Crise politico-sécuritaire et concertations nationales : Les pro-putschistes veulent la dissolution de l’Assemblée nationale au profit d’un Conseil national de transition

22 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans  le document de travail qu’elle a remis le mercredi 31 octobre au président de la République par intérim,  » la Commission d’organisation des concertations nationales des forces vives  » prévoit que ces assises vont déboucher sur la mise en place des organes de la transition. Parmi ceux-ci, on note un Conseil national de transition (CNT) qui devra prendre la place de l’Assemblée nationale. En voulant remettre en cause l’ordre constitutionnel auquel le pays est laborieusement parvenu, après le coup d’Etat du 22 mars 2012, la commission de préparation de ces assises, avec à sa tête le Directeur de Cabinet du Premier ministre, Pr Oumar Kanouté, opte pour un retour à la case départ. Au grand regret du front anti-putsch qui vient de signifier clairement sa non-participation à une telle entreprise.

Pr Oumar Kanouté, Directeur de cabinet du PM

L’hostilité à l’endroit des coups d’Etat est plus qu’une réalité aujourd’hui au plan mondial. La  » mutinerie ayant abouti au coup d’Etat du 22 mars 2012  » n’a pas échappé à une forte réprobation de la communauté nationale et internationale. Des efforts ont alors été menés par plusieurs acteurs de la classe politique et de la société civile pour péniblement revenir à un ordre constitutionnel vacillant mais progressivement consolidé. Malgré les empoignades à distance entre les pro et les anti-putschistes, le pays a su se contenir pour ne pas en arriver à des déflagrations comme celles qui ont opposé les bérets rouges aux bérets verts.

Mais, la question des assises nationales qui devaient permettre aux Maliens de se parler a toujours quelques difficultés d’approche. Même si la majorité des forces a finalement accepté le principe de la tenue d’une telle rencontre, le menu des discussions et les résultats auxquels elles doivent parvenir ont souvent donné lieu à des dissensions. Si la Coordination des forces patriotiques du Mali (COPAM) et la Convergence pour sauver le Mali (CSM) ont voulu un remodelage substantiel de la transition ainsi engagée, le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR) a toujours considéré le retour à l’ordre constitutionnel, pour lequel il s’est beaucoup battu, comme un acquis.

C’est dans ce contexte que la primature a pris les choses en main pour piloter les préparatifs de l’organisation de ces concertations nationales. La commission ainsi créée (pour prendre la relève du Comité technique préalablement mis en place et contesté ensuite) est présidée par le Directeur de Cabinet du Premier ministre Cheick Modibo Diarra.

C’est cette commission qui, après avoir déblayé le terrain pour la tenue de ce forum, vient de remettre son rapport au chef de l’Etat. Ce document de travail prévoit que les assises nationales vont aboutir à la création d’organes de la transition comme le Haut Conseil d’Etat (HCE), le Conseil national de transition (CNT) dont certaines missions consisteront à « légiférer pendant la période de transition en lieu et place de l’Assemblée nationale, à prendre des mesures pour rendre effectif, le Conseil national de défense dont la léthargie pendant les dix dernières années a été une des causes importantes de l’état actuel de nos forces armées et de sécurité « . Le CNT sera composé de 50 membres dont 15 du CNRDRE et les 35 autres répartis entre les regroupements politiques et les organisations de la société civile. D’autres axes majeurs du document précisent qu’ »une période d’exception est ouverte  » au Mali.

Dans un communiqué rendu public par le FDR, les anti-putsch « ont décidé de ne pas participer aux concertations « nationales » que préparent le Premier Ministre et son gouvernement. En effet, le FDR refuse de s’associer à toute entreprise ou démarche visant à remettre en cause l’ordre constitutionnel. Or, les documents préparatoires des desdites concertations prévoient, entre autres scénarios, l’instauration d’un régime d’exception aux antipodes des prescriptions de la Constitution. S’y ajoute la composition jugée «partisane et déséquilibrée de la commission d’organisation des concertations», présidée par le Directeur de Cabinet du Premier Ministre.

Sur les 49 membres de cette commission, 12 appartiennent au cabinet politique et militaire du Chef du Gouvernement, huit sont membres de la COPAM, neuf représentent le Gouvernement et les Forces armées,  quatre appartiennent au regroupement « Convergence pour Sauver le Mali » (proche du Premier Ministre), trois à IBK-2012. Il est prévu deux représentants pour le FDR, le plus grand rassemblement politique d’après putsch. Ni  l’ADPS, ni le FMR, ni le FRDP Maliko ne sont représentés dans ladite commission. Pire, il y a eu l’élaboration des termes de référence des concertations, la détermination de l’ordre du jour et de la liste des participants sans concertation avec plusieurs regroupements politiques dont le FDR, l’ADPS, le FMR et le FRDP-Maliko. Le Front rappelle que le 16 août dernier, à l’issue d’une rencontre avec la COPAM sous arbitrage du chef de l’Etat, il avait donné, pour la première fois, son accord pour participer à des concertations si elles étaient organisées par un gouvernement d’union et si les termes de référence étaient élaborés de manière consensuelle et concertée .

