Scandale aux entrepôts maliens au Ghana : Le chef de service «statistiques» soupçonné de faux et usage de faux

3
Port of Tema,Ghana
Port of Tema,Ghana

Les entrepôts maliens au Ghana, longtemps considérés comme une référence, viennent de prendre un coup. Le service vient d’être « souillé » du fait de la boulimie financière du chef de service « statistiques », Sidi Chérif Haïdara.

Le virus de la corruption au Mali n’épargne aucun secteur de la vie publique. Les représentants du pays à l’étranger viennent d’être atteints par le germe de déchéance morale. En effet, des informations qui nous sont parvenues indiquent l’implication du chef de service « statistiques »  des entrepôts maliens au Ghana, Sidi Chérif Haïdara, dans une affaire de faux et usage de faux. Chargé de faciliter le travail des transporteurs de carburant, expliquent nos interlocuteurs, le travail de Sidi Haïdara consistait à donner les quittances aux transporteurs. Attiré par l’importance de cette manne financière, il aurait profité de son statut pour établir des quittances et un cachet parallèles. Récemment, affirment nos sources, Sidi Cherif Haïdara aurait envoyé une quinzaine de carnets qui contiennent chacune plusieurs quittances aux transporteurs dont une partie est passée par Koury et l’autre par Heremakono. Grâce à la vigilance des agents de l’antenne de Heremakono, le pot-aux-roses a été découvert. Les quittances ont été remises à la gendarmerie pour investigations. Informé du forfait, apprend-on, Accra a mis la police sur le dossier.

A en croire nos interlocuteurs, à l’issue des enquêtes,  il aurait été découvert chez Haïdara un important lot de quittances et de cachets parallèles. Acculé, il aurait supplié ses collègues de le couvrir. Une requête qui a été refusée car, estimant que ce sont des mauvaises graines à éliminer surtout qu’il leur rendait la vie impossible au regard de sa proximité avec la directrice.

Faut-il le souligner, selon les mêmes sources, une quittance coûte au moins 40 000 FCFA et la pratique de Haïdara permettrait de se taper facilement des millions. Mais, nous signale-t-on, malgré la découverte de la forfaiture, aucune sanction sérieuse n’a été infligée à l’auteur qui est  très proche de la directrice, Mme Konaté Kadiatou Camara. La seule sanction prise contre lui est sa mise à l’écart de la chaine de distribution des quittances. Comme pour dire qu’il est bien protégé.  A suivre…

Oumar KONATE  

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Mr Konaté, faites des enquêtes sérieuses avant de divulguer des déclarations farfelues sur cette pauvre dame.

  2. La corruption est devenu le sport national au mali il faut que la justice malienne prennent des sanctions exemplaire

Comments are closed.