Crise entre le leader du RPM et ses alliés : IBK ne peut s’en prendre qu’à lui-même!

25 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Pour ne s’être pas nettement démarqué des courants pro-putschistes, IBK a permis à ses amis de rentrer dans la mouvance de la déstabilisation de la transition au moment où l’existence du pays était plus que menacée. Une réunion de crise dans les prochaines heures devrait permettre au leader du RPM de tirer les oreilles de ses lieutenants pour l’avoir gravement desservi.

Joint par nos soins après l’intervention d’IBK sur RFI, le samedi dernier, un cadre du parti du tisserand, non moins ancien député, a affirmé que les propos du «kankélétigui» n’engagent que lui-même. Il s’agit des propos du président du RPM annonçant qu’il n’a pas donné de consignes à ses militants de se joindre à aux manifestations des 8 et 9 janvier.

Ses principaux lieutenants ont contribué, peut-être involontairement, à brouiller son image. Le leader du RPM, l’honorable Ibrahim Boubacar Kéita, alias IBK, c’est de lui qu’il s’agit, est rentré de Paris dans tous ses états, s’estimant avoir été déçu par les premiers responsables de son parti et ses alliés politiques. Ceux-ci ont pris une part active aux manifestations des 8 et 9 janvier qui, aux dernières nouvelles, devraient aboutir à un «coup d’Etat» précipitant définitivement le Mali dans le chaos. Surtout que ces manifestations se déroulaient au moment où l’armée malienne perdait le contrôle de la ville de Konna tombée dans les mains des jihadistes.

Certaines sources affirment que ces manifestations auxquelles ont participé Amadou Soulalé, le porte-parole de l’alliance IBK-Mali-2012, le secrétaire politique du RPM, Nancoma Kéita, le secrétaire à l’organisation, Mamadou Diarrassouba, le secrétaire à la communication, Boubacar Touré et d’autres étaient préparées pour aboutir au renversement du président intérimaire pour  » incapacité «  à régler la crise. Aux côtés des caciques du MP-22 et de la COPAM, les amis du leader du RPM ont ostensiblement  réclamé «la démission du chef de l’Etat et la tenue immédiate de concertations nationales». Et, lors de cette marche, certains manifestants scandaient  » IBK, IBK, IBK! «  comme pour dire que dès l’effectivité de la démission du président intérimaire, c’est le leader du RPM qui serait installé à sa place. L’ancien Premier ministre et ancien président de l’Assemblée nationale était-il au courant de ces tractations ? Nul ne saurait le dire. Mais il est très probable que depuis son séjour en France, IBK suivait de près la situation au pays.

Par ailleurs, il semble qu’un plan  avait été échafaudé visant à faire intervenir l’armée dans ces manifestations pour renverser le régime encore fragile de Dioncounda Traoré. Si de telles informations s’avéraient – et les autorités sécuritaires, notamment les responsables des services de renseignement, doivent édifier le peuple par rapport à cela -, les autorités judiciaires doivent prendre toute leur responsabilité.

Dans tous les cas, on s’interroge sur les dessous de la crise de confiance qui s’est installée entre le leader du RPM et les principaux responsables du parti et de son regroupement politique, l’alliance IBK-Mali-2012. En clair, si IBK avait joué franc jeu en se démarquant des putschistes et de leurs alliés politiques, il n’en serait pas aujourd’hui à se mordre les doigts.

Bruno D SEGBEDJI

SOURCE:  du   16 jan 2013.    

25 Réactions à Crise entre le leader du RPM et ses alliés : IBK ne peut s’en prendre qu’à lui-même!

  1. mounourou

    IBK quoi que cette presse corrompue veuille te faire porter comme chapeau, toi et soumaila cissé restent les seuls leader politique crédibles sur la scène politique malienne.Soyez couragés que dieu vous bénissent. surtout ne leur répondent pas.

    • SANOU TE KORO

      Merci, heureusement il y a encore certains maliens qui réfléchissent bien et qui ont un esprit d’analyse. Bon après-midi, je rentre et je donnerai d’autre information ce soir. Je suis de Paris.

  2. mounourou

    Mr ça se voi que Bruno est vraiment un amenteur je suis désolé pour le journal INDEPENDANT. une marche qui s’est passée sous tes pieds comment peut tu osé parlé encore de certaine source sans être en mesure de confirmé avec précisions un simple présence de tous ses leader de RPM à un marche. svp aller à la recherche de l’information et donner nous la vraie. un vrai journaliste doit chercher à réunir les fait dans son journal et laisser le lecteur faire le commentaire.Mais non vous imposez au lecteur votre façon de voir votre opinion bref votre camp est déjà choisi.

