L’adresse de l’ambassadeur des USA aux autorités maliennes : “Les politiques de lutte contre la corruption ne valent que par la volonté politique de les faire respecter et la capacité des citoyens à responsabiliser leurs gouvernants”

20

Contre la corruption : L’adresse de l’ambassadeur des USA aux autorités maliennes : Les politiques de lutte contre la corruption ne valent que par la volonté politique de les faire respecter et la capacité des citoyens à responsabiliser leurs gouvernants“, déclare l’ambassadeur américain au Mali. Ce 9 décembre, Journée internationale de lutte contre la corruption, S. E. M Paul Folmsbee invite les autorités maliennes à s’engager résolument contre le fléau, gage d’une société transparente et plus équitable.

Aujourd’hui, 9 décembre 2016, à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption, des campagnes de lutte contre ce fléau se déroulent à travers le monde. La corruption n’est pas nouvelle et existe dans toutes les sociétés de la planète. Alors que les efforts pour arrêter la corruption sont en cours, malheureusement, les pratiques de corruption continuent chaque jour, partout, à tous les niveaux de la société. Le moment est venu d’arrêter de parler. Maintenant, il est temps d’agir contre la corruption à tous les niveaux et de travailler pour une société plus transparente et plus équitable.

La corruption influence les interactions quotidiennes normales, ainsi que les transactions et processus de haut niveau. La plupart des Maliens ont probablement ressenti les répercussions de la corruption dans leur propre vie. Il y a des mesures qui peuvent être prises pour limiter cette mauvaise influence.

Je suis heureux de voir que la communauté internationale a récemment appelé directement le Premier ministre du Mali à prendre des mesures contre les fonctionnaires corrompus. Le président Kéita a également déclaré depuis le début de son mandat que le gouvernement malien rendra la lutte contre la corruption plus efficace. Les bailleurs de fonds [internationaux] réagiront favorablement aux actions sérieuses de lutte contre la corruption à tous les niveaux et les citoyens maliens attendent de même de leur propre gouvernement.

La corruption est plus qu’un simple achat d’influence et d’utilisation du pouvoir pour le gain matériel. L’impact économique de la corruption est proportionnellement plus élevé pour les Maliens les plus vulnérables : les citoyens les plus démunis, les petits commerçants, les femmes, les jeunes et les passagers sur les routes. Le coût de la corruption – les pots-de-vin aux agents en uniforme – peuvent couramment atteindre 20 % du coût des affaires pour les transports de céréales ou de bétail entre les marchés de collecte/distribution et les postes frontaliers au Mali.

De plus, la corruption entraîne une perte systémique de confiance des commerçants, des transporteurs et du public malien en général dans le système judiciaire et les hommes politiques. Cela découle de la conviction que le système judiciaire et les politiciens sont corrompus et que les procès sont décidés sur la base de pots-de-vin et non sur les faits.

L’administration Obama a fait de la lutte contre la corruption un élément clé de son programme de démocratie et a renforcé les efforts déployés à l’échelle du gouvernement pour prévenir et combattre la corruption, tant sur le plan national qu’international. Les Etats-Unis ne sont pas exempts du fléau de la corruption.

Cependant, à travers la promulgation de la Loi sur les pratiques de corruption à l’étranger (FCPA), notre nation montre l’exemple, en luttant contre la pratique de corruption de fonctionnaires étrangers, en refusant l’entrée de fonctionnaires étrangers corrompus aux Etats-Unis et en condamnant les auteurs d’infractions de corruption et leurs biens mal acquis tant au pays qu’à l’étranger.

Les avocats américains qui intentent une action en justice dans le cadre du FCPA incitent non seulement les entreprises américaines à mettre en place des programmes de conformité dans le déroulement normal de leurs affaires, mais servent aussi de modèle pour les organismes de répression des autres pays.

De nombreux groupes de la société civile malienne travaillent dur pour lutter contre les maux de la corruption. Ils sensibilisent et exercent des pressions sur les hommes politiques, la police et les éducateurs qui demandent une “contrepartie” en échange de leur service. Il est impossible d’estimer le coût de la corruption, mais avec une estimation prudente de la Banque mondiale de 1 trillion de dollars de pots-de-vin payés annuellement au niveau mondial, les coûts financiers des ressources détournées sont énormes.

