Le patron des patrons en taule position !

49

Le patron des patrons en taule position ! Fraude, mauvaise gestion
 Avec, Ă  la clĂ©, une subvention de 2,2 milliards CFA, dĂ©pensĂ©e sans justificatifs. Le prĂ©sident du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) risque gros. TrĂšs gros. Du moins, si l’on en croit le dernier rapport du VĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral, qui vient de l’épingler pour sa gestion du programme de vĂ©rification des importations.

C’est par lettre n°1035 du 04 dĂ©cembre 2013, que le Premier ministre avait saisi le Bureau du VĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral pour une vĂ©rification financiĂšre du programme de vĂ©rification des importations (PVI), confiĂ© au CNPM depuis le 31 mars 2000. L’exĂ©cution technique du PVI est assurĂ©e par une sociĂ©tĂ© internationale, dĂ©nommĂ©e « Bivac international ». Certains services, comme la direction nationale du commerce et de la concurrence et  la direction gĂ©nĂ©rale de la douane, sont chargĂ©s d’apporter une assistance technique dans la mise en Ɠuvre. Pour les enquĂȘteurs, il s’agissait de vĂ©rifier si la gestion des droits de contribution, des dĂ©penses d’honoraires et de fonctionnement et les subventions, inscrites aux budgets du CNPM obĂ©issent Ă  l’orthodoxie financiĂšre. Pour la pĂ©riode, allant  de 2007 Ă  2013, les budgets approuvĂ©s par les autoritĂ©s de tutelle sont estimĂ©s, en recettes et en dĂ©penses, Ă  68,73 milliards CFA. Un montant, dont la gestion serait Ă©maillĂ©e d’irrĂ©gularitĂ©s.

 

Le contrat de BIVAC dĂ©favorable Ă  l’Etat malien

 

Selon le rapport du VĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral, le contrat de BIVAC comporte des dispositions, dĂ©favorables Ă  l’Etat malien. Le maintien des honoraires de BIVAC international, liĂ©s au scanning et Ă  l’inspection avant expĂ©dition des marchandises (IAEM) n’est pas pris en compte par le contrat signĂ© avec Bivac. Ce qui, selon le VĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral, contraint l’Etat malien Ă  assumer le dĂ©ficit engendrĂ©. Le minimum en honoraire, perçu par BIVAC, dans le cadre de l’IAEM,  est de 100.000 CFA, correspondant au prix forfaitaire, lorsque la valeur Free on board de l’importation n’atteint pas 16,67 millions CFA. Ou 20 millions CFA en fonction du taux applicable.

Il en est de mĂȘme pour le scanning des marchandises. Il est  FacturĂ© suivant un taux forfaitaire de 50.000 CFA par camion. Ces deux taux sont pris en charge par la contribution, fixĂ©e Ă  0,75 % de la valeur FOB et payĂ©e au moment de la levĂ©e de l’intention d’importation. Or, poursuit le rapport du VĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral, une seule intention d’importation peut ĂȘtre l’objet de plusieurs inspections. Plus grave encore, une seule intention d’importation peut concerner plusieurs cargaisons. Et le rapport du VĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral de conclure : « chaque opĂ©ration passĂ©e par la rĂšgle de l’honoraire minimum dĂ©gage un surplus d’honoraire auquel s’ajoutent les frais de scanning payĂ©s par camion »

ConsĂ©quence : la contribution servant Ă  prendre en charge ces frais ne pourra plus les couvrir. Pour Ă©tayer ces propos, le rapport donne quelques exemples : « l’écart dĂ©gagĂ© Ă  l’application de ce minimum forfaitaire, liĂ© Ă  l’IAEM sur la pĂ©riode revue, s’élĂšve 5,3 milliards CFA »

 

Mauvaise gestion, irrégularités à la pelle et dépenses sans justificatifs

 

A l’issue de leurs vĂ©rifications, les enquĂȘteurs sont tombĂ©s, Ă  leur corps dĂ©fendant, sur plusieurs irrĂ©gularitĂ©s ; mais aussi, des dĂ©penses sans justificatifs.

