Démission forcée du premier ministre : Le silence coupable des démocrates

35 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis la démission forcée de Cheick Modibo Diarra par les militaires le mercredi dernier, les pseudo- démocrates, qui nous ont habitués à battre le pavé chaque fois qu’ils jugent une action contraire à la marche de la démocratie, sont muets comme une carpe. Au grand désespoir de ceux qu’ils font marcher dans les rues de Bamako au nom des valeurs de la démocratie.

Coupure d’écran – photo du PM Cheick Modibo Diarra présentant sa démission sur les écrans de la TV nationale, le 11/12/2012 (montage photo maliweb.net)

Ce silence est loin d’être une peur liée à des enlèvements, mais plutôt au partage du gâteau national : le remaniement gouvernemental. Les partis politiques (plus de 100), les regroupements politiques, la société civile, les syndicats, se sont tous invités à la table à manger du nouveau Premier ministre Diango Cissoko en reniant à leur conviction.

Or, après le coup d’Etat du 22 mars, ceux qui se réclamaient de la majorité ont vite condamné les militaires qui s’étaient emparés du pouvoir par le bout du fusil en lieu et place des urnes. Le pro putschistes, qui ont blanchi sous le harnais en critiquant  les manquements à la démocratie par les régimes Alpha Oumar Konaré et ATT sont aphones au point  de disparaître de la scène politique. Où sont-ils ? Ils sont là en train de faire les yeux doux aux hommes de Kati. Que deviennent- ils ? Ils veulent tous être ministres.

Malgré cette course effrénée aux postes juteux, à l’argent facile, au changement de statut social, les démocrates devraient d’abord condamner l’arrestation musclée et ensuite, la démission forcée de Cheick Modibo Diarra. D’autant plus que le retour à l’ordre constitutionnel excluait d’office les militaires du jeu institutionnel. Comme tel n’a pas été le cas, les pseudo- démocrates se découvrent chaque fois que leur appétit vorace et glouton est menacé.

Le malheur est qu’ils ne s’en cachent plus. Toute honte bue, ils courent derrière Diango, un des saboteurs des actions du Mouvement démocratique par le fameux service minimum dans les services Tout cela pour défendre et préserver des avantages et un statut social malhonnêtement acquis sur le dos du pauvre peuple du Mali.

On ne peut se targuer du titre de démocrate et aux premiers coups de sirènes argentées et des démarches crépusculaires, sacrifier le couronnement de plus de vingt (20) de lutte pour le triomphe de la démocratie.

Ah, ces soi- disant démocrates ne cessent de nous surprendre !

Que Dieu sauve le Mali des mains de ces crapules qui n’ont d’autres soucis que leur ventre !

Yoro SOW

 

 
SOURCE:  du   19 déc 2012.    

35 Réactions à Démission forcée du premier ministre : Le silence coupable des démocrates

  1. togora

    on se tais c’est tres normal
    :twisted:

  2. CMD n'est pas un démocrate et constituait un danger pour la démocratie pour être défendu

    CMD n’est pas un démocrate et constituait un véritable danger pour la démocratie. Seule sa belle famille et son clan UDPMiste devraient le défendre car il n’a servi que ce clan et ses ambitions personnelles.

    Au contraire, les démocrates devraient être contents de son départ.

    • justicequity

      t’as raison sauf que la violence appelle la violence CMD n’a jouer que pour lui j’ai toujours été très critique envers ce Mr , mais on ne doit jamais cautionner ce dont il a été victime car ce que personne ne doit oublier est que la junte ne l’a pas dégagé parce que c’est un problème pour le Mali ou l’homme qui sert un clan , mais juste parce que depuis un certain temps , il est à son propre service et celui de son clan et refuse d’être le caniche de la junte comme Dioncounda et beaucoup de ministres.
      Il ne faut jamais se réjouir des malheurs de quelqu’un aussi mauvais soit-il , parce que comme depuis le coup d’état personne (les politiques,religieux,,société civile ) ne condamne de principe bah même le jour où on aura un PM qui va se sacrifier pour servir le pays ,ce qui sera forcement préjudiciable à la junte , ils vont le faire partir de la même manière .Le mot qui n’existe pas dans notre lexique de malien est l’anticipation , n’attendons pas que le feu entre dans notre propre maison pour réagir il faut le le circoncire quand c’est car bien souvent quand ça entre chez nous il est trop tard .
      Quand il y a eu le putsch CMD et beaucoup de personnalités publiques de tous bords qui ne sont que des arrivistes n’ont jamais fermement condamné ce recul pour la démocratie aussi mauvaise soit-elle . Mais depuis sa démission forcée il a un peu compris quelle système il a cautionné , on ne peut pas vouloir une chose et son contraire , quand on ne condamne pas un putsch il faut accepter ce qui arrive à CMD, au moins en 20 ans de démocratie on n’a jamais eu un cas similaire , CMD est partis comme il est venu c’est à dire par la force. Voilà à quoi mènent les raccourcis que veulent prendre beaucoup de maliens qui comme CMD savent qu’ils se seront jamais au pouvoir par les urnes .

  3. Fakrid Ahmed

    C’est ce qu’il mérite .Personne ne doit le soutenir de façon démocratique à cause de la manière. Il ne doit pas accepter collaborer avec une junte qui a fait un putsch. Les ministres aussi peuvent décliner l’offre, vous allez voir si les militaires peuvent constituer un gouvernement. C’est ça la solution du problème Malien mais comme les gens cherchent des postes jusqu’à oublier les vrais problèmes du pays, c’est grave et c’est à ce résultat catastrophique qu’il faut s’attendre : l’humiliation du pays,la passion du sexe…

    • justicequity

      fakrid t’as raison et c’était valable pour CMD aussi , toute personne qui revendique des valeurs démocratiques doit refuser de participer à un tel gouvernement mais bien au contraire les gens se sont battus jusqu’à l’officialisation de ce nouveau gouvernement , mais le jour où la junte va se retourner contre ces ministres ils ne pourront compter sur personne parce qu’ils ne sont là que pour servir leurs propres intérêts , même le samedi qui a précédé la démission forcée de CMD il y a eu une marche de soutien pour lui , mais c’est juste des gens à qui on a donné des billets CMD a toujours essayé de nous faire croire qu’il peut faire sortir la rue , moi j’attends toujours

  4. LE KHASSONKE

    Pour tout démocrates convaincu, aucun coup de force militaire ou par des élections frauduleuses pour avoir le pouvoir ne se justifie et cela quelque soient les raisons, il doit être condamner . le cas de CMD n’est pas une exception à la règle, lui qui se disait démocrate à perdu sa force, sa dignité, son amour sa parie pour s’allier à ces voraces dont la seule ambition est de spolier le mali et vider notre jeune démocretie de toute son essence. ne soyez pas