Ce montant stupéfiant ne peut être ignoré, et les pays pris individuellement ne peuvent le résoudre seuls. La corruption affecte le développement économique de notre pays, affaiblit l’éducation de nos enfants, limite la construction de plus de rues et de routes, d’écoles, d’hôpitaux, et la fourniture d’eau potable et de traitement des eaux usées à des millions de Maliens.

A Sikasso, nous lançons la Plateforme de Sikasso pour la libre circulation des personnes et des biens, soutenue par le projet Mali-Justice. La Plateforme est axée sur la réduction de l’incidence et des coûts de la corruption routière pour les passagers maliens et les commerçants voyageant le long des corridors commerciaux nord-sud qui traversent la région de Sikasso. Au total, les Etats-Unis ont consacré plus de 2 millions de dollars aux activités de lutte contre la corruption au Mali.

Nous continuerons de travailler pour renforcer le système de justice du Mali, former les agents chargés de l’application de la loi et construire des institutions avec des partenaires engagés à réduire la corruption généralisée. Nos programmes se focaliseront non seulement sur la bonne gouvernance, mais aussi sur les causes et les facilitateurs de la corruption. Mais les politiques de lutte contre la corruption ne valent que par la volonté politique de les faire respecter et la capacité des citoyens à responsabiliser leurs gouvernants.

Ce combat n’est pas seulement une lutte morale pour des sociétés plus éthiques et plus justes. C’est un combat économique pour des systèmes responsables, équitables et transparents qui permettent la croissance économique. C’est un combat que nous devons mener ensemble à la fois au sein de nos frontières et aux côtés de nos partenaires internationaux pour protéger notre croissance économique et notre stabilité, notre sécurité et notre avenir.

Paul Folmsbee

Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Bamako au Mal

 

PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. On ne fait que se repéter et dire les memes et redire les discours.
    Pensez vous sincerement que vos chefs d’etat surpervampires et leurs racailles de vampires ne savent pas tous ceux la? 😆 😆 😆 .
    En plus une bonne partie de la population en est conscient mais personne ne veut faire une miette de sacrifices pour le Peuple.
    Le Maliba depuis de AOK a IBK aujourdhui en passant par ATT et leurs governments ont ete les pires pires pires pour le peuple malien.
    Ces pseudo-democrates super et archi-vampires. Pareil que l’opposition.
    Voila quoi…

  2. je suis totalement d’accord avec la position de l’Ambassadeur sur la corruption dans notre pays.Il prend une telle position ouverte parce qu’il aime le Mali et les Maliens .Autrement,il se tairait et enverrait desv rapports negatifsc sur vla corruption au Malin et decouragerait les
    les organisations financieres internationales ou son pays qui contribue majoritairement a l’aide exterieure a s’abstenir d’allouer des fonds de fiancement et d’investissement au Mali.La corruption a pris une dimension effrayante au Mali.Il faut etre un vrai hero pour continuer a louer le travail dur sous un soleil ardent dans ce pays pauvre
    .Pourtant,nos compatriotes, les paysans ,les petits commercants qui courent les rues, n’ont pas de choix.Penser qu’un haut fonctionnaire cynique,paien et meme criminel, puisse se permettre de detourner des milliards de francs CFA ,de construire des chateaux,de marrier trois a quatre femmes et d’aller se parader a l’exdterieur ,tout
    cela demontre la faillite de l’Etat Malien ,faillite qui ne doit pas etre suivie par la faillite de la Nation Malienne,Patrie du President Modibo Keita,de Madeira Keita,de Fily Dabo Sissoko,de Hammadoun Dicko,etc.
    Je serai heureux si l’on pouvait empecher ces politiciens corrompus,pourris de sortir du Mali.Nous avons honte d’eux.Des cadres de haut niveau sont morts dans la pauvrete,Moulaye Kone,Namory Keita TiKoue Ouattara,Sekou Sangare ,Ly Ibrahima,en fait les deux generations apres Modibo Keita.Et la corruption devient un mode de gouvernance pendant que la maladie et la misere deciment les populations.Il serait grandement temps que la Sociere Civile,non partisane, se dresse comme un seul homme et crie haut et fort: Ca suffit !!!

