est nommé, à la dernière minute du conseil des ministres, Haut Fonctionnaire de défense de la ville de Gao, le Lieutenant-capitaine Amadou Konaré, avec résidence immédiat à Gao, actuellement en jouissance inutile et nuisible dans la ville de Kati.

    Est nommé, à la dernière minute du conseil des ministres, Haut Fonctionnaire de défense de la ville de Tombouctou, avec résidence immédiat à Tombouctou, le Colonel Youssouf Traoré, actuellement en sous emploi inutile dans la ville de Kati.

    Le présent complément de nominations, est annexé au communiqué du conseil des ministres de ce mercredi 02/01/2013 et sera publié au journal officiel de la république du Mali pour une libération totale du pays avant le 10/01/2013.

    Fait à Koulouba avec les cœurs pleins d’amertume mais vribants de confiance, le 02/01/2013.

    • Kadi

      Ha!hahahahahahaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! drôle, vraiment drôle!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :-P :mrgreen: :mrgreen:

  30. Rebel

    pendant qu’une inévitable et incontournable guerre attend le pays, sa pseudo « élite » se livre à un lamentable partage de maroquins… après la « général – cratie » du défunt régime, place maintenant à la « colonel – capitaine – lieutenant – soldat – cratie ». et dire que le Généralissime en a pris pour son grade à cause de ses nominations fantaisistes… oh, comme c’est piteux !

  31. koudis

    Alors et moi donc ??? Pensez à moi enfin vous aussi, ou bien je suis trop nul pour avoir une place ??? :-D :-D :-D

    • Broulayi

      … é ki ké péou… patron.

      Broulayi va mettre de l’ordre dans tout ça. :-D :-D :-D

      • tiefari

        la plupart des personnes nommées étaient déjà dans les cabinets précédents. c’est juste des régularisations avec des changement de noms des ministères
        merci et bonne compréhension

        • Sakoibakèlè

          Espèce de menteur, vous voulez seulement camoufler ce que vous reprochiez à CMD.Dioncounda est la honte de la république, quelle mafia au haut sommet de l’état!
          Vive CMD, ce digne fils qui n’a fait que secourir son pays en danger!