Contribution à l’effort de guerre : Où est la part des responsables de la Copam ?

16 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Si les membres l’équipe d’Oumar Mariko, du MP22 et leurs alliés de la Copam qui n’ont d’autres vocation que de semer le trouble à l’ordre public, ils pouvaient joindre l’utile à leurs bourdonnements, ne serait-ce que de donner une modeste somme en guise de contribution à l’armée malienne. Une armée qu’ils ont tant choyée à travers des marches de soutien avec des slogans comme : « nous soutenons notre armée qui que ce soit pour libérer le nord ».

Ci-contre Mohamed Tabouré et Younouss H Dicko

Au lieu de consacrer des journées à la perturbation, que ces hommes et femmes, insouciants du devenir de l’Etat Malien, laissent les dignes fils de ce pays diriger en leur bonne manière et dans la tranquillité. Cela sous la présidence du chef suprême des armées en la personne du Pr. Dioncounda Traoré dont le souci premier est la libération du nord comme tout autre digne fils en général et l’armée en particulier. Et c’est grâce à leurs efforts et celui du président de la république que le 11 janvier dernier, la France a répondu à la demande d’aide de Dioncounda Traoré pour appuyer l’armée Malienne à la reconquête du nord. En conséquence, depuis plusieurs jours, les forces armées françaises apportent leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes.

Cette intervention qui durera le temps nécessaire qu’il faut, a été acclamée par tous les dignes fils du pays. Même le regroupement IBK Mali 2012 a salué cette décision de François Hollande appuyé par d’autres Etats. Dans une déclaration lue par M. Amadou Soulalé du regroupement IBK Mali 2012, ce regroupement a proposé aux formations politiques de renoncer au financement public des partis politiques de 2011 pour affecter ces sous à l’armées Malienne en guise de contribution pour la reconquête des zones occupés par les rebelles. Signalons que ce montant vaut plusieurs centaines de millions de francs CFA.

Les Maliens et même la communauté international sont étonnés du comportement d’Oumar Mariko du MP22, de Younous Hamèye Dicko du RDS, d’Hamadoun Amion Guindo de la Copam ainsi que d’autres membres des soi-disant partis politiques et associations qui n’ont guère une raison d’entre. La fréquence de leur manifestations orchestrées n’a d’autre fin que d’entraver le déroulement normal tête ne nous plait pas, nous réclamons la tenue des concertations nationales ». Comme si cela ne suffisait pas, les amateurs des actes enfantins ont aussi protesté contre la décision de l’Etat d’urgence prise suite l’aggravation de la situation au nord. Que ces perturbateurs sachent que l’heure n’est plus à des règlements de comptes, mais plutôt aux choses sérieuses, c’est-à-dire se préoccuper de la reconquête du nord.

Comme l’incontournable perturbation et ses alliés se proclament des amis de l’armée malienne, qu’ils arrêtent de chanter le même refrain « nous soutenons l’armée ! ». Nous avons assez entendu ce slogan à travers des marches. Il est tant qu’ils mettent les mains dans les poches pour montrer enfin qu’ils sont de cœur avec nos vaillants soldats. Pourquoi ne pas emboiter le pas au parti URD qui a remis le lundi dernier un chèque de dix millions de franc CFA pour sa participation du parti à la résolution de la crise sécuritaire au nord. Tout comme l’association musulmane Ançar dine de Cherif Ousmane Madani Haidara qui a remis la somme de dix millions de nos francs à l’armée Malienne le vendredi dernier et a procédé à une collecte de sang pour secourir les blessées en guise de contribution. Alors, pourquoi les adhérents de ces mouvement révolutionnaires, tous regroupés au sein de la Copam, ne se lancent donc pas dans un tel élan de solidarité pour montrer leur engagement au coté de l’armées qui se trouve au front, appuyée par d’autres pays comme viennent de faire les partisans du parti URD ainsi que ceux de Cherif Ousmane Madani Haidara (Ançar dine).

Ça suffit comme ça ! Si toutefois, les membres de la Copam pouvaient renoncer au brouhaha sur les medias. Les vrais Maliens n’ont pas besoin de leur grosse tête à la télévision nationale. Car, certains s’interrogent si ces perturbateurs sont des Maliens, car ils n’ont aucun sens du patriotisme.

Quoi qu’il en soit, il est tant que ces hommes et femmes, insouciants du progrès de ce pays, mettent un peu d’eau dans leur vin et comprennent que le Mali ne sera jamais ce qu’ils souhaitent en tant que des citoyens mal-intentionnés. Le bateau Mali ne chavira guère ! A bon entendeur salut !

Mariétou Konaté

 

Mouvement sociopolitique

Si la Copam allait à l’école du FDR !

Le Mali est en guerre. Il est du devoir de tous les Maliens de se considerer comme un soldat de la patrie, comme le souligne le président de la république, le Pr. Dioncounda Traoré. Le gouvernement, au cours d’un conseil de ministres extraordinaire le vendredi 11 janvier dernier, a décidé d’instituer l’état d’urgence sur toute l’étendue du territoire national.

