Crise du Mali : l’Algérie n’exclut plus une solution militaire

17

L’Algérie est-elle sur le point d’assouplir sa position par rapport à la crise malienne ? Tout porte à croire, en effet, que l’Algérie n’exclut plus une solution militaire, en même temps qu’elle prône un dialogue inclusif.

L’Algérie qui optait pour une solution diplomatique pourrait rejoindre les forces militaires maliennes/ DR

Dans une déclaration accordée jeudi à l’agence officielle APS, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, a en effet estimé que la solution politique n’est pas la seule qui est envisagée par l’Algérie. « Contrairement à ce qui se dit, l’Algérie n’est pas exclusivement pour le tout politique et nous avons toujours affirmé qu’il est légitime de recourir à tous les moyens, y compris la force, pour éradiquer les groupes terroristes et leurs affiliés du crime transnational organisé dans le Sahel », a en effet souligné Amar Belani. «Vous imaginez bien que l’Algérie qui a souffert dans sa chair de ces deux fléaux ne saurait faire preuve de la moindre once de complaisance ou d’indifférence en la matière », a-t-il fait observer. « Nous estimons toutefois, a-t-il ajouté, que l’usage de la force doit être conduit avec le discernement voulu pour éviter l’amalgame et la confusion entre les populations du nord du Mali qui ont des revendications légitimes et les groupes terroristes et les narcotrafiquants qui doivent constituer la cible parce qu’ils sont la source des menaces qui pèsent sur la région », a-t-il dit.

Ce qui s’apparente à une mise au point semble être une réponse directe à une intervention du chef de l’Etat français. François Hollande a exclu, lors d’une intervention télévisée diffusée jeudi, tout préalable à une intervention militaire. « Négocier quoi et avec qui ? », s’est-il interrogé. Cela même si Hollande a dit comprendre la position de l’Algérie. « Personne n’a payé le prix fort dans la lutte contre le terrorisme comme l’ont fait les Algériens. C’est pour cela que respecte la position de l’Algérie », a-t-il dit.

Réponse immédiate de l’Algérie. Un responsable qui s’est exprimé sous le sceau de l’anonymat a déclaré au site d’information TSA que l’Algérie « comprend les motivations françaises » dictées par deux facteurs. « D’une part, par le souci de protéger les intérêts économiques et autres de la France dans la région et d’autre part, par des considérations franco‑françaises de politique intérieure dans le sillage du débat hexagonal sur le leadership du nouvel exécutif français sur la scène internationale ». « La position de l’Algérie n’a rien d’ambigu et nous n’avons jamais exclu le recours à la force contre les groupes terroristes d’Aqmi et de leurs affiliés du Mujao », ajoute la même source qui rappelle que l’Algérie a aussi des intérêts dans la région. « Que les choses soient bien claires, l’Algérie a ses propres intérêts de sécurité et il ne faut pas faire l’erreur de vouloir la préempter comme simple maillon d’un schéma de sécurité collective conclu ailleurs et selon un agenda qui n’est pas forcément le sien », explique la source de Tout sur l’Algérie.

Ces nouveaux développements surviennent au moment où la France s’active au Conseil de sécurité afin de faire admettre une solution militaire dans le Nord du Sahel. A cela, l’Algérie préfère une solution diplomatique. C’est le message qu’a porté Abdelkader Messahel lors d’un récent périple africain.

algerie-focus.com/ 12 octobre 2012

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. franchement je suis pour une interv militaire au mali exactement comme le président hollande sa veut dire devant mon écran la France veut faire la guerre mais sans la faire pas de soldats français pas d’arme rien a non je me trompe un soutien logistique dans la logistique on peut trouver des
    boite de bonbon du papier toilettes etc chers frères maliens ne comptez sur personne fait le boulot vous mémé

  2. de tout ce qui se dit sur la crise malienne je retiens que l algerie est seule voisin du mali qui prefere d abord une approche diplomatique car une bonne partie des rebelles sont des maliens qui revendiquent des droits legitimes.Pour les autres cela fait 20 ans que l algerie les combat seule,il ne faut jamais oublier cela.L algerie recommande a ne pas se melanger les pinceaux en faisant une intervention militaire improvisee par des hommes ignorant totalement les aleas d une guerre du desert.Autrement c est une veritable aubaine qui s offre a elle pour les ecraser en terrain decouvert.Mais sincerement a t on pensee a la population civile ?les groupes de terros sont noyes dans la population et y resteront en cas d intervention ,tout cela est a mediter.qui ne souhaiterait pas la paix et la stabilite de son voisin ?