  3. SANOU TE KORO

    Punch,
    tu as la mémoire courte comme la plupart des maliens. L’histoire ne retient que les actes posés. S’il y a respect, cela doit commencer par toi. Et beaucoup d’autre maliens qui ont accusé la France quant elle s’est attaqué à Kadafi qui massacrait son propre peuple. Et aujourd’hui vous applaudissez cette même France ? Oui quand on vend son âme au diable, il faut s’attendre à l’enfer et le mali vit l’enfer.
    Où étaient en 2006, tous ceux qui se plaignent d’IBK quant il a condamné l’accord d’Alger ? oui l’accord d’Alger ! Cela même qui a livré le Nord aux touareg, qui ont été le CHEVAL DE TROY des islamistes. Aux questions sérieuses il faut être sérieux. Quant IBK a parlé de la feuille de route pourquoi Djonkonda n’a pas répondu. Tu sais que Djonkonda appelle chaque fois IBK pour des conseils ? Vraiment sortons des affirmations de rue.
    Ce n’est pas la CDEAO de Djonkonda et de Blaise qui sauve le Mali c’est la France.
    Que Dieu sauve le Mali des « j’ai entendu ».

  4. IBK est un homme fini

    Si c’est vrai que ses lieutenants ont pris part à la marche de déstabilisation de la transition, on peut dire qu’IBK est un homme fini avant même les élections. Soit il ne contrôle pas son parti, soit il est dans le complot qui a échoué et dans chacun de ces cas il est grillé.

    Dans son interview sur RFI, il a tenu des propos mielleux à l’endroit de Djoncounda pour obtenir ses faveurs mais Djoncounda est un vieux singe. IBK a tout perdu à cause de son opportunisme car l’inconstance n’est pas malinké.

    En plus de tous ces facteurs défavorables, le Mali n’a pas besoin d’un vieil homme autoritariste usé par l’acool et le souci de sa personne pour venir se soigner avec nos maigres ressources.
    Nous n’avons pas la nostalgie de « je », « je » … et « je » avec la langue qui lèche ses lèvres gercées 30 fois par minute.

  5. Maru

    Mr IBK est alors coupable de tout ce qu’on lui reproche dans cette affaire. Il ferra mieux de se taire et eventuellement demander pardon a la nation pour ses erreures.

  6. Maru

    On doute vraiment de la bonne volonte de Mr IBK, parcequ’il a choisi le mauvais cote de l’histoire dans la resolution de cette crise en s’alliant a des perturbateurs de la COPAM. Depuis le coup d’etat jusqu a cette heure-ci ces gares n’ont fait aucune revendication realistique ou rationnelle: une transition de 40 jours au moment ou le 2/3 du territoire est sous occupation; une opposition farouche a toute intervention etrangere, malgre l’incapacite de nos forces face a la situation; la tenue de concertation nationale pour chosir les leaders de la transition et definir leur mission 8 mois apres la prise de fonction d’un president interimaire et un gouvernement bien fonctionnel; finallement l’organisation des manifestations violente dans la capitale au moment meme ou nos freres sont au front de bataille contre l’ennemie.
    Sachant sa cooperation avec la COPAM ou MP22 est ce que Mr IBK a pris le soin de mettre en garde les militants de son parti contre toute perturbation en cetempsde guerre

  7. keital

    Moi je dirais tout simplement que ces hauts responsables du RPM ont trahi la confiance que leur mettait IBK et ceci dit apres tout c’est la position de ce dernier qui compte le plus et non les agissements de ses collegues ou militants. Et je demanderai aux journalistes corrompus par des mains invisibles d’arreter de s’acharner contre IBK.

