Marché des produits désinfectants à L’INPS : Quand «Gros Pharma» abuse de la menace Ebola

1
Quand «Gros Pharma» abuse de la menace Ebola
L’un des produits incriminés

La cupidité de certaines sociétés de la place n’a d’égal que leur manque criard du sens de patriotisme et du bon sens tout court. «Gros pharma», une société de vente et de distribution de produits pharmaceutiques, mise sur orbite par la direction de l’Institut nationale de prévoyance sociale (Inps) fait partie celles-ci.

En effet, au moment où les Maliens sont gagnés par la psychose de la maladie à virus Ebola, voilà que cette société de vente de produits désinfectants en profite pour se faire la poche. Ce, en procédant à la surfacturation de ses produits.

 

Jugez-en vous même à travers la facture ci-dessous en fax-similé.

En effet, dans un contrat qu’elle a passé avec l’Inps et dont le coût total s’élève à près de  200 millions de francs CFA, Gros Pharma livre l’Aniosgel 85 NPC 1 L au prix unitaire de 27 500 FCFA, contre un prix  6 000 FCFA sur le marché. Au même moment, elle cède l’Aniosgel 85 NPC 75 ML PET au prix unitaire de  5 000FCFA, alors que le prix officiel sur le marché est 2000 FCFA. Pire, l’Aniosgel 85 NPC 5L est facturé à un prix unitaire de 132 000 contre 12 500 FCFA sur le marché.

 

Il nous revient de sources concordantes que Gros Pharma est fictivement créée par le Directeur de l’Inps en la personne de Bréhima N. Diallo et passe la commande avec Ousmane Salamanta, Directeur médical à l’Inps.

En voilà donc une espèce de Maliens qui profitent du malheur de leurs compatriotes.

 

La rédaction

 

Quand «Gros Pharma» abuse de la menace Ebola

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.