Le FDR est, selon ses responsables, toujours disponible à participer à d’éventuelles assises nationales qui ne remettraient pas en cause les institutions constitutionnelles. A condition que les TDR soient définis avec la participation de tous les regroupements politiques, la composition de la commission d’organisation  reprise, et  la commission d’organisation dirigée par une personnalité choisie de commun accord « , conclut Iba N’Diaye le 1er vice-président du FDR.

Bruno D SEGBDJI

SOURCE:  du   6 nov 2012.    

22 Réactions à Crise politico-sécuritaire et concertations nationales : Les pro-putschistes veulent la dissolution de l’Assemblée nationale au profit d’un Conseil national de transition

  1. Atoum

    CMD, tu me fais pitié car tu connais mal le Malien!

  2. 1FILSDUMALIBA

    La dissolution de l’assemblee n’est pas une chose en temps que telle. Mais il faut une consensus et encore plus ce conseil national droit etre limpide et impartial. C’est cette impartialite qui fait que nous continuous notre descente aux enfers.

  3. blocus_3

    Je suis dacord avec la dissolution de cette assemblee, car a part quelque individus touts ces deputes siegentdans l’assemblee pour eux meme et non pour le peuple. :wink: :wink: :wink:

  4. Toufan

    je suis convaincu qu’il est dangereux aujourd’hui de convoquer ses assises. Attendez d’abord la libération du pays chers putchistes et politicards avant d’aller s’entre déchirer une fois de plus à la face du monde. Nous n’avons que faire de cette convention en ce moment. Surtout au moment ou certains amis veulent nous aider donc ne venez pas foutre le bordel…

  5. sidaty samoura

    CMD est moins qu ‘n apatride il est soif de pouvoir comme son beau père.
    Rien ne va l’arrêter à l’exception de la volonté du peuple malien qu’il ne connait pas ayant été un malien de l’ext pendant des décennies il pense que ce pouvoir là est un God’s given donc il n ya rien qui pourrait le lui enlever jusquà son « dajolima ».Trahir L’AN comme il veut le faire avec cette concertation qui est actuellement nulle et non avenue.
    Il reste aux Honorables de montrer que quand ils ont été élus CMD etait un venu de loin. S’il veut les défier comme il n’a pas arrâter de le faire avec le Chef de l’Etat pendant tous ces temps, il trouvera nos honorables élus sur son chemin. Il veut mettre tout le Mali et toutes ses Institutions sous sa coupe ; Aprés l’AN à qui le tour ?la Cour Constitutionelle ? ou le HCCT ? ou même la COUR Suprême ?CMD , tu feras meuix de mettre beaucoup d’eau du fleuve niger à a partir de Ségou ds ton whisky Johny Walker.Sinon tu comprendras que le malien veut des limites à l’arrogance, à la bétise , à la défiance et au nalomaya , mais il sera déjà trop tard pour toi.Alors réveille toi vite si tu rêves sinon ton rêve va virer au cauchemar, et tu en seras le seul responsable de n’avoir pas compris qu’il y a des limites ds tout , même ds ton nalomaya extrêmede vouloir tout prendre comme si il n’y a pas d’autres fils de ce pays plus méritants, comme tu aimes bien le dire toi même, toi aussi es un fils de ce pays qui t’a tout donné, rends lui qu’il t’a donné donc, Foue lui la paix et c’est tout que ce pays demande ,la paix rien que la paix et tjs la paix;

  6. Salim K

    On se demande finalement que signifie l’ordre constitutionnel?le maintien du mandat des deputés au delà du delai de 5ans n’est-il pas une violation de la constitution?Donc l’ordre constitutionnel exige la dissolution de l’assemblée au terme des 5ans et non le contraire.