  8. Tiéfarin

    Ibk,Mariko,Dicko,Yiad Agali,et tous les autres qui ont contrubués à la descente en enfer de notre pays à notre humuliation seront tous jugés et condamnés,c’est le même Ibk qui avait souligné que le Mali n’avait pas besoin d’autre pays pour nous défendre,que seul notre armées seraient capable si nos armes sont débloqués par la Guinée,alors le temps donnera raison à la Cedeao,car si nous étions misent en possession de tout ses arsenales d’armes acheter par ATT,avec la détermination de ses islamistes c’était fini pour notre pays car le Mali n’était pas en mesure de livrer bataille contre ses bandits c’était pour jeter nos frères soldats dans la gueule du loup.cet opportunistes des petits niveaux de la politique,ses véritables(Tagninina) sont des vrais assoiffés du pouvoir.Non Mrs aprés le nord vous serez tous misent aux arrêt et juger et sevérement sanctionnés pour hautes trahison,

  9. SANOU TE KORO

    Au Mali, rien ne m’étonne plus. Je parle des journalistes et des commentateurs qui ne connaissent rien. Qui peut accuser IBK d’être derrière un coup. 2002? 2002? Certains qui en parlent aujhourd’hui étaient au primaire. Vous insultiez nous les français il y a quelques mois. De garce, n’aimer pas l’homme mais respecter le. L’accord d’Alger? Dans la vie ce sont les faits qui parlent et qui témoignent mais pas les rumeurs. Ni dites pas n’importe quoi parce que vous savez taper sur l’ordi et vous y avez accès, au Mali cela est un privilège. Si quelqu’un s’est servi de Sanogo pour éliminer Modibo DIARRA, c’est Djonkounda et cela les français le savent aussi. Priez afin que vous amis et parents sortent vivants de ce malheur, de cette fin du monde pour certain. Beaucoup de Bamakois me font vomir car jusqu’à l’arrivée des français vous pensiez que la guerre ne concerne que le Nord. Les concerts bidons, les griottes. Vous pouvez remercier Dieu et la France. Et laissez IBK.

  10. Crakie

    Ce vieux mec est un opportuniste caractérisé,il est capable de vendre son âme pour le pouvoir, c’est lui qui avait appeler à voté Att,avant de lui cracher dessus.Quelle honte de voir un envient premier ministre dans une manifestation pour destituer un président.Au moment ou notre pays traverse le moment le plus difficile,de notre d’existence, cet homme IBK a osé organisé une manifestation contre notre pays..

  11. Et les 7 nains!

    Mauvaise mayonnaise pour IBK :lol: :lol: :lol:
    A force de vouloir le pouvoir déjà en 2002, il est passé à coté :lol: :lol: :lol:

  12. TRAORE Modibo baba

    En condamnant fermement le putsch au lendemain du 22 mars oui. Mais très vite gagner par l’appât du gain ils se sont separés petit à petit des legalistes de ce pays pour aller flirter avec le diable de COPAM.
    Même le CNRDRE a fait les frais avec ce diable qui a envoyé les pauvres citoyens envahir le tarnac de l’aeroport de bamako en opposition à la communauté internationale.
    Dans la vie il faut mourrir avec sa dignité que de faire alliance avec le diable. La verité a rattrapé beaucoup au bout de neuf mois de crise.

  13. koulico

    les hommes politiques des 20 dernières années doivent s’effacer car ils sont à la base de la ruine de ce pays.
    nous invitons la france à detruire les islamistes de tout acabit,à suspendre les institutons maliennes de façade,à organiser des élections crédibles,à solutionner la problematique « touareg » et à assurer la sécurité du nord pour au moins une période de 10 ans. Pendant ce temps, nous accepterons volontiers qu’ils debarquen leurs firmes internationales pour l’exploitation des différentes ressources du nord de taoudenit à menaka et de tinzawatan à Gao

  14. andre samake

    IBK: Quand les ambitions personmelles prennent le pas sur la raison et l’intelligence chez l’homme politique, la combinaison de leurs effects conduit à la ruine de sa carrière politique.

  15. Sourghou

    Depuis que IBK a commencé a utiliser le  » Allah ka tién dèmè  » , il ne ce cesse de tomber en disgrâce. Du Premier Ministre, il devient Président de l’Assemblée Nationale. Du Président de l’Assemblée, il devient Simple Député. Demain, il cherchera à devenir simple. On ne s’amuse pas avec DIEU….

    • Quand tu quittes PM pour devenir Président de l’Assemblée, je crois que cela ne s’appelle pas tomber en disgrâce, parceque le Président de l’AN est la deuxième personnalité du pays. Il est élu et non mommé comme le PM. Il bébéficie du même nombre d’année de fonction que le Président de la République.

