Coordination nationale de soutien au Pr. Dioncounda : Le président Moussa Koné sur la sellette

Le bureau de coordination nationale de soutien au Pr. Dioncounda Traoré a décidé le samedi 6 octobre dernier à la suite d’un point de presse de suspendre les activités de  son président en la personne de Moussa Koné pour des  comportements assimilables à des actes d’indisciplines qu’il a posés au sein de la coordination. La conférence était présidée par Sidi Lamine Baby, en présence d’Abdoul Kader Maïga, secrétaire à l’organisation, Moussa Kouyaté, 4 e vice-président et président de la coordination locale de Kati.

Vue du présidium de la Coordination nationale de soutien au Pr. Dioncouda

L’objet de ce point était d’informer l’opinion nationale de la suspension des activités du président de la  coordination, Moussa Koné,  unanimement décidé par les autres membres du bureau. Selon le secrétaire à l’organisation, Abdoul Kader Maïga, plusieurs griefs sont reprochés au désormais ex-président de la CNS.
Il s’agit notamment de l’usage de la violence contre certains membres du bureau, l’adoption de certaines attitudes qui n’honorent pas la CNS, les injures proférées contre les membres du bureau, la falsification des statuts du parti, etc. Malgré son interpellation par le bureau à plusieurs reprises afin de l’amener à la raison, l’ex-président n’a voulu rien entendre de tout cela. Or, selon les textes de la CNS, l’usage de la violence peut conduire à la suspension voire la radiation d’un membre du bureau.
Pour le 4 e vice-président de la CNS et président de la coordination locale de Kati, Moussa Kouyaté, l’un des bailleurs de la CNS,  le cas Moussa dépasse tout commentaire. ” En effet, malgré les comportements déplorables de l’ex-président, je suis intervenu une fois pour demander  aux membres du bureau de le laisser  poursuivre ses activités. Et fort heureusement j’ai été entendu et Moussa a bénéficié d’un sursis. Et l’on croyait que l’incident était clos. Malheureusement l’ex-président a encore renoué avec ses anciennes habitudes en posant des actes plus graves. Pire, il va organiser une rencontre au Carrefour des jeunes avec les militants de Kati qui relève normalement de mon ressort sans me tenir informé. Aujourd’hui, Moussa mérite les sanctions de suspension que le bureau vient de l’infliger “. L’ex-président de la CNS qui se bombait la poitrine d’être le seul bailleur n’est pas plus méritant que son homonyme Moussa Kouyaté qui n’a jamais hésité à mettre la main dans la poche pour les intérêts du parti abeille.
Quant à Sidi Lamine Baby, il a laissé entendre que le désormais ex-président sera remplacé par l’un des vice-présidents du bureau. Il a aussi indiqué que Moussa Koné a créé un mouvement au nom du Pr. Dioncounda, comme pour dire qu’il vient lui-même de prouver à la face du monde qu’il s’est définitivement retiré de la CNS.
Ben Dao

PARTAGER