De vous à Moi : Obama – Romney Aujourd’hui, c’est aujourd’hui !

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est ce mardi, que le collège des grands électeurs américains procédera à l’élection du nouveau président ou la reconduction pour quatre(4) nouvelles années du président sortant.

Montage photo de portraits de Barack Obama (g) et Mitt Romney
© AFP

Obama et Romney, selon plusieurs sondages seraient au coude à coude, difficile donc de dire que le président sortant est assuré de garder ses cartons ou qu’il ait déjà commencé à les sortir de la maison Blanche, tant l’affaire est perçue comme sérieuse et très sérieuse pour les deux hommes.

Ayant laissé on ne sait par quel caprice son rival lui ravir la vedette à l’occasion du 1er débat télévisé, au point de s’entendre battu, Barack Obama, comme pour l’adage qui veut que le malheur des uns soit forcément le bonheur des autres, la tempête Sandy est comme par miracle, venue remettre le président sortant en selle. 97 américains sur 100 ont apprécié sa hauteur de vue et son sens élevé du devoir face au drame qui a frappé une vaste partie du pays de l’Oncle Sam.

La calamité naturelle de la semaine dernière a poussé dans ses bras les plus irréductibles des opposants démocrates. Comme pour en ajouter aux difficultés du Camp des républicains face à un homme qui n’a pas totalement échoué son mandat, le très célèbre Maire de New York, depuis le passage de Sandy, n’arrête pas de demander à ses compatriotes de voter Obama. A ses yeux et à ceux de beaucoup d’américains tout bord politique confondu, l’Amérique doit reconduire son président afin qu’il termine ce qu’il a entamé en 2008. Une attitude qui démontre la compétence de celui dont les républicains ne jurent que par son départ de la Maison Blanche.

Barack Obama, ce n’est pas seulement Sandy, a bénéficié de certaines circonstances dramatiques vécues par son pays. Des circonstances qui lui ont permis d’intervenir à hauteur de souhait. L’assassinat de l’Ambassadeur américain à Benghazi, lors de l’attentat perpétré contre le Consulat américain. A chacune de ces circonstances, le chef sortant de la Maison Blanche aura fait preuve de sens aigu de responsabilité à son poste. Mais, la question que l’on se pose est de savoir si, les appels de pieds du très influent Maire New- Yorkais, de certaines personnes connues pour leur opposition aux démocrates et l’ensemble du camp démocrate suffiront- ils à Obama pour battre Romney ce mardi ? La réponse ce soir même.

Sory de Moti

SOURCE:  du   6 nov 2012.