Le RĂ©gisseur des recettes du CNPM n’a pas, selon les enquĂȘteurs, pu justifier le reversement exhaustif des contributions collectĂ©es. De 2008 Ă  2013, le montant total des contributions collectĂ©es, mais non versĂ©es dans les comptes bancaires, s’élĂšve Ă  24,11 millions CFA. Pire, poursuivent les enquĂȘteurs, 639,20 millions CFA n’a pas Ă©tĂ©, au titre de l’exercice 2007, retracĂ© dans les comptes du CNPM.

Aussi, le CNPM n’a pas pu justifier les subventions qui lui ont Ă©tĂ© accordĂ©es sur les ressources du PVI de 2007 Ă  2013. Il n’a pas, non plus, fourni de justificatifs Ă  l’utilisation des subventions. Leur montant total est estimĂ© Ă  2,4 milliards CFA.

Et comme si cela ne suffisait pas, le CNPM a procédé au paiement de la somme de 19,80 millions CFA à titre de rappel de jetons de présence de 2008, alors que ce paiement avait été, déjà, effectué conformément au taux en vigueur de 100.000 CFA par mois.

Le montant total des indemnitĂ©s, indĂ»ment, payĂ©es par le CNPM au cours de cette pĂ©riode s’élĂšve Ă  46,80 millions CFA.

C’est pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, que le VĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral entend confier le dossier du CNPM Ă  la justice. Afin que son prĂ©sident, ainsi que tous ceux dont les noms sont citĂ©s dans ce rapport, puissent rĂ©pondre de leur gestion devant le juge.

Lors de sa derniÚre sortie médiatique, le président de la République a rappelé, à tous ceux qui en doutent encore, que les auteurs des  détournements de fonds publics seront  considérés comme des criminels. Et traités comme tels.

Oumar Babi

PARTAGER

49 COMMENTAIRES

  1. cet article ressemble plus Ă  WĂšlĂšbougou, Ă©clat de rire, Ă  plus de la comĂ©die qu’Ă  du sĂ©rieux. Si nous avons besoin d’humour, dans le cas contraire nous irons sur d’autre sites pour mieux rigoler. puuufffffffffffffff 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  2. BENIN
    tu as raison, j’ai Ă©tĂ© trĂšs déçu de voir Maliweb publier se type d’article, cet type d’article compromet l’avenir de ct site , c’est le comble pufffffffffffffff

  3. TolĂ©rance ZĂ©ro, IBK marche maintenant avec une arme assez impitoyable. Celui qui veut rester auprĂšs de sa femme et de ces enfants, doit appliquer Ă  la lettre les rĂšgles de l’honnĂȘtetĂ©.

  4. Les sites d’informations tel que Mali web, Mali jet, Facebook, ne sont pas faites pour dires des bĂȘtises, l’information que vous dites doit ĂȘtre concrĂšte, et comportant des preuves.
    Pauvre journaliste, on savait réellement que vous étés corrompus et manipulé par des gens qui détient toujours des armes pour combattre le gouvernement en place, quel ignorance !!!.

  5. Les plus proches amis d’IBK ne sont pas Ă©pargnĂ© Ă  fortiori un simple prĂ©sident du Conseil National du Patronat. Les incorrigibles des rĂ©gimes prĂ©cĂ©dentes ont tort de persister dans l’erreur. MandĂ© Massa ne tolĂšre plus.

  6. “Nul n’est et ne sera au dessus de la loi ” IBK l’a toujours dit lors de sa campagne et il tient toujours ses propos. La preuve est la prison central est bourrĂ© de haut cadre enfermĂ© pour corruption, et enrichissement illicite.

  7. OUMAR BABI, vous avez intĂ©rĂȘt Ă  dire souvent la vĂ©ritĂ© car la plus part des populations se basent sur des informations des journalistes, alors Ă©vitĂ© d’embrouiller les gens.

