Convention nationale du Pdes : L’unité retrouvée par les héritiers d’ATT

0
2

Le stade du 26 mars a servi de cadre  le samedi 17 décembre 2011 aux travaux de la 1ère convention du Parti pour le développement économique (PDES)  et la Solidarité. Les assises de cette convention placées sous la présidence d’Hamed Diané Semega, président du parti, ont permis aux héritiers d’ATT de retrouver l’unité avec un bureau consensuel et inchangé.

C’est dans la nouvelle  salle de basket du stade du 26 mars archicomble qu’a lieu le samedi 17 décembre dernier la première convention du PDES. Les délégués étaient venus de l’intérieur et de l’extérieur du Mali pour prendre part à ces assises combien importantes pour la vie de cette formation politique qui revendiquent l’héritage du président Amadou Toumani Touré. Cette 1ère convention a fait le bilan du chemin parcouru du parti, évalué ses forces et ses faiblesses et a analysé les perspectives.

Saluant  la présence des représentants des partis amis (Adema, URD, CNID, MPR, PSP, UM-RDA, PUR, CODEM, Union pour la République venue de la Mauritanie, etc.), le président, Hamed Diané Séméga,  a noté que de sa création à nos jours le PDES a, à  son actif 15 députés et 1500 élus municipaux. Ce qui lui a permis d’atteindre un objectif qu’il s’était fixé dès le départ à savoir compter parmi les toutes premières forces politiques du pays.

 « Si ces résultats remarquables constituent une fierté pour tous, force est de reconnaitre qu’il y a des défis à relever. Il s’agira avant tout de notre capacité à transcender  les questions crypto personnelles pour refléter et mériter davantage les valeurs d’union et de rassemblement qui fondent la vision du président ATT dont prétendons poursuivre l’œuvre et l’héritage politique. De notre capacité à nous hisser à la hauteur de cette mission historique dépendra en grande partie l’avenir immédiat de notre parti et de notre pays. Pour consolider  les acquis politiques et économiques et sociaux obtenus par le Mali et capitaliser les résultats positifs que le PDES a obtenus en si peu de temps, j’appelle à l’unité tous les responsables et militants du parti. Unité, discipline, consensus, tels sont les clés du succès », a laissé entendre le président.

 

Elections générales de 2012 et crise eu nord

Par rapport aux élections de 2012, le président du PDES a invité ses camardes à l’unissons afin de relever les défis. Ainsi, il a exhorté les uns et les autres à consentir plus d’efforts,  de sacrifices et d’aller à la rencontre des compatriotes et rester à leur écoute. Il a également fait savoir que les militants doivent réussir les alliances politiques et électorales appropriées  pour favoriser l’émergence pour les cinq années à venir d’une majorité de gouvernement. A en croire M. Séméga, il sera question aux cours de ces travaux de définir les orientations fondamentales et de donner les indications utiles à propos des alliances futures du parti. Il a aussi engagé les responsables des coordinations, des comités et des cellules de base et tous les élus à se mettre en ordre de bataille pour assurer une victoire éclatante au referendum du 29 avril.

Abordant le chapitre de la crise au nord, le président du PDES a condamné avec la dernière rigueur les actes de terrorismes et les crimes commis par des bandes armées sans foi ni loi dans la bande sahélo-saharienne contre  de paisibles populations et les ressortissants étrangers, et réaffirme son adhésion à la ligne définie par le président de la République pour gérer la question de l’insécurité au nord.

Il faut noter que plusieurs parti amis du PDES présents ont tenu à saluer la tenue de cette 1ère convention et ont réaffirmé  leur volonté à garder leurs rapports à avec le PDES. A noter qu’un partisan de Bittar qui a failli semer la pagaille dans la salle, a été vite maîtrisé et conduit à la porte. La convention nationale a presque reconduit inchangé le bureau sortant avec le ministre Hamed Diané Séméga à sa tête.

Ben Dao

BISBILLES AU PDES

ATT remet tout le monde à sa place

Pour éviter tout dérapage lors de la convention nationale du weekend dernier, le président Amadou Toumani Touré a repris les initiatives.  Il a successivement reçu vendredi dernier à Koulouba le président Hamed Diané Séméga et son 1er vice-président, Jeamille Bittar. Aux deux hommes, il a rappelé que le PDES ne saurait être au service d’ambitions personnelles et devra surtout contribuer au renforcement des liens entre les Maliens. Il a alors prôné l’unité du parti et a surtout souligné que le choix du candidat du parti n’est pas à l’ordre du jour. Des conseils, disons une mise au point qui a abouti à la reconduction du bureau sortant du comité exécutif national. « Celui ou ceux qui sortiront de cette ligne tracée par ATT s’exposeront à son châtiment », ont confié hier des leaders du PDES.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.