  16. Demecin:

    c’est DIONKOUNDA ki est 1 vrais mathematicien IBK n’est pas fort il fait des fausses calculs il faut assumé

  17. punch

    IBK DE GRÂCE UN PEU DE RESPECT POUR TOI MEME PUISQUE TU N’EN NA PAS POUR LES MALIENS
    LE SCENARIO QUE VOUS AVEZ CONCOCTE NA PAS MARCHER GRACE A DIEU CELA CONSISTAIT A DÉSTABILISER BAMAKO ENTRE TEMPS TES COMPAGONS DE SALAFISTE RENTRAIENT DANS CE QUE RESTE DU MALI ET TOI ET TON AMI DICKO ALLAIENT ETRE NOMMER RESPECTIVEMEMENT CHEF DE L’ETAT ET DICKO GRAND CHEF DES KHATIBA DETROMPE TOI CE PAYS COMPTE ENCORE DE DOUAOUDES QUE TU IGNORE IL YA ENCORE DES PERSONNES DANS CE PAYS DONT LES MAMANS ONT RESPECTE LEUR MARIS DIEU NE LES ABANDONNERA JAMMAIS MAIS LE JOUR DE TON HUMILIATION ARRIVERA INCHALAH

  18. punch

    IBK DE GRÂCE UN PEU DE RESPECT POUR TOI MEME PUISQUE TU N’EN NA PAS POUR LES MALIENNE
    LE SCENARIO QUE VOUS AVEZ CONCOCTE NA PAS MARCHER GRACE A DIEU CELA CONSISTAIT A DÉSTABILISER BAMAKO ENTRE TEMPS TES COMPAGONS DE SALAFISTE RENTRAIENT DANS CE QUE RESTE DU MALI ET TOI ET TON AMI DICKO ALLAIENT ETRE NOMMER RESPECTIVEMEMENT CHEF DE L’ETAT ET DICKO GRAND CHEF DES KHATIBA DETROMPE TOI CE PAYS COMPTE ENCORE DE DOUAOUDES QUE TU IGNORE IL YA ENCORE DES PERSONNES DANS CE PAYS DONT LES MAMANS ONT RESPECTE LEUR MARIS DIEU NE LES ABANDONNERA JAMMAIS MAIS LE JOUR DE TON HUMILIATION ARRIVERA INCHALAH

  19. Leguen

    Les comportements ambigüs de IBK ont commencé dès le lendemain du coup d’Etat du 22 mars. Aveuglé certainement par le pouvoir, il se maudit lui-même de n’avoir pas été Président de l’AN en ce moment. ce qui lui aurait permis d’être aujourd’hui à la place, d’ailleurs peu envieuse, de dioncounda traoré contre qui il nourrit une haine viscérale pour « avoir tjrs eu de la chance » plus que lui IBK. Mrrrrrrddd! Les tentatives de déstabilisation et autres actes subversifs de la part de son regroupement politique ont fini de lui ôter le peu de crédit aux yeux des partenaires et des démocrates maliens. Il a donc intérêt à prendre sa retraite, sinon il connaitra pire sort que lors des dernières législatives en Commune IV de Bamako où il n’a été sauvé inextrémis que par ceux qu’il vilipende aujourd’hui. L’histoire est tellement têtue!

  20. MAMADOUY

    DITES A L’HOMME DE LA NATIONALITE PAYE DE SEGOU!
    ON NE RENTRE PAS DANS L4HISTOIRE PAR FORCE. CA S’ACQUI7RE, C’EST UN DON

  21. Massa keita

    Nankoma ne peut pas être en première ligne sans l’autorisation de son chef les politiciens contrôlent leurs mots pendant les conférences de presse.Ses lieutenants n’ont pas a être punis.A kéra a bana.Un grand politicien ne fera pas cette erreur.

  22. legrang

    La vérité ne vas tarder à tombé tous les Maliens honnete savent quels sont ceux qui peuvent resoudre les problemes des maliens, économiquement et socialement.Nous n’avons pas besoins de soularts comme Président dans notre pays.L’xemple de la Cote d’Ivoire est claire le président Ouattara est entaint de mettre le pays su la bonne voix du devellopement,
    évitons la distraction mettons nous au travaille pour notre chère pays .

  23. Dozoba

    Vous avez vu très juste. Le  »Grand Frère » est coutumier d’un tel comportement. Pensez aux trois scission de l’ A D E M A! On ne s’improvise pas Massarénkamalen. Cela se prend en héritage.En tout cas l’histoire rattrape toujours les gens malhonnêtes.