  8. Il y’a de ces gens qui oublient pourquoi 77% des maliens ont votĂ©s pour IBK. Il suffit juste de leur rappeler tous les actes que ce Monsieur pose pour bannir tout Ă©tat de corruption au sein de notre pays. Sans compter son slogan de campagne prĂ©sidentiel « le Mali D’Abord », il est en train de rĂ©pondre aux attentes du peuple malien.

  9. Quel dommage, ce vieux con pense qu’on est toujours sous le rĂ©gime d’ATT ou d’Alpha. Il oublie que c’est Ladji Bourama qui est au sommet du pouvoir. Mais il ne tardera plus Ă  le savoir.

  10. ArrĂȘte dire des choses inutiles car vos articles n’a aucune importance en ce moment pareille, monsieur OUMAR BABI, la presse joue un trĂšs grand rĂŽle dans notre sociĂ©tĂ©, ce sont eux qui sont Ă  la base de toutes les informations concernant le Mali.
    Alors, vous devriez chercher a sensibilisé la population concernant la situation du pays, au lieu de dire des bobards.

  11. Monsieur OUMAR BABI Ă©coute moi bien, on est dans un pays de droit, et de fraternitĂ©, vous savez que le mensonge est sanctionnĂ© par l’Article 35 code de procĂ©dure pĂ©nale d’une peine de 3 Ă  6 mois d’emprisonnement ferme. C’est la rĂšgle jurisprudentielle. Alors de crime que vous ĂȘtes en train de faire.
    IBK est un responsable, tout individu qui a commis des fautes sera traduit devant la justice.

  12. Je me demande bien pourquoi les gens s’habituent Ă  voler l’argent public ? Cependant, une seule question reste Ă  se poser, est ce qu’ils vont Ă  l’école juste pour apprendre et venir voler dans leurs propres pays ?

  13. On reconnait la capacitĂ© d’un journaliste Ă  travers ses articles et ces idĂ©es qu’il Ă©voque.
    Vous ne dites que des mensonges, alors arrĂȘte de dire des bĂȘtises sur l’autoritĂ© du pays.
    Les vrais ennemis du pays sont ceux qui critiquent le président et son gouvernement.
    On sait rĂ©ellement que vous ĂȘtes en complicitĂ© avec certain opposant comme TIEBLE DRAME qui cherche Ă  rendre la situation beaucoup plus difficile.
    😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  14. Monsieur OUMAR BABI, la libertĂ© d’expression ne signifie pas de dire des choses qui sont loin de la rĂ©alitĂ©.
    Le rĂŽle d’un journaliste est de sensibilisĂ© la population concernant des informations claires et nettes du pays, alors arrĂȘte de dire des n’importes quoi.
    Tous ceux que vous faites comme reproche sont inutiles, car le prĂ©sident et son gouvernement sont lĂ  pour la satisfaction de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral de la Nation.

  15. Le prĂ©sident du Conseil du Patronat fera mieux de faire ressortir ces deux milliards. Cette affaire est loin d’ĂȘtre close, IBK fera tout pour mettre la lumiĂšre sur ledit dossier.

  16. #A bas la corruption !!!
    #A bas les corrompus !!!
    #A bas tous les détracteurs de la République !!!
    #Vive un Mali sans corruption !!!
    #Vive IBK et son staff !!!

  17. @ Lafia lenden, avec un tel rythme, bientĂŽt le Mali sera un pays saint et Ă©quitable. La lutte contre la corruption est la premiĂšre arme de la bonne gouvernance. D’ici la fin de son mandat, les attentes des maliens seront comblĂ©s.

  18. L’intention d’IBK est trĂšs claire vis-Ă -vis du dĂ©tournement des fonds publics. Quiconque s’approprie des fonds publics sera traduit devant la justice. Donc les auteurs de ce dĂ©lit, peuvent dĂ©jĂ  s’attendre aux sanctions que le prĂ©sident de la RĂ©publique Ă  travers la justice va leurs infligĂ©.