    • 😉 BIEN VUE, Mais les gens ne discernent pas les choses: une guerre basée sur un différent idéologique risque de durée longtemps…Les choses ne feront que s’empirer surtout pour notre économie fragile alors que l’Europe est dans une tourmente socio-économique qui risque de lui coûter son union elle n’a que faire des problèmes sahéliens…Nous ne pouvons pas nous permettre une guerre interne tant que le Mali reste intègre et pas divisé en deux République par le MNLA.

  3. sof arrêtes ton cirque et regardes la vérité en face ……l’intervention militaire contre les tangos et plus qu’une nécessité…..les frères maliens ont raison de chercher à libérer par tous les moyens leur pays….

  4. Comme l’a si bien dit CMD si l’algérie veut nous aider, elle est la bienvenue, sinon on ne lui demande rien. Merci CMD pour cette vérité assénée à l’algérie, que nous avons, à tort, considérée comme un pays ‘ami’ et qui pouvait nous aider à régler les problèmes des régions nord du Mali. Chers frères maliens, sortons de notre naiveté. Oublions cette algérie des années 1960 que nous avons aidée dans sa lutte pour l’indépendance. L’algérie veut ‘contenir’ ses rébuts au Mali et joue sur ses pantins locaux, comme Iayd, pour perpétuer cet état de fait. Elle parle de solutions négociées pour continuer de contrôler le nord du mlai et y agir selon ses intérêts du moment. Comme, elle voit, aujourd’hui, que le mali n’est plus un béni oui oui et que nous avons des alliés pour faire la guerre, elle essaye de changer son discours et d’épouser l’air du temps.
    À nos autorités de Bamako, nous disons 2 choses: Pas de négociations avec des personnes indignes de confiance, qui signent des accords le jour pour les violer la nuit sans considération pour les efforts faits par l’état malien. Ensuite, une fois l’intégrité territoriale du mali assurée, mettre en place nos camps militaires; plus question de retirer notre armée d’une portion de notre territoire. Enfin, il faudrait revoir nos leins avec nos voisins surtout ‘les pays du champs’ puisque cette crise a montré que certains ne jouent pas franc jeu. A nous de faire les sacrifices nécessaires pour outiller notre armée et lui permettre d’assurer l’intégrité de notre territoire et la sécurité de nos populatiosn pour que notre cher pays ne vive plus jamais une pareille humiliation.

  5. Cette algérie nous prend comme des moins que rien. Sous ATT elle prônait la guerre maintenant elle prône la diplomatie. OU c’était du cinéma sachant bien qu’ATT n’allait jamais faire la guerre. Le Nord du Mali est devenu le lieu ou il faut déposer les déchets toxiques du monde entier (Aqmi, Mujao, Bokharam, mlna, ançardine……)

    • alors je rééxplique la position algérienne qui n’a jamais changé mais sans doute a cause de l’analphabétisme (75%) ou le racisme et haine beaucoup de malien ici déforment ou ne captent pas !! donc pour faire simple : ” éradiquer militairement les terroristes et criminels (aqmi mujao” mais respecter les populations du nord qui ont des revendications légitimes … (mnla ou autre modérés) , l’Algérie ne cautionnera jamais un nettoyage ethnique … et les citoyens touarègue ou autre au nord sont aussi malien égale au reste

      • Sof aucun malien n’est raciste au haineux contre l’Algérie. Il y a des généraux corrompus autour de Boutef qui ne nous aiment pas et on le leur rend. Le peuple algérien n’y a rien à voir.

        • oh que si , tu lis les commentaires avec les yeux d’un malien donc tu remarques pas les attaques et haine anti algérienne qu’il y a , bon la plupart sont ceux d’apatrides qui peut etre n’ont jamais mis les pied au mali et qui transposent juste leur probleme avec les autre europeens comme eux d’origine maghrébine dans leur guetto et banlieue ou ils les ont parqué entre algérien et malien vrai … mais ce site maliweb et les commentaire de maliens que j’ai lu ont beaucoup changé mon attachement au panafricanisme et au mali voisin ..

