Programme d’appui à la décentralisation et à la réforme de l’Etat (PADRE) : L’Allemagne (GIZ) et l’UE vont débloquer 14 milliards F CFA pour impulser la régionalisation

4
Le Segal Ibrahima Hamma (en blanc) et les coopérants allemands
Le Segal Ibrahima Hamma (en blanc) et les coopérants allemands

A  l’ouverture de la rencontre le Secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Ibrahima Hamma a, au nom de son ministre, indiqué que ce programme est né des expériences positives cumulées du Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT). Le PADRE, a-t-il souligné, est financé par la coopération allemande à travers le GIZ, appuyé par l’UE. Son pôle prioritaire est ” Décentralisation et bonne gouvernance ” qui a été conçu lors des négociations intergouvernementales Mali-Allemagne de mai 2014.

A le croire, il vise comme objectif global ” le renforcement des capacités de l’Etat à mobiliser les ressources financières, à promouvoir le développement économique régional et à livrer des services publics de base à travers des collectivités territoriales renforcées dans le respect des principes de bonne gouvernance “.

Pour Ibrahima Hamma, au regard de la nouvelle impulsion donnée au processus de la réforme de l’Etat qui met la régionalisation au cœur du renforcement de la décentralisation, il faut espérer que le PADRE va contribuer significativement à l’atteinte des objectifs du nouveau cadre de politique nationale de décentralisation 2015-2024 en cours d’élaboration. Il a alors adressé les remerciements et les encouragements du ministre pour ” les efforts louables déployés pendant toute la durée de l’exécution du programme précédent et dont les résultats sont sans commentaire “.

Auparavant, le Directeur du GIZ, Juergen Koch a mis l’accent sur l’importance vitale de la régionalisation dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de paix du 20 juin 2015. Il a aussi rappelé les actions que son organisme mène au Mali sur le plan de l’appui à la décentralisation, du développement agricole mais aussi par rapport à l’adaptation aux changements climatiques à l’assainissement et à la disponibilité de l’eau dans les zones rurales.

Pour sa part, le Chargé d’Affaires de l’ambassade d’Allemagne au Mali, Jens Urban, a réaffirmé la volonté de son pays de soutenir avec détermination la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, notamment pour ce qui concerne le programme de la décentralisation. Il a indiqué que l’Allemagne a une bonne expérience en matière de décentralisation avec des arbitrages et des discussions dans la gestion et le partage des compétences et des ressources entre l’Etat fédéral et les Etats fédérés (les lands). Avant d’ajouter que l’Allemagne est prête à partager ces expériences avec le Mali.

                            Bruno D SEGBEDJI

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. ceux- ci est un bon départ pour le renforcement de la décentralisation mais une telle somme doit être bien utilisé dans les domaine bien précises ,mais les organes faitière qui est en contact direct avec les communes tel que AMM, ACCRM,ARM doit etre parmi les commission surtout AMM

    • cela n’est pas etonnat que l’allemagne favorise un tel changement au mali, dans le monde en generale. c’est un pays qui s’est construit sur le modele federale.
      Comme tous ces pays dominateurs et guerriers, l’allemagne exporte son modele!!!

      Or dans nos pays faibles avec dirigeants laches (cisse, ibk…), incompetents et sans diplomes (karim keita…), le modele federale n’est pas bons… Cela favorise les divisions…du pays…

    • depuis quand?

      Le peuple n’a jamais existé et le bas empire attendra longtemps pour être réhabilité!

Comments are closed.