  19. Nul n’est et ne sera au-dessus de la loi, la dĂ©molition de la construction du fils du chef de l’Etat Karim Keita Ă  Soulemanebougou en est une preuve. Juste, pour rappeler que ces auteurs n’ont plus ne seront pas Ă©pargnĂ©.

  20. Le dĂ©tournement des fonds publics est devenu une rupture chez nous au Mali. Mais grĂące Ă  l’arrivĂ© d’IBK tous les coupables sont saisi et transmis Ă  qui de droit. Ces deux milliards doivent apparaitre avant que la colĂšre d’IBK s’éclate sur cette affaire.

  21. Ça suffit mon cher prĂ©sident du Conseil National du Patronat du Mali. Le patrimoine que vous avez bouffĂ© est considĂ©rable. On est plus sous le rĂ©gime d’Alpha Oumar KonarĂ© ou d’ATT mais celui d’IBK le Kankelentigui. Contrairement Ă  ATT qui disait ne jamais vouloir enfermer un chef de famille pour motif de dĂ©tournement de deniers publics, IBK a affirmer lors de la prĂ©sentation des voeux d’AĂŻd-el-Fitr qu’il sera impitoyable dĂ©sormais envers les criminels, c’est-Ă -dire les prĂ©dateurs de biens publics. Il est en train de procĂ©der comme il l’a dit. 😀 😀 😛 😛

  22. Franchement je vous en prie Mr le journaliste, cet article ne vous ressemble pas et n’a pas de sens aussi. Humblement je pense que nous devrons saluer les gestes, les efforts et soutenir d’avantage le gouvernement dans ce processus de Paix vĂ©ritable.

  23. Comme IBK a si bien dit que les coupables seront traduits devant la justice, pour les actes qu’ils ont commis. De toutes les façons IBK fera de toute en sorte que la justice soit faite. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 .

  24. Chers internautes vous n’avez pas compris l’objectif de ces mensonges, le vrai problĂšme ce n’est pas l’avion ou la lutte contre la corruption, mais une forme de mendicitĂ© qui ne dit pas son nom [
Nous appelons toutes les bonnes volontĂ©s au Mali et Ă  travers le monde, Ă  soutenir matĂ©riellement et financiĂšrement nos actions
] donc chers talibĂ©s continuez votre chemin et laissĂ©-nous en Paix. Si vous n’avez pas les moyens d’amĂ©liorer votre politique d’aide au pouvoir, cherchez les Ă  faire la politique de vos moyens. Si ça trouve, vous ĂȘtes Ă  l’origine de la croissance des enfants mendiants Ă  Bamako et dans les autres villes du MALI.

  25. Monsieur le journaliste, toujours le problĂšme d’avion, 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 si vous avez rien Ă  dire, il ferrĂ© mieux de fermer vos petite bouche. Pauvre con. đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„ đŸ˜„

  26. Enfin il ne manquait plus qu’une autre gĂ©nĂ©ration, pour venir mettre l’huile dans le feu. Sachez que vous n’ĂȘtes pas les bienvenus. On a assez vu avec les organisations, mĂȘme si on demandait Ă  MODIBO KEITA il va vous rejeter. Donc comme je suis son petit fils et en vertu des pouvoirs qui me sont confĂ©rĂ©, il n’y a plus de place pour vous. Vous ĂȘtes une organisation de circonstance.

  27. Je ne crois pas qu’IBK accepterait un tel pardon, Mr le prĂ©sident du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM). Au moment oĂč vous mangiez l’argent de l’Etat, avez-vous pensez aux pauvres maliens? C’est aprĂšs le mal que vous venez demander pardon au prĂšs du chef de l’Etat? Je demande Ă  Ibrahim Boubacar KeĂŻta de mettre Ă  la porte tous les truands de cette pauvre nation. 😛 😛 😆 😆 😆

  28. M. MADANI
    Kikikikikikikikiki
 je dirais qu’il a eu son doctorat en bĂȘtise humaine. Ne vous inquiĂ©tez pas c’est juste un bouffon qui Ă  embobinĂ© des jeunes pour se faire voir. A mon avis, 2018 est lancĂ© en mode entourloupe. Il veut faire son entrĂ©e dans la cours des grands par une misĂ©rable plainte. Le Doc n’a pas trouvĂ© mieux. Un autre vendu de la RĂ©publique.

