AN 20 de l’AMSCID : La Coopération décentralisée au cœur des préoccupations

0

 

Bassirou Diarra
Bassirou Diarra

Contexte oblige, la crise et l’après – crise se sont invités dans les débats de la célébration du vingtième anniversaire de l’association. Pour l’occasion, un colloque International s’est tenu au CICB, du 14 au 15 octobre 2015. L’Association Malienne de Solidarité et de Coopération Internationale pour le Développement, AMSCID, entendait ainsi partager avec les acteurs et partenaires les préoccupations de l’heure. L’objectif étant, bien sûr, d’apporter sa pierre au processus en cours dans notre pays.

L’évènement s’est déroulé dans la salle des banquets du Centre International de Conférences de Bamako, CICB. Il était présidé par le Secrétaire Général du Ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, M. Adama Sissouma. A ses côtés, il y avait le Président de l’AMSCID, M. Bassirou Diarra, des représentants de l’Association des Municipalités du Mali (AMM), du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), de l’Ambassade de France au Mali, etc. Pour commémorer les vingt ans de sa naissance, l’AMSCID avait choisi pour thème : ” La Coopération Décentralisée en temps de crise et post – Crise : Quelle réponse ? ”
Pour ce faire, l’association offrait un cadre de discussions, de questionnements, de dialogue aux uns et aux autres afin de pouvoir dégager des pistes de solutions eu égard à la situation difficile que traverse notre pays.
Appel a été fait à d’éminents experts, professeurs et chercheurs, élus de tous les horizons pour débattre donc de la problématique de la Coopération Décentralisée à l’heure actuelle et même demain. Ce fut l’occasion pour le président de l’AMSCID, M. Bassirou Diarra, de saluer et remercier chaleureusement les collectivités locales et les associations françaises partenaires pour leur soutien constant.
A l’AMSCID, rappela t – il, il y a des hommes et des femmes animés par le désir et la volonté de bâtir leur société, qui sont et demeurent au service du développement à la base. Le représentant de l’Ambassade de France s’est réjoui de la tenue d’une telle rencontre.
Il a rappelé l’existence des liens de coopération décentralisée entre plus de 70 communes de France et du Mali. Tout en souhaitant longue vie à l’AMSCID, il a réitéré toute la disponibilité de son pays à raffermir son accompagnement.
Le Dr Mamby Traoré du HCCT et M. Boubacar Bah de l’AMM ont, tour à tour, parlé des bienfaits de la coopération décentralisée et ont insisté sur son renforcement. A l’appui, des exemples de projets réalisés ont été rappelés. Idem pour les partenaires de l’AMSCID, du Secours Populaire Français aux Elus de Vitry, sur Seine, de Tremblay, d’Ivry ou de Seine Saint – Dénis, tous ont réitéré leur engagement.
Tout en remerciant les organisateurs du Colloque, le Secrétaire Général, M. Adama Sissouma, a rappelé que le gouvernement malien accordait un intérêt particulier à la coopération décentralisée. Il a annoncé l’élaboration en cours par son département d’ “un cadre réglementaire rénové et d’outils adéquats permettant d’impulser la dynamique de coopération dans notre pays. Avant de terminer, il a invité les collectivités à plus d’effort en vue de mobiliser des ressources et d’éviter la dépendance.
Faut-il rappeler que l’AMSCID était née le 15 février 1995. Et que grâce à la sensibilisation et à la mobilisation de la diaspora malienne, puis avec l’appui de partenaires français, elle a réussi à réaliser d’immenses choses : Périmètres irrigués, adduction d’eau dans les villages, coopératives multifonctionnelles, renforcement des capacités, etc. de Kayes à Gao, Mopti en passant par Sikasso, Koulikoro et Bamako, l’AMSCID a laissé ses traces.

B. KONE

PARTAGER