  3. Mr. L’ambassadeur ça atteint un cercle vicieux chez auquel seul nous n’avons pas de solution facile. Seul un bon leadership peut nous sortir de la corruption répandue par EXEMPLE. On a besoin d’un président qui est austère lui-même a commencer sinon tous les centaines des milliards qui pouvait augmenter par ex., les salaires de policiers de 80 000 a 500 000 seront dépenses dans le luxe et le confort des familles présidentielles et ministérielles. Du coup un policier malien qui prend de pot de vin en route n’est pas en réalité corrompu; c’est plutot un survivor. C’est pour dire qu’on ne peut lutter contre la corruption qu’a travers un bon leadership. Il faut augmenter le salaire de base de tous les fonctionnaires/administrateurs a 500 000 fcfa (bien sur qu’ on peut) et a même temps qu’appliquer des sanctions très sévères et strictes vis a vis de d’eux dans les cas de corruption. Des que les agent de l’État sont correctes la population va suivre. Il faut toujours faire la part des choses: il est simplement demandé a l’État d’éliminer sa part de corruption… est ce qui est du comportement de la population techniquement ce n’est réellement pas son problème! Hélas ils veulent (les agents de l’État) vivre dans la corruption, de la corruption et par la corruption et a même temps crier de l’éliminer…. peuvent-ils?

  4. Comrades on considering outcome of managing of 2016 American presidential election it is obvious US ambassador knows about corruption plus how to manage it thus, Americans failure to manage recount of disputed votes which is of sufficient amount to change outcome of election should be viewed as a coverup of a corrupt election leading to a Trump victory. Well in keeping it real we all know Obama performance on managing conditions for America in Africa were so far below what was judged to be adequate that it makes even a mediocre performance look good. End result is Trump is sent to attempt a subtle confrontational approach which will have even less favorable results for Americans but will awaken Africans to build within one generation a Live Well Africa continent. With a Live Well Africa condition prices of natural resources are likely to rise being they will receive more widespread use. Mali like much of Africa should where cost effective possible focus at renewable energy. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan.

  5. How much is being spent in your country to fight this global plague? Please brace yourself when Donny Trump and his cronies get to the white house because nepotism and cronism will reach levels that are unprecedented.
    This cancer is deeply ingrained in Mali and it is daunting where to begin the fight. How do you teach the notion of common good? Paul Kagame of Rwanda may be able to give both the USA and Mali some pointers here!
    Here’s their anti-corruption website (http://ombudsman.gov.rw/).

  6. Merci excellence! La tribune est constructive et procède de votre volonté de participer au développement du Mali non pas en tant que diplomate en poste mais simplement en tant que démocratique convaincu des méfaits que ce fléau constitue pour les masses vulnérables.

    La corruption est d’autant plus difficile à combattre dans notre pays que ceux là mêmes qui sont chargés de mettre en œuvre toute politique innovatrice sont les plus grands corrompus (les cadres).

    La lutte contre la corruption ne saurait aboutir tant que les acteurs clés de la fonction publique ne seront pas choisis en fonction de leur éthique, de leur probité et de la preuve de leurs “SOUCIS” pour la nation et non de leur appartenance politique, de leur appartenance à telle ou telle famille…

    Je suis d’accord avec vous que la volonté politique est importante mais la qualité des hommes chargés de mettre en œuvre de manière désintéressée les politiques anti corruption est également essentielle.

    Il nous faut faire l’essentiel au moment de choisir les hommes …
    Des hommes “Propres” existent au Mali comme partout ailleurs. Mais qu’est ce qu’on fait pour les faire émerger? Comment sont ils perçus? encouragés? Récompensé?

    ” D’accord pour la volonté politique mais en amont choisir les hommes en fonction de leur éthique et non de tout autre considération étant donné que la volonté politique se manifeste à travers ces mêmes hommes.”

  7. IBK est l’incarnation de la médiocrité( 1965-1978 pour une Licence), de la corruption(le frère, l’ami et le collaborateur de Tomi), de la félonie( il trahit ses compagnons pour accéder au pouvoir et a trahi ceux qui l’ont aidé à accéder au pouvoir)et de l’ingratitude exacerbée( tous ses anciens amis de Bruxelles,Paris, Bamako sont unanimes qu’il est un ingrat)

    • 1- Médiocrité peut-être mais pas à cause d’une licence!
      On ne peut pas comparer les époques de la sorte et conclure ainsi par une fiche de police pêchée ici et fixée là en disant voilà ce que signifie la médiocrité!