Cette décision permet d’officialiser les choses. Sinon un malien patriote doit prendre cette attitude compte tenu de la situation qui prévaut actuellement. La seule chose qui vaille est le soutien de l’armée malienne. L’heure n’est plus aux calculs politiciens.

Avec l’Etat d’urgence, les dirigeants de la Copam vont sûrement comprendre qu’ils sont obligés de mettre de l’eau dans leur vin. En tout cas, leur dernière manifestation prouve à suffisance qu’ils ont d’autres raisons que de libérer le Mali. Alors, qu’ils cessent de parler au nom des militaires.

Ce que les perturbateurs refusent de comprendre, c’est que l’armée malienne ne conteste pas la légitimité du président de la république par intérim.

Donc, il est inutile de se servir de l’armée Malienne pour poser certains actes.

Le moment venu, le capitaine Amadou Haya Sanogo doit parler à ses gens de ne pas nier l’évidence. Une chose est claire, on ne peut parler de libération du nord sans les responsables à la tête du pays. Pour preuve, avec l’attaque de la ville de Konna par les rebelles, qui allait lancer un appel à la France et à  des pays amis pour une aide d’urgence si Dioncounda avait quitté le poste de président par intérim tant réclamé par la Copam ?

Il faut rappeler ceux-ci avaient même refusé une intervention étrangère. Sans autre forme, certains d’entre eux ont encore applaudi l’intervention militaire Française. Quel comportement !

Les dirigeants de la Copam doivent laisser l’orgueil de coté et aller à l’école du FDR, un regroupement dont les dirigeants savent quant et pourquoi, ils doivent mobiliser et imposer leurs avis. Comme l’affirme Djibril Tamsir Niane «  chaque chose à son temps »

Dado Camara

 
SOURCE:  du   17 jan 2013.    

16 Réactions à Contribution à l’effort de guerre : Où est la part des responsables de la Copam ?

  1. dibi

    On a mal à l’Afrique, au Mali en lisant certains messages. Ah les nègres couchés! Débilités par des dizaines d’années de régime néocolonial criminel et prédateur. Les Libyens aussi disaient, vive Sarkozy et merci la France, quand les barbouzes de l’Otan dézinguaient leur pays et assassinaient Kadhafi accusé de tous les maux. On a vu le même scénario avec certains Ivoiriens acquis au tandem criminel Ouattara-Soro. Rien que des esclaves célébrant sans dignité leurs maîtres dans un rituel à vomir! C’est dire que les Dioncounda et autres héritiers d’ATT se frottent les mains. Les Français pour leurs intérêts donneront les clés du pouvoir d’après massacres aux plus offrants dans la docilité à Bamako ou aux ethno-sécessionnistes Touaregs au Nord en plus de la charia comme c’est le cas aujourd’hui dans certains Etats du Nord Nigéria. Enfin nous sommes encore quelques uns à n’avoir pas oublié que ni l’Occident impérialiste, ni les prédateurs et satrapes nègres ne libèrent jamais les peuples.

  2. BW

    Ces gens(Mariko, Dicko, Guindo..) n´ont posé aucun acte pour le bien être du Mali. Ils opèrent pour leur seul intérêt. Ils veulent même la destruction du pays. Oumar Mariko est un ami des islamistes. Il leur rendait visite de temps à autre. C´est sûr qu´ils se sont passés le code. Dès déclenchement des hostilités à la ligne de démarcation, Mariko devait déclencher les hostilités au sud pour que le gouvernement soit sous pression et abdique et lui Mariko deviendra probablement premier ministre. C´est ca le partage du butin, mais il le paiera cher.

  3. brahim ould mohamed

    Le malheur des uns fait le bonheur des autres.Cette periode de crise pour le Mali,est une aubaine pour les charognards,abonnés toujours presents de la corruption,afin de realiser leur sal dessein d´amasser de l´argent au titre d´effort de guerre,que fournirons les braves maliens,moyens et pauvres,et qui va atterir dans les caisses obscures qui ne manquent pas de parrains.En profitera Sanogo et sa clique,la transition avec ce qu´elle comporte de grands et petits chefs,bref et les innoncentes victimes ne manqueront pas,car c´est toujours le petit peuple,et le brave bidasse qui met en danger sa vie,la plupart du temps
    avec le ventre creux.Un conseil,un bon citoyen qui veut aider,qu´il le
    fasse directement pour les familles des soldats qui sont au front,et pas un sou aux depradateurs pires que les terroristes.

  4. Douglas Kan

    Le groupe COPAM a maintenant honte de participer à l’effort de la guerre dans la mesure où ils ont lamentablement échoué dans la réalisation de leur projet de destabilisation. Tous les maliens de l’interieur comme de l’exterieur connaissent la vérité. Même l’armée qu’ils prétendent soutenir, salue le travail effectué sur le terrain par l’armée française. On ne peut pas nier l’évidence. Ce débat doit être clos. La prochaine fois que ces apatrides (Mariko, Younous et consorts) vont se manifester, ils trouveront les maliens patriotes sur leur chémin. Ils feront mieux de se taire à jamais par ce que leur rêve a été brisé à mi chemin. C’est la honte…. Vive le Mali, Vive nos vaillants soldats et vive la France.

