Déclaration de candidature de Bittar à la présidentielle de 2012 : L’enfant de San tient tête au PDES

0
0

Au cours d’une cérémonie organisée le dimanche 28 janvier 2012 à l’hôtel Laïco de l’Amitié   par l’Union des Mouvements  et Associations pour le Mali (UMAM),  son président d’honneur  Jeamille Bittar a officiellement  annoncé sa candidature pour la présidentielle d’avril prochain. Et cela, en dépit de la décision politique  (PDES), dont il occupe le poste de 1er  vice-président, de ne pas se porter candidat.

Mais Bittar justifie cette déclaration de candidature  comme étant  une réponse aux nombreuses sollicitations des appels lancés en sa faveur par les femmes, les jeunes, les enseignants, les opérateurs économiques, les artisans, les commerçants détaillants, les producteurs, les éleveurs, les pécheurs, forestiers, industriels, les prestataires de services, le monde productif…, bref les populations maliennes.

 En présence des délégués venus des quatre coins du Mali et de l’extérieurs, cette cérémonie a débuté par la projection d’un film de 15 minute retraçant le parcours de Bittar, notamment sa gestion du monde des affaires, son combat pour le Mali, etc… 

Prenant, la parole le président d’honneur de l’UMAM à remercier les militants de l’UMAM, avant de campé le décor : «le 29 avril 2012, le peuple malien procédera à l’élection d’un nouveau président de la République. C’est l’occasion pour moi de saluer et de rendre hommage à ceux et celles qui ont, parfois au prix de leur vie, participé à l’œuvre de construction nationale. Une élection présidentielle est un contrat politique autant que moral, une communion entre un homme et son peuple. La fonction présidentielle donne des moyens de concevoir, d’agir et surtout de construire dans l’intérêt général. Les défis sont, certes, nombreux et multiformes, mais ils ne sont pas hors de notre portée», a-t-il précisé.
Ce avant de dévoiler les grands axes de son projet : «Quand je serai président de la République du Mali, je ferai venir les investisseurs dans notre pays, en créant des fabriques et des usines. Je m’investirai dans la préservation de la paix et la stabilité des régions Nord du pays ; dans la lutte contre le chômage des jeunes, afin que nos jeunes, nos bras valides, ne soient plus obligés de braver les mers et les océans pour chercher un hypothétique bonheur. Je m’efforcerai de trouver des solutions aux épineuses  questions de l’école, de l’élevage, de l’agriculture, de la justice, tout en renforçant l’autorité de l’Etat».
Cette cérémonie de déclaration officielle de candidature de Jeamille Bittar a été rehaussée par la prestation musicale du groupe de Bassékou Kouyaté et de Sali Sidibé.

En décidant de se porter candidat à la présidentielle de 2012, Jeamille Bittar tient ainsi tête à son parti originel, le parti présidentiel PDES, à ses risques et périls puisqu’il peut en être définitivement exclu.
A.T

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.