Temps Forts >
Éditorial: La France fait-elle chanter IBK ?

Éditorial: La France fait-elle chanter IBK ? (1)

Marche pour la paix : Manifestation  spontanée devant l’ambassade de France

Marche pour la paix : Manifestation spontanée devant l’ambassade de France ... (11)

Soutien à l’accord de paix: Plusieurs milliers de personnes ont marché ce matin

Soutien à l'accord de paix: Plusieurs milliers de personnes ont marché ce matin ... (11)

Huitième round des pourparlers inter malien d’Alger : Négociations, discussions ou clarifications ?

Huitième round des pourparlers inter malien d’Alger : Négociations, discussions ou clarifications ... (6)

il y a 3 années
 Le Caiman Indè

Déclaration de candidature présidentielle 2012 : Modibo a pris enfin le taureau par les cornes

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer





L’ancien secrétaire général de la Présidence de la République qu’il fut avant sa désignation comme de chef du gouvernement en 2007, Modibo SIDIBE, car c’est de lui qu’il s’agit, a décidé, après quatre semaines passées dans le pays profond, de se présenter aux élections présidentielles de cette année. Il boucle ainsi le quartet favori composé de Dioncounda TRAORE, Soumaïla CISSE, Ibrahim Boubacar KEITA et de lui-même.

La cérémonie de déclaration du candidat SIDIBE le mardi 17 janvier dans son quartier général, sis à l’Hamdallaye face l’ex IMACI, était à l’image de l’homme, connu pour son caractère discret et efficace. Il a fait différemment des autres candidats à ce jour déclarés, loin des tam-tams, et du folklore. Manière pour lui, de prouver aux maliens et maliennes qu’on peut bien s’adresser à eux dans l’ordre et la discipline.            

Modibo SIDIBE dans son adresse aux hommes de médias, s’est placé comme un digne héritier des Présidents Amadou Toumani TOURE et Alpha Oumar KONARE qui ont, chacun, à leur manière, donné des leçons de démocraties vivantes dans notre pays. Cependant le désormais candidat présidentiable sait que le jeu est loin d’être gagné d’avance, à cause  de son non appartenance à aucun parti politique classique. Il est un candidat indépendant à l’instar de son mentor ATT.                 

La déclaration de Soumeylou Boubeye MAIGA quelque jours auparavant est venue planter clairement le décor des présidentielles. Lorsque celui ci affirme qu’ils sont entrain d’œuvrer pour que le futur président du Mali soit issu d’un parti politique. Alors, c’est le Tout Sauf Modibo (TSM) qui se profile à l’horizon. Que vaudra cette alliance de circonstance aux yeux des maliens déçus pour les politiques ? Vraisemblablement pas grande chose.               

Aujourd’hui, nombreux sont nos compatriotes qui redoutent le fait partisan, car le politicien malien a déçu énormément par le passé ses compatriotes. Comme précédemment évoquer dans nos parutions précédentes Modibo SIDIBE garde toutes ses chances pour se qualifier au second Tour.        

Bany ZAN

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.