Communiqué du conseil des ministres extraordinaire du vendredi 11 janvier 2013

9 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session extraordinaire, le vendredi 11 janvier 2013 sous la présidence du Président de la République par intérim, le Professeur Dioncounda TRAORE.  

L’ordre du jour portait sur la situation sécuritaire dans notre pays.

Depuis les événements  survenus le 22 mars 2012, la crise institutionnelle et l’occupation des régions du Nord du pays par des groupes armés, on assiste à une recrudescence de l’insécurité sur toute l’étendue du territoire national se traduisant par des atteintes graves à l’ordre public, des menées subversives de nature à compromettre la sécurité intérieure. Il est donc apparu urgent de prendre des mesures appropriées pour faire face à cette situation.

C’est pourquoi, le Gouvernement a décidé d’instituer l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national à compter du samedi 12 janvier 2013 à minuit.

Le décret adopté à cet effet, détermine les pouvoirs conférés aux autorités administratives pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

BAMAKO, LE 11 JANVIER 2013

LE SECRETAIRE GENERAL
DU GOUVERNEMENT,

Mme DIAKITE FATOUMATA N’DIAYE         
Officier de l’Ordre National

 

9 Réactions à Communiqué du conseil des ministres extraordinaire du vendredi 11 janvier 2013

  1. Le Mali, Un et Indivisible. En avant à l’unisson pour la victoire.

  2. Nous devons être un pour soutenir notre armée, nos autorités, nos alliés et contre tous les opportunistes, fauteurs de troubles et chercheurs de porte feuilles

    Pour l’intérêt supérieur du Mali,
    tous les maliens et tous leurs amis doivent s’unir comme un seul homme derrière nos forces et nos autorités appuyés de nos alliés.
    Nous devons nous mobiliser et sanctionner avec la dernière rigueur tous nos ennemis intérieurs qui sont ces fauteurs de troubles, ces opportunistes et chercheurs de portefeuilles qui fragilisent l’Etat pendant cette période de grande insécurité menaçant l’existence même du pays.

    Nul n’est au dessus de la loi et quiconque déroge à ce principe sécuritaire de notre pays doit l’apprendre à ses dépens sans distinction aucune.

    Le Mali avant tout.

  3. Monpays

    Que Dieu protèges nos frères militaires engagés sur le front.
    Que bénisse le Mali! Amen

  4. andre samake

    A situations exceptionnelles il faut des mésures exceptionnelles car le pays est au bord d’un cataclysme aux conséquences très graves…

  5. Le Capitaine Sanogho

    VIVE LA REPUBLIQUE INDIVISIBLE ET LAIQUE DU MALI!
    VIVE LE VAILLANT PEUPLE MALIEN!
    VIVE LES FORCES ARME’ES ET DE SECURITE’ DE NOTRE FASSO!

  6. Maintenant il faut une unité nationale en ces temps difficiles.Après la libération totale de notre territoire et je le souhaite le plus rapidement possible,chacun pourra asséner ses 4 vérités car je suis en France maintenant mais tous les bords politiques sans exception ont salué la décision de François Hollande pour l’engagement des forces françaises au coté de nos militaires afin de vaincre ce mal terroriste qui a assez duré.Vive nos amis qui risquent leur vie,vive nos militaires et vive le Mali