      • la ferme sof c’est vous les racistes et haineux
        depuis quand le mnla est modéré sale merdde
        garde ton nif pour la kabily sale facho

        😆 😆 😆 😆

        • j’ai beaucoup d’amis kabyle ils sont pas tous pour le mnla .il y en a qui ne s’intéressent pas du tout au mali ou au touareg.il ya d’autre oui ils sont pour le mnla.généralement les mêmes qui sont pour l’autonomie voir indépendance de la Kabylie.donc je ne comprend pas votre haine envers les kabyles.

        • mnla est un représentant des maliens du nord que tu le veuilles ou non petit raciste qui soit disant se terre en belgique en trimant comme une bete a récuré les toilettes des bosses blanc qui te traite comme de la merde c’est pour ca t’as la haine mon pote en plus des mqgrébins qui sans doute te martyrise aussi , tu fais pitié , ferme ta grande gueule et vient toi meme te battre et exterminer les tuaregue arabe maliens et autre gens que t’aime espèce de femme.lettes a la langue fourchue , un homme ca blabalatte pas et insulte pas caché derrière son clavier mais ca agit 😉

          • LE MNLA NE REPRÉSENTENT PaS LE NORD ESPÈCE DE DÉBILE
            COMME LE MAK NE REPRÉSENTE PAS LES KABYLES ET AL-QUAIDA NE REPRÉSENTE PAS LES MUSULMANS IMBÉCILE T’ES TELLEMENT CON ET AVEUGLE PAR TON RACISME ET TA HAINE ENVERS LE MALI

            hahaha j’ai des maghrebins qui bossent pour moi ici e Belgique

            au passage je suis moitie-Maure donc moitie-Arabe

            On exterminera le MNLA mais pas les touaregs qui ne sont pas tous du MNLA idiot

            les commentaire d’algeriens que j’ai lu ont beaucoup changé mon attachement a l’Algerie voisin .

            DONC LA FERME ET OCCUPE TOI DES BARBUS QUI SQUATTENT VOS MONTAGNES EN KABILYE TUANT DES ALGERIENS AU PASSAGE OU VOUS ALLEZ NÉGOCIER COMME VOUS NOUS LE DEMANDEZ BANDE DE FAUX CULS

  6. L’algérie veut protéger ses hommes, les colons qu’il a envoyés au nord du Mali, quitte à sacrifier la population malienne. C’est pas son problème, sinon qui de ceux qui coupent les pieds et mains, violent, pillent au nord est fréquentable? aucun.

    Si l’algérie estime qu’elle peut contribuer à regler cette crise elle est la bienvenue, sinon le Mali encore moins la France ne lui demandent rien. C’est elle qui est redevable au Mali qui l’a aidée infiniment dans sa lutte de libération.

    • je vous donne la reponse de notre cher président François hollande interroger par RFI( :Justement, Monsieur le Président, une intervention militaire au Mali ne peut se faire qu’avec le soutien actif de l’Algérie. Or, en ce moment, l’Algérie semble plutôt privilégier une solution négociée, diplomatique. Vous allez vous rendre dans quelques semaines à Alger, comment allez-vous convaincre votre homologue, Abdelaziz Bouteflika, de s’impliquer militairement en cas d’intervention militaire au Mali ?
      L’Algérie a payé un tribut suffisamment lourd pour lutter contre le terrorisme pour que je vienne lui donner la leçon. Elle sait ce qu’il y a à faire et ce qu’il y a à redouter. En revanche, il est vrai que l’Algérie regarde aujourd’hui avec distance une possible intervention.)

      RFI : Prudence…
      Donc à moi de rassurer l’Algérie, dire ce qui va se passer, c’est l’affaire des Africains. Ce qui doit se faire, c’est lutter contre le terrorisme. Ce n’est pas de faire je ne sais quelle occupation d’un territoire. Enfin, ce sont les Maliens eux-mêmes qui doivent en décider. Aujourd’hui même, il y a une grande manifestation à Bamako où les Maliens sont descendus dans la rue en disant « nous voulons retrouver notre intégrité territoriale, nous voulons lutter contre le terrorisme ». Entendons aussi le message des autorités du Mali, de la population du Mali qui est privée aujourd’hui d’une partie de son territoire. Je n’oublie pas les gens qui souffrent, des femmes qui sont violées, des enfants qui sont enrôlés, des hommes qui sont massacrés et des monuments qui sont profanés.

Comments are closed.