  7. tiefary

    ce cmd est vraiment bête et apatride quelle honte!!! et surtout quel égoïsme!!!! mais il connait mal le Mali et les Maliens

  8. dakabiton

    Capitaine Traoré, Officier des Affaires publiques de Défense et de Sécurité, auteur de la lettre adressée à la Rédaction du Républicain.
    Petit Capitaine perdu, vous n’avez pas fini de creuse les domiciles des enfants d l’ancien chef de l’état ATT accompagner de votre pilon appelé « Kolokalani » en bambara pour chercher votre soit disant or venu de suisse, je dis bien vous, car les personnes qui se sont présenter chez la fille de ATT Mme Bah Mabo Toure dans sa maison de Sotuba juste à côté des sapeurs pompier. le samedi un de ses hommes se faisait appelé Lieutenant, ils étaient tous armés jusqu’aux dents mais ne portaient que des tee shirt blancs. Les vendredis et samedis les habitants de ceux quartier avait du mal à circuler non loin de chez la nommée. 0n t’arrêtait et t’amenais dans un coin pour subir un interrogatoire. Ceux qu’on ne comprenait pas si c’est des envoyer de l’état pourquoi le pilon appelé « Kolokalani » en bambara ou-bien la justice malienne commence à travailler avec des fétiche? Le monsieur qui tenait le pilon appelé « Kolokalani » en bambara disait le 1er jour le Vendredi soir  » Ne nous humilie pas comme tu l’as fait dans l’autre maison montre nous l’or et l’argent voler de la suisse et déposer ici dans cette maison » enfin de compte ils n’ont rien trouve le monsieur reprend « Ah si tu es incapable nous montre l’or et l’argent et les armes qui sont cachées montre nous les. » N’ayant rien vu le plus gradé avait ordonné au lieutenant de rentrer, au départ de ce dernier le lieutenant dit au reste du groupe qu’il n’abandonnerait jamais les lieu tant qu’il ne retrouve pas ceux qu’ils sont venus cherches. Pour le moment toute la cour a été laboure par la machine jusqu’à 3m de profondeur sans suite le reste à savoir si le lieutenant a pu trouver son fameux or et que lui il le cache pour lui-même. La crainte est qu’il ne faut qu’ils mettent quelque chose dans la cour qui n’était pas babas car mon lieutenant est très déterminé.

  9. Abdoooooooooo

    Mais ANSARDINE et MAJUA valent mieux qu’eux ceux qu’ils veulent une concertation nationale. Finissons le probleme du nord avec l’attelage constitutionnel actuel et après adonner vous à vos querelles politiciennes. Nous allons commencer à botter les irresponsables politiques à Bko sinon ça va pas

  10. ApemaMali

    Ecouter comment le MNLA est malmené sur africa N°1: http://www.africa1.com/IMG/mp3/le_grand_debat_-_01_11_12_pad.mp3 :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

    • blanche neige

      je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi cet acharnement des maliens contre le MNLA :roll: :roll: ce ne sont quand meme pas eux qui coupent les mains et les jambes ,qui lapident ,qui fouettent !!!!!!!……..;il y a des jours ou j’ai l’impression que les maliens voudraient s’unir à AQMI Ançar Dine et le Mujuao pour combattre le MNLA :wink: :wink: vous etes trop cons :mrgreen: :mrgreen:

      • ApemaMali

        Pourquoi le MNLA et toi, vous vous acharnez sur le Mali? Si tu reponds à cette question, tu as aussi la reponse à ta question… Tu veux qu’on les accueillle à bras ouverts apres avoir permis leurs amis de venir s’installer.. Tu es tout d’un couop atteind d’une amnesie ou quoi? Tu oublies c’est eux qui ont trahis la republiques et ouverts les hostilités, donc la cause de ce qui nous arrive actuellement.. :roll:

      • Angaran

        Je te croyais plus malin que cela! Le MNLA est le vecteur d’AQMI et de ANSARDINE et de MUJUOA, si tu ne ne peux pas accepter cela, et bien je crois que tu donnes raison a ceux qui pretendent que tu te plais dans tout ce qui arrive au Mali ces derniers temps…

  11. ne vous laissez pas distraire par ses journalistes partisants des clans ils ne rencontent que des mensonges enfin de trouver quoi a manger

  12. ApemaMali

    Donc, ils pensentq que, eux issus d´une concertation dite natioanale entre des copains seront plus legitimes que les Deputés qui ont ete elus par le peuple??? Qu´ils essayent!!! Ils trouveront le peuple devant eux… Je serai curieux de voir qui signera lßacte de dissolution de note AN…