  29. C’est quelle gĂ©nĂ©ration de journaliste en gestation? Oh OUMAR BABI je crois que vous ne mĂ©ritez pas le titre, quel serment vous avez prĂȘtez Ă  la prĂ©sentation de votre thĂšse ?
    Le journalisme est loin d’ĂȘtre de la diffamation, mais il est basĂ© sur la crĂ©dibilitĂ© des informations apportĂ©es Ă  ses lecteurs.
    C’est le contraire de ce qui se passe chez toi.

  30. LĂ  oĂč le pays en est avec le processus de la paix et de la rĂ©conciliation nationale, aucune malversation ne sera tolĂ©rĂ©e. Tous les fossoyeurs de l’Etat sans exception doivent rĂ©pondre de leurs crimes. Tous ces malfrats sont des apatrides. Ibrahim Boubacar KeĂŻtra a promis un traitement criminel Ă  tous les criminels. 😛 😛 :mrgreen: :mrgreen:

  31. Toujours Avion, AVION AVION on dirait qu’il n’y a plus de problĂšme sĂ©rieux ou que les journaux ne sont plus capables de nous fournir des informations crĂ©dibles ?

  32. C’est des internautes comme Zambougou toto qui dĂ©crĂ©dibilise notre forum, il n’a pas sa place dans le forum des intellectuels.

  33. Votre article est nul et inutile. Faites mieux s’il vous plait ou abandonnez le mĂ©tier de journaliste.

  34. C’est bien vrai ce vous dites FELICIA, j’ai remarquĂ© moi aussi que certains internautes ne font que s’acharner sur IBK, ils publient des commentaires insensĂ©s et ridicules. S’il vous plait ressaisissez-vous.

  35. Oumar BABI, vous ne mĂ©ritez pas monsieur d’ĂȘtre appelĂ© journaliste, vous ĂȘtes juste la marionnette de certains aigris qui cherchent par tous les moyens Ă  nuire IBK. Vous ferez mieux de vous rĂ©veiller Ă  temps et reprendre conscience.

  36. Certains n’ont vraiment pas pu accepter leurs Ă©checs jusqu’à prĂ©sent et ils se mettent juste Ă  remplir le ventre de certains journalistes affamĂ©s pour Ă©crire de n’importe quoi sur les sites. Sachez cher journaliste qu’ils se servent de vous, et vous aussi pour un rien vous osez vendre votre dignitĂ©. C’est vraiment pitoyable

  37. J’invite les journalistes Ă  ĂȘtre plus professionnel et Ă  prendre conscience. Il faut qu’ils comprennent que ces genres d’article ne sont pas les bienvenus en ces moments .

  38. Les internautes malsains comme nfp ( alais nain fainĂ©ant pitre) et Zambougou toto qui publient des commentaires malsains et des insultes sur IBK sont des troupeaux d’ñnes qui se suivent et ne savent pas oĂč ils vont.

  39. Avec IBK c’est la corruption zĂ©ro. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  40. Vous nous emmerder Ă  la fin avec vos critiques inutiles. S’il vous plait on veut maintenant des articles d’informations. Si vous ĂȘtes Ă  court d’idĂ©e dans ce pays trĂšs mouvementĂ©, je vous conseille d’aller au champ.

  41. L’attestation BIVAC veut dire que les marchandises se trouvent dans un centenaire scellĂ©. Ce qui signifierait que les centenaires sont plombĂ©s et ces plombs ne seront rompus qu’à la destination finale dans les pays oĂč les marchandises seront consommĂ©es. Les scellĂ©s dĂ©notent que les dites marchandises ont Ă©tĂ© vĂ©rifiĂ©es entre autres en espĂšce, nature, qualitĂ©, origine, valeur et position tarifaires. En ce moment le service Bivac engage sa responsabilitĂ©.