      2- Le Président Sékou Touré n’aurait aussi besoin dans cette logique que de moins de 5 ans pour s’exprimer avec aisance comme il le faisait…

  8. Nous sommes dans un vrai Western avec le Shérif justicier et irréprochable . Ce n’est pas tant ce que reproche l’ambassadeur cad la corruption qui est en cause . Comme tout bon western le sujet est sublime .La où il y’a le hic c’est la répartition des rôles . Apres la sortie de l’ambassadeur américain qu’on a vu défendre la rébellion contre le pouvoir malien Donald Trump junior se signale comme le prochain sherif du Mali qui tire sur tout ce qui bouche. Espérons que les gesticulations de son excellence impressionnerons le nouveau maître de la Maison Blanche et qu’il gardera son poste de Sherif du Mali comme ça nous pourrons dormir tranquille au Mali gouvernants et gouvernés car on aura quelqu’un pour faire le boulot.
    À bon entendeur salut

  9. maliwebibk n’est pas un site comme les autres mais pour le regime, mon post sur cet article est ôté de ce site, comme quoi, la corruption au mali est à tous les étages.
    triste non.
    je crois que ce site va fermer au départ de ce régime.
    ce site est crée bien avant l’arrivée de ce régime, il fait son deuil comme l’ortm et radio mali, qui, personne ne les suit, ne les écoute, sauf ceux qui ne comprennent rien du tout, bien évidemment.

  10. Il est très urgent pour le pouvoir actuel de lutter contre cette g engraine qu’il a trouvé sur place, au mois de prendre des sanctions administratives au niveau des entreprises, mais on ferme les yeux les grands fossoyeurs financiers dans l’impunité totale se présentent dans des élections législatives pour devenir maires, si l’état avait pris ses responsabilités vis à vis de ces grands voleurs au su et au vu de tout le monde, au moins ils ne seront pas éligibles au niveau des communes ou la pauvre population est encore trompée! voyer le cas de kalifa sanogo et de abdoulaye dolo respectivement PDG et DGA de la CMDT il y’a 1 an. des exemples qui ne ferrons qu’inciter d’autres à voler le peuple!
    Le pouvoir actuel a intérêt de prendre en compte ces recommandations des partenaires pour un pays dépendant de l’aide au développement, il est temps de prendre des mesures contre la corruption!!!!!

  11. Même si il est vrai qu’il faut lutter contre la corruption, je refuse qu’un américain surtout blanc nous donne des leçons…

    Cher malien, ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on doit laisser n’importe quel minable moustachu nous blablater, surtout follbee!

    Le pays de foollbee est le pays le plus corrompu au monde, dans tous le domaines: finance (wall street, fmi…), politique… et surtout la police et la justice!

    F U foollbee!!!

    Aux usa, foollbee et ses frères blancs ont mis en place le plus grand système de corruption qui abaissent et humilie les noirs. Et ce type veut nous donner des leçons? ———————-> Hell no!

    Le système judiciaire blanc américain et la police blanche ricaine font de l’incarcération de masse des noirs et les tuent comme des chiens chaque jour et aucun de ces criminels blancs ne répond de leurs crimes sauvages.

    Le peuple malien sait bien que ibk et sa clique politichiens sont corrupus!!!

    Que foollbee s’occupe des états-unis champion du monde de la corruption et de des amis des usa (kakatar, arabie maudite…), qui financent et encourage l’extrémisme musulman à travers le monde et l’Afrique

    Once again: F U foollbee!

  12. “Les politiques de lutte contre la corruption ne valent que par la volonté politique de les faire respecter et la capacité des citoyens à responsabiliser leurs gouvernants”…

    – Ce qui est bien dit, sauf que M l’Ambassadeur n’a pas besoin d’aller chercher loin: Mme Clinton, c’est bien plus intéressant, d’après ce qu’on sait, lit et apprend sur elle, il y a un certain nombre de choses qui montrent qu’elle a confondu ses caisses privées, ses fonctions publiques, donc elle s’est fait l’air beaucoup plus intéressant en fraudant le fisc pendant 30 ans…

  13. Comment lutter contre la corruption, si les corrupteurs sont aux commandes des finances publiques? Ce qui se passe au Mali ressemble beaucoup à l’image des “Animaux malade de la peste” de Jean de la Fontaine. “on cria haro sur le baudet” alors que les plus coupables sont sans inquiétude et vaguent à leurs affaires sans crainte.