  13. Assanatou Dicko

    Ce comportement de CMD avec en dessous la participation active de son beau père , « un ancien chef de village ne veut pas du bonheur de ce village » C’est grace à la démocratie obtenue au prix du sang des enfantsde ce pays que ce GMT peut de promener , aller partout sinon au Mali , mais au moins à Bko.cette démocratie qu’il a refusé au peuple malien. C’est a AOK et surtout a ATT qu il est en vie aujourd’hui , ce que lui n’a pas fait pour ses anciens camarades puschistes Tiécoro Bgayoko, Kissima Dounkara , Yoro Diakité et tous les autres.
    Ainsi le sanguinaire GMT est parti et il est revenu a travers son beau fils , gros naloma , avide de pouvoir. Sinon comment comprendre qil prévoit la dissolution de l AN pour la remplacer par un CNT ? C’est parcequepour lui la Transition doit être INTERMINABLE , jusqu’à ce qu’il soit bien prêt financièrement pour les élections présidentielles .Maitenant il veut parler de la dissolution de l AN pour créer une grave institutionnelle , faire fuir encore les partenaires et continuer à exploiter ce pays qu ‘il ne connait guère , aventurier éternel,Cette maidite conceration constitue un second coup d’état militaro-institutionnel contre le peuple malien quine va se laisser piéger une 2e fois aprés le coup d’état des aventuriers alcoliques et drogués de miltaires de kati;ville martyre.
    Comment penser mettre des militaires ds un organe législatif alors que lui CMD avait mis pieds et mains pour supllier cette AN à voter une loi d’amnistie contre des criminels assassins qui ont fait le coup d’état du 22 Mars avec leurs associés. Cette amnistie votée c’est ce même CMD qui planifie la dissolution de l’AN afin de creer une grave crise institutionnelle pour replonger le paysds l’abîme,15 militaires membres de ce fantoche CNT pour pourvoir obtenir les graces des soldats avides de pouvoir au lieu de les envoyer réparer leur crime commis au Nord par leur coup d’état insensé et stupide;Les miltaires , tous les militaires sans exception , de Sanogo aux derniers hommes de troupes en passant par tous les officiers laches qui se terrent depuis le 22 Mars.Ils vont tous aller libérer le Nord car c’est là où se trouvent leur place;Sanogo ‘ c’est toi le Vrai Pétain pour le Mali pourl’avoir trahi et livré aux djahadistes sans aucune conscience du mal que tu as fait a notre pays et à ses populations particulièrement celles duNord.
    CMD ,le gros NALOMA national , tu as fini avec l AN qui a amnistié tes amis et complices , mais tu as oublié que c’est une loi qui a prorogé son mandat jusquà la fin de la transition , donc tu peux continuer à rêver , mais tes rêves se transformeront en cauchemars et les poutres du mauvais puits s’effrondreront bien ds ce puits là ,inch allah.Ta maudite concertation n’a aucun sens actuellement . Toutes les énergies doivent être tournées vers la libération du Nord, Si tu veux mettre les maliens dos à dos comme tu l’as toujours fait cette fois ci tu ne t’en sortiras indem;Ds tout cela que fait Diouncouda ? S’assoir et regarder CMD détriure davantage le Mali. S’il plannifie de dissordre l’AN pour la remplacer par un CNT , (impossible pour lui ds tous les cas , uneloi de le Rép a été adoptée pour proroger le mandat de notre digne AN) aprés il va s’attaquer à vous mr le Président de la Rép puisque par ta léthargie et ton silence vous avez fait q ue votre naloma de PM n a aucun égard pour vous.Heureusement que le FDR, l APDS, MAliko sont là pour barrer la route aux apatrides de la race de CMD, PETain Sanogo, etc

  14. LeCitoyen.

    ya trop de cons au Mali

  15. Il est quand même loisible de constater que parler seulement de ces soi-disant concertations nationales, contribue à provoquer le KO. Ce Kanouté qui tient à « ses » concertations voudrait, sans succès, tenter de baliser le terrain pour Cheick Modibo Diarra qui rêve déjà à une prochaine candidature à la future présidentielle. N’en déplaisent à Kanouté et à ses complices, leur mentor est déjà cuit politiquement. Ses ambitions inavouées et son inexpérience dans le leadership ont fortement contribué à ternir son aura.

  16. blanche neige

    CES CONS TROUVENT QU’IL N’Y A PAS ASSEZ DE BORDEL AU MALI POUR VOULOIR EN REMETTRE UNE COUCHE :?: :evil: :?: :evil:
    DEPUIS QUAND UN PUTSCH EST LEGAL ET INSCRIT DANS LA CONSTITUTION DU MALI :?: :?: :?: :?:

  17. nonalinertie

    Encore de la diversion…

    • fakolyhakika1

      Aucun besoin d’autres institutions pour conduire cette transition dont la seule ressemblance avec celle de 1991-1992 est le coup d’Etat militaire même si celui du 22 mars 2012 parait moins justifié.