Conseil extraordinaire de l’UDM-Jaama ka wasa : Le choix de la candidature de Modibo Sidibé à la présidentielle 2012 scellé

0
2

L’information avait circulé concernant le ralliement du parti Union pour le développement du Mali (UDM-Jaama ka wasa) de feu Ibrahima Siby  aux clubs et associations de soutien à la candidature de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé pour la présidentielle du 29 avril 2012. Ce choix politique vient d’être cacheté du sceau officiel du parti que dirige par intérim Boubacar Diarra. C’était à l’issue du Conseil extraordinaire de cette formation politique tenu hier, mercredi 28 décembre, au cinéma Babemba.

L’UDM-Jaama ka wasa est une  formation politique réputée proche du monde paysan. Elle avait adhéré un moment au groupe des Partis Unis pour la République  (PUR) avant de quitter cette alliance d’une quinzaine de partis, qui soutient la candidature du président de la CODEM, l’honorable Housséini Amion Guindo. Après le décès du président de l’UDM, Ibrahim Siby, et des échanges avec des proches de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé, les cadres du parti ont opté d’apporter leur soutien à ce dernier. Même si quelques voix discordantes se sont fait entendre, les premiers responsables de l’UDM ont tenu bon dans cette option pour convoquer finalement  le conseil extraordinaire.


Après une minute de silence à la mémoire du regretté président du parti, les premiers responsables ont procédé à la vérification des délégués à ces assises. Ils sont venus de l’intérieur du pays notamment d’une vingtaine de cercles dont Kayes, Kita, Mopti, Gao, Kéniéba, Bafoulabé, Ségou et autres.


Dans son discours de bienvenue aux délégués, le président intérimaire, Boubacar Diarra, a déclaré qu’à travers la participation importante des uns et des  autres (venus souvent des zones rurales), les militants de l’UDM-Jaama ka wasa montrent à suffisance que ce parti est convaincu que le développement du Mali passe par l’agriculture. Mais aussi que l’UDM est un parti des masses populaires. "  J’avoue que certains parmi nous se posaient la question de savoir ce que va devenir l’UDM-Jaama ka wasa après le décès de feu le camarade Ibrahima Siby». A cette question, le Secrétariat national permanent est resté campé sur le credo de son fondateur à savoir que l’UDM  n’appartient à personne et personne n’est indispensable.


Selon Boubacar Diarra, tous les militants et cadres du parti ont fait le vœu de continuer cette œuvre titanesque en restant ouverts à tous les courants politiques et associatifs, pour que ce parti vive et cela, a-t-il souligné, contre vents et marées, pourvu que ses valeurs et sa vision pour le Mali restent intactes. " Je veux bien dire contre le travail de sape du moral dans lequel on a voulu nous entraîner ".
Le président par intérim de l’UDM-Jaama ka wasa a alors orienté les participants vers un esprit de collaboration entre partis et associations dans lequel l’organe dirigeant du parti a décidé de s’inscrire. " C’est le lieu de vous annoncer, chers camarades, l’adhésion à notre parti, le 1er novembre, d’une importante association de Bamako dénommée Mouvement pour le changement et le progrès (MPC) en commune I, dont les premiers responsables sont ici dans la salle ", a-t-il déclaré avant de citer les trois points à l’ordre du jour : choix du candidat aux élections présidentielles, revue du secrétariat national permanent, examen de la cartographie électorale en vue des élections à venir.
Concernant le premier point, le président de l’UDM dira que le choix du candidat à la présidentielle de 2012 s’est porté sur l’ancien Chef du Gouvernement Modibo Sidibé «parce qu’il mérite la confiance du parti, non seulement en terme de valeurs, mais aussi et surtout en terme de vision et de projet de société».


                   Bruno D SEGBEDJI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.