Mali: remise des dossiers de dénonciation de faits par le Vérificateur Général au Procureur de la République

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Hamadou Ousmane Touré, Vérificateur Général

Hamadou Ousmane Touré, Vérificateur Général

BAMAKO – Le Vérificateur Général du Mali, Amadou Ousmane Touré, a saisi lundi le procureur de la République près du tribunal de première instance de la Commune III du District de Bamako, chargé du pôle économique et financier, en vue de lui transmettre les actes de dénonciation des faits constitutifs d’ infractions à la loi pénale révélés par 7 vérifications effectuées au titre de l’ exercice 2011 et une vérification au titre de l’ année 2012, a-t-on appris ce jour.

 

 

Le montant total en cause se chiffre à « 8 717 657 556 Francs CFA » et « les rapports de vérification qui soutiennent ces dénonciations de faits ont été suffisamment et sérieusement élaborés avec indépendance, professionnalisme et objectivité », selon le Vérificateur Général qui précise que « le montant annoncé n’ est donc pas hypothétique ».

 

 

Les faits dénoncés par le Vérificateur Général au Procureur de la République « sont essentiellement relatifs à la gestion domaniale et foncière, aux opérations d’ encaissement et de reversement de recettes fiscales au trésor public et surtout au détournement de deniers publics ».

 

 

Cette saisie du procureur de la République près du tribunal de première instance de la Commune III du District de Bamako intervient après la remise solennelle de son rapport annuel 2011 aux plus hautes autorités de la République le mois de novembre dernier, conformément à la loi qui l’ institue.

 

 

M. Touré a rappelé que ce chiffre « montre la triste réalité de la corruption et de la délinquance financière qui continuent de gangrener le pays et le place chaque jour à l’antipode de l’émergence et de l’essor économiques ». A son avis, « nul doute qu’ il y a alors besoin pour tous les acteurs de la gouvernance de conjuguer leurs efforts afin de circonscrire le phénomène ».

 

 

Selon le vérificateur Général, « il est clair que la franche collaboration entre nos trois organes : Autorités Judiciaires, Direction Générale du Contentieux de l’ Etat et Bureau du Vérificateur Général apportera des réponses indéniables dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière ».

 

french.news.cn/

 

2 Réactions à Mali: remise des dossiers de dénonciation de faits par le Vérificateur Général au Procureur de la République

  1. maiga a souma

    près de 7% du budget national, c’est gravisme et énormité