Crise au nord Mali : Sauvons d’abord l’essentiel : le Mali !

4 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

En ces heures tristes et sombres pour le peuple malien à cause d’une guerre injuste et absurde à nous imposée par les ennemis de la nation, chaque Malien devrait mettre son ego de côté pour ne consacrer son énergie possible qu’à l’essentiel : mobilisation totale et générale aux côtés des forces armées de défense et de sécurité pour relever le principal défi du moment.

 Concertations nationales, négociations et dialogue sous l’égide du Mali, etc. sont certes des réclamations légitimes, mais compte tenu de la gravité du moment, les uns et les autres doivent tout mettre en œuvre pour ne rien entreprendre qui puisse affecter le seul effort qui vaille actuellement : soulager la souffrance des populations aussi bien du Nord que du Sud, de l’intérieur comme de l’extérieur.

Comme le disait l’autre jour dans l’émission « la Grande interview » de l’ORTM, le ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Tiéna Coulibaly, « aucun sacrifice à consentir par chaque citoyen malien ne serait de trop dans la réussite de la mission essentielle de la transition ; à savoir : la libération des régions du Nord ».

Dans cette optique, je réitère l’appel lancé au président de la République pour inviter le peuple malien à la mobilisation générale ; décréter l’Etat d’urgence sur l’ensemble du territoire national ; déclarer les 3 régions du Nord et la partie de la région de Mopti sous occupation zone de guerre ; inviter tous les citoyens et les amis du Mali à contribuer financièrement et matériellement à l’effort de guerre, entre autres.

Cet ensemble de mesures rassureraient non seulement les populations mais elles constitueront un signal fort à l’endroit de tous quant à la détermination du Mali à laver l’affront quel que soit le prix à payer pourvu que l’unité, l’intégrité et la laïcité de la République soient préservées.

Bréhima Sidibé

 

SOURCE:  du   9 jan 2013.    

4 Réactions à Crise au nord Mali : Sauvons d’abord l’essentiel : le Mali !

  1. Leguen

    Comment est-ce possible qu’à un moment aussi difficile pour tous les maliens, il y ait encore des gens qui détruisent délibérément des édifices et biens publics? C’est en tout cas ce qui se passe ce matin avec des manifestants qui ont mis le feu à la voie nouvellement bitumée reliant le Dabanani au raïlsda. Simplement irresponsable et inadmissible en pareille situation. L’Etat doit sévir avec la dernière rigueur.

  2. maiga a souma

    tout a été dit dans votre édito

  3. Leguen

    Le Président de la republique doit dès à présent enfiler son boubou de commandant en chef de l’état afin de prendre les mesures qu’impose la situation de guerre dans le pays. Comment comprendre qu’à un moment aussi difficile pour tous les maliens, il y ait encore des gens qui détruisent déliérément des édifices et biens publics, comme ce fut le cas ce matin par des manifestants ayant mis le feu à la voie nouvellement bitumée qui relie le Dabanani au raïlsda. Simplement irresponsable et inadmissible en pareille situation. L’Etat doit sévir avec la dernière rigueur.

  4. Touré A.

    « Dans cette optique, je réitère l’appel lancé au président de la République pour inviter le peuple malien à la mobilisation générale ; décréter l’Etat d’urgence sur l’ensemble du territoire national ; déclarer les 3 régions du Nord et la partie de la région de Mopti sous occupation zone de guerre ; inviter tous les citoyens et les amis du Mali à contribuer financièrement et matériellement à l’effort de guerre, entre autres. »
    Voilà une sage proposition et une décision qui doit s’imposer. Vive l’armée malienne pour que vive le Mali. Bientôt on ne parlera plus de ces vermines qu’au passé, incha allah.