    Mais hĂ©las, il arrive souvent que cette attestation est contestĂ©e sur le fond et la forme, car selon le constat de certains douaniers, la sociĂ©tĂ© donne des fausses donnĂ©es trĂšs frĂ©quemment. Ce que l’attestation Bivac certifie et ce que la vĂ©rification physique dĂ©montre, sont souvent diamĂ©tralement opposĂ©s, car Ă  la vĂ©rification physique de la marchandise, on trouve que soit l’espĂšce est fausse, soit l’origine soit le nombre ou mĂȘme la position tarifaire. Souvent, il se trouve que l’espĂšce dĂ©clarĂ©e par bivac n’a rien Ă  voir avec le contenu.

    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  42. Il est Ă  signaler que ce service est venu au Mali, en remplacement Ă  la sociĂ©tĂ© d’inspection NĂ©erlandaise COTECNA. En son temps, la passation du marchĂ© avait Ă©tĂ© dĂ©criĂ©e par Me KonatĂ©, l’avocat de COTECNA, car les choses n’avaient pas Ă©tĂ© faites dans les rĂšgles de l’art. Nous sommes en janvier 2007. Mais il n’avait pas Ă©tĂ© Ă©coutĂ©. Aujourd’hui, ce service français est loin de faire l’unanimitĂ© Ă  cause de ses multiples imperfections pour ne pas dire magouilles. – See more at: http://maliactu.net/mali-trafic-de-marchandises-a-qui-profite-le-maintien-de-bivac-dans-les-services-de-douane-malienne/#sthash.cpoZsIsN.dpuf

  43. IBK doit Ă©loigner de son pouvoir, tous les incapables, tous ennemis du pays et les incapables.

  44. Les fautifs des actes ignobles rĂ©pondront de leurs actes, le MANDE MASSA a bien dit qu’il sera dĂ©sormais impitoyable, donc prenez garde Ă  vous.

  45. Une question qui mĂ©rite d’ĂȘtre posĂ©e vue la piĂštre prestation faite par ce service de vĂ©rification des marchandises maliennes Ă  l’étranger aussi bien qu’à l’intĂ©rieur du Mali. Un service laissĂ© Ă  son sort par beaucoup de pays africains, tant la transparence et l’honnĂȘtetĂ© Ă©taient loin d’ĂȘtre son crĂ©do.

  46. Monsieur le journaleux, peut ĂȘtre que le PrĂ©sident du CNPM a refusĂ© de vous recevoir ou de de vous donner de l’argent. Ou voulez ĂȘtre reçu par son Directeur de communication ? En tout cas le prĂ©sident actuel de cette structure est arrivĂ© en 2010. Donc doit-il ĂȘtre poursuivi parce qu’il ne vous a reçu ou donnĂ© de tickets d’essence ?

  47. Qui peut dĂ©crire mieux que IBK lui mĂȘme ce regime de la trahison: Trop de derives-trop de derives a t -il dit devant ceux qu’on appelle les religieux. IBk durant toute sa carriĂšre en France n’a pas pu fructifier 1 franc en 2. Tout le monde est unanime dessus.S’il excelle dans un domaine , c’est le ” Daba ya” c’est Ă  dire la gueulardise

  48. 2,4 MILLIARDS bouffĂ©s…sans justificatifs! 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    En 2015! 😯 😯 😯

    Au 21ùme siùcle! 😯 😯 😯

    Ca, ajoutĂ© au Boeing, Ă  Kagnassy, aux 153 milliards “envolĂ©s” en seulement 2 ans, etc… đŸ˜„ Et on s’Ă©tonnera ensuite que sous Ibk, le Mali ne soit plus crĂ©dible NULLE PART! 😳 😳 😳 😳 😳

Comments are closed.