  5. Iliaque

    ILs ont pourtant le Moyen, car c’est avec les moyens de Kati qu’ils payent les « Marcheurs » !
    Payer pour l’effort de Guerre n’est un probleme, le probleme c’est comment « purger » leur caboche afin qu’ils comprennent l’enjeu de la situation.
    Mais ne doivent-ils pas avoir en Famille devant leur Progeniture!
    Quelque soit le bord politique,Un homme de leur âge ne pas, a certain moment s’oublier un peu et Servir en sauvant la Nation en danger au lieu de l’enfoncer!!!!!.

  6. Moustaph

    Dado, « si Dioncounda n’avait pas appelé les Français…. », comme vous le dites, et si Dioncounda avec sa clicaille du FDR n’avait pas soutenu ATT à plonger le pays dans ce gouffre, est-ce qu’on aurait eu besoin d’appeler les Français? Répondez. Quand j’ai fini de lire cet article à la suite de l’autre, je me suis rendu compte qu’il s’agit là de deux gonzesses mal téléguidées au service des « braguettes » du FDR. Dommage pour le journalisme malien!

  7. sanogola

    Le constat c’est que toutes les classes politiques dites de l’opposition de l’Europe et de toute l’Afrique ont approuvé l’intervention des forces étrangères en toute honneteté et ont encouragé leurs pays respectifs à aider le Mali.
    Malheureusement, c’est deplorable que les imbecilles de la COPAM n’ont pas changé d’avis. Je pense que toute vision est fonction d’un contexte bien déterminé mais ces gens ne savent pas évolué en fonction des réalités actuelles.

  8. dori

    VOUS AVEZ HONT2 MAINTENANT SI VOUS SORTEZ VOUS VERREZ LE PEUPLE MALIEN DEVANT ?DES ENFANTS /DES ASSOIFEUX DU POUVOIR

  9. Djon Te
  10. sanatou

    A la Copam, :idea: l’argent volé n’est pas la spécialité, regardez plutôt du côté des partis du FDR, eux ils peuvent blanchir leurs millions mal acquis et se faire une pub de générosité à la télé. Personne n’est dupe au Mali sur les agisssements et les corruptions passées dans notre pays. Mais à l’heure actuelle tout don est le bienvenu pour aider notre armée. Le problème c’est que les gens oublient que le Prophète a dit : « CE QUE TA MAIN DROITE DONNE DOIT ÈTRE IGNORÉ PAR TA MAIN GAUCHE

    • Djon Te

      :wink: TOUT A FAIT JUSTE 20 ANS ONT MIS NOTRE ARMEE A PLAT :!:
      DANS TOUT CA OU EST LE PEUPLE :?: ENDORMI A JAMAIS ? OU TOUT JUSTE ASSOUPI ET OBSERVATEUR POUR LE JUGEMENT…A MOINS QU’ ON NE LUI ENLEVE ENCORE LA VOIX PAR DES JEUX DE DEMOCRATIES POUR NEGRES: »…VOTE AVEZ -VOUS OU PAS NOTRE HOMME PASSE… » :-D

  11. fakolyhakika1

    Comme du sucre, nos champion/copam dans la déstabilisation se sont fondus dans l’eau du FDR.

    • Djon Te

      LE FDR ET SORTE …N’ EXISTERAIENT QUE SUR LE NET ET DANS LES TETES DE CEUX QUI ONT CREEE CETTE COALITION DE PARTIS DE TRUANDS, LES POPULACES N’ Y SONT POUR RIEN VOUS ALLEZ VOIR CA SI JAMAIS DES ELECTIONS LIBRES ET TRANSPARENTES SONT ORGANISEES,LE PEUPLE MALIEN DANS SA GRANDE MAJORITEE NE SE LAISSERA PLUS JAMAIS FAIRE

    • tiebakoro

      Chers compatriotes ne semez pas la discorde et surtout ne croyez pas que vous êtes plus maliens que les autres .Nous avons vecu l’histoire de la premiere republique à nos joursnous savons qui a fait quoi et ceci depuis la chute de Moussa Traoré .Le FDR ne doit pas nous faire croire qu’ils sont propres loin de là ce sont les plus grands voleurs du regime democratique.Contribution ou pas de la COPAM ce n’est pas le plus important de nos jours et ce n’est pas de la rivalité chacun n’a qu’à donner ce qu’il peut.Arretons de nous denigrer et ce qui le font ne sont pas dignes d’être maliens en ces moments critiques pour notre pays.Le jour viendra ou chacun rendra compte.Pourquoi l’armée est dans un tel état?Qui en sont les responsables ?Qui ont été ministres de la defense dans ce pays?Qu’ont ils fait des budgets alloués à ce departement si strategique et si important?Nous le savons tous et ce jour là beaucoup de gens vont regretter d’avoir eu ce poste .A bientôt et que Dieu sauve le Mali Amen

  12. malindivisible

    Quand on est voleur de la Republique, il faut donner de l’argent . En fait, ces dons des gens corrompus n’est ni plus ni moins un retour de l’ Etat malien dans son bien detourne.