  14. Tant qu’un dirigeant corrompu ou soupçonné de l’être ne sera pas immédiatement démissionné pour répondre des actes à lui reprochés ,
    Tant que le fonctonnaire milliardaire dont le salaire est connu ne sera pas arrêté,
    Tant que l’inspection de la justice ne se saisira pas des dossiers où la puanteur de la corruption du juge se sent à des kilomètres de la Sall d’audience,
    Tant que les juges corrompus ne seront pas jugés,
    Tant que le president président la république, tout en volant, se contente comme seule réponse face à la détresse des maliens ” j’ai remis 200 dossiers” et refus de prendre le gouvernail gouvernail la justice; ALORS ON PEUT RESTER JUSQU’À LA FIN DES TEMPS I MALI VA POURRIR EN ENFER AVEC SA CORRUPTION. Notre espoir est DIEU seul sinon le peuple a tout dit. Un pays ou il n’y a pas de sanction ne progressera JAMAIS.

  15. L’Ambassadeur des U.S.A est fou. C’est aux gouvernants Maliens qu’il veut inculquer des leçons sur la corruption? Il est mal tombé, car ceux qui dirigent ce pays brillent chaque jour par la manifestation de leur profond amour pour la corruption, de la même manière qu’on tombe amoureux d’une femme. Les affaires de corruption qui ont défrayées la chronique tout au long de l’année écoulée, n’est que la face visible de l’iceberg. Beaucoup de cas de corruption restent à découvrir. Après le sommet qui se tiendra en janvier, d’autres cas seront mis sur la place publique. Des investigations sont déjà terminées sur certains dossiers, d’autres sont en cours. C’est tout les matins que Dieu fait, que la corruption gagne du terrain dans ce pays, au lieu de régresser. Tout le monde est corrompu, à commencer par le chef de l’état lui même, sa famille, ses proches, ses amis, les membres de son gouvernement, les commerçants proches et amis des gouvernants, et enfin les fonctionnaires. La corruption est un mode vie, et un signe évident de réussite dans ce pays. Ceux qui refusent de se laisser corrompre, ou qui refusent de corrompre, sont stigmatisés et qualifiés de maudits. C’est à dire des gens qui ne sont pas fait pour réussir dans la vie. C’est dangaden qu’on les appelle, puisqu’ils refusent systématiquement toute forme de corruption, et sont généralement pauvres, parce que dignes. L’Ambassadeur arrive bien en retard sur les méthodes qui prévalent dans ce pays, et qui ne sont pas prêtes à être éradiquer même dans les vingt prochaines années. I.B.K est un faux cul et un menteur. Il avait soutenu ici devant tous les Maliens, avoir donné deux cent dossiers à la justices, tous des dossiers sur la corruption. Le Procureur qui l’a démenti l’a appris à ses dépends. Un jour prochain, toute sa famille comparaîtra devant les juges, s’ils ne sont pas eux-mêmes corrompus, qui leur feront rendre gorge, ainsi que leurs complices et amis. Les deux millions de dollars consacré à cette lutte sont morts depuis longtemps. Ceux qui les empochés continuent d’ailleurs à bénir les Etats Unis pour les avoir enrichi.

  16. Good luck guys , on that.
    Le mal est tres profond, on doit
    Commencer a sensibiliser depuis
    A l’ecole elementaire. Education
    Civique, et punir severement les
    Coupables. Le poisson pourrie par
    La tete.

    • miracle, comment un corrompu peut nous conseiller oui ce qui sont au pouvoir sont tous des corrompus comme eux; exemple:chez eux leurs terres est pauvre mais ils sont riches c’est le contraire en africain la terre est tres riche mais la population est très pauvre, ils vivent sur nos dos avec la complicité des gouvernants africaines qui n’ont aucune volonté que de trahir leurs pays

      • Tu parles de quoi? “Chez eux” ils ne sont pas corrompus en général …sinon ils n’auraient jamais atteint où ils ont atteint! Chez nous on est entièrement pourris et pétrifies de la corruption ….on est très submergé dans son cercle vicieux!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here