Crise malienne : Le MP22 dénonce «l’impérialisme» français

3
Le MP 22

Les pro-putschistes du  Mouvement populaire du 22 mars ont profité de la date anniversaire du coup d’Etat de mars 2012 pour jouer ses vieux disques. En effet, à la faveur d’une conférence de presse, tenue le lundi dernier, le MP22  s’en est pris à la France qu’il accuse, encore une fois, d’œuvrer à la partition du Mali.

«Rôle de la France dans la crise malienne». Tel était le thème de la conférence de presse que le MP22 a animée ce 21 mars 2016, au siège de la radio Kaïra, à Djélibougou.

A travers cette sortie médiatique, le MP22, qui semble désormais avoir bien du mal à mobiliser même ses propres responsables, entendait dénoncer ce qu’il croit être le rôle néfaste et global que «l’impérialisme » français jouerait contre le Mali. Ainsi, par la voix de son secrétaire général, en l’occurrence Pérignama Sylla, le mouvement pro-putschiste de mars 2012 a entretenu les hommes de média sur un certain nombre de points, à savoir: le rôle joué par la France dans le déclenchement de la rébellion du Mouvement national de libération de l’Azawad (Mnla), le  rôle qu’elle a joué depuis le coup d’Etat de 2012 jusqu’à l’élection du président Ibrahim Boubacar Keïta, entre autres.

En parlant des origines de la rébellion, le secrétaire général du MP22 croit savoir que «tous les Maliens» savent que le Mnla est un produit de la France, dans le dessein de procéder, dit-il, à la partition du Mali. Pérignama en est d’autant plus convaincu qu’il estime que notre pays est un handicap sérieux pour «l’impérialisme français» dans ses tentatives de reprise en main des anciens pays membres de son ancien empire colonial en Afrique de l’Ouest. «Il lui a donc suffi de jeter les enfants égarés du Mnla dans l’arène de la rébellion pour que les islamistes d’Ancardine et d’Aqmi entrent en jeu contre une armée malmenée par vingt années de régime Alpha-ATT pour que le pays tout entier soit déstabilisé par la propagande massive des médias français», ronfle M. Sylla.

Et d’ajouter que l’attaque de Konna, en 2013, relève d’un coup monté par les services secrets français avec la complicité de certains officiers supérieurs  qui, selon lui, ont tout mis en œuvre pour désorienter le peuple, mettre l’armée malienne en difficulté et préparer ainsi le terrain à une présence des troupes françaises sur le sol malien.

Par ailleurs, le MP22 s’est dressé contre l’accord de coopération militaire entre le Mali et la France et a appelé au départ, sans délai, des troupes françaises du territoire malien. «Avec la présence conquérante française sur notre sol, toute politique qui n’est pas tournée vers le combat contre l’occupant est une politique loufoque, destinée à endormir les masses, car c’est la question de l’indépendance nationale qui est posée dans toute sa nudité», fulmine Pérignama Sylla.

Bakary SOGODOGO

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Salut Clotilde, je suis malien et d'obédience musulmane.Je suis très sincèrement d'accord avec vous.Ceux qui parlent ainsi ne voient pas plus loin du bout de leur nez. Encore merci à la France et à l'engagement humanitaire de son Président Mr. F.Hollande sans lequel on serait dans le filet de l'obscurantisme réligieux des pseudo-musulmans qui ne sont d'ailleurs que des bandits de grands chemins. Abas leur coup d'état du 22 Mars qui a sans doute facilté l'avancée des monstres de terroristes dans notre pays.

  2. Vous y allez un peu fort, et les temps ont changé ! Nous ne sommes plus sous de Gaulle ! Vous personnifiez la France et parlez d'elle comme si tous les frnçais en voulaient à votre pays. Or la France ne s'exprime jamais en une seule voix. Du reste, 80 % des personnes ne savent même pas ce qu'est le Mali, ni où il se trouve en Afrique, et bien peu sont au courant des soucis rencontrés avec le MNLA, Ançar Dine, Mujao, etc… "Un coup monté par les services secrets français", c'est du grand n'importe quoi ! et pourquoi pas James Bond pendant que vous y êtes. Vous vous faites un film, mais ça n'est pas la réalité, ou bien alors il vous faut produire des documents officiels qui prouveront ce que vous avancez. Curieusement, on ne vous entend jamais parler du Pakistan qui vous a envoyé des imams salafistes qui sont venus gangréner le nord-Mali dès les années 2000 pour endocctriner vos foules, ni de l'Algérie qui joue également un rôle primordial dans le maintien des rébellions. Vous ne citez pas non plus les sociétés canadiennes et australiennes qui pillent votre or dans le tekkrur, ni des chinois et Libanais avec lesquels votre gouvernement fait du business à un prix dont le srépercussions ne se feront connaitre que dans quelques années. Quelle étroitesse d'esprit, vous ne voyez que ce que vous voulez voir, mais vous ne démontrez rien. Comment voulez-vous que les gens vous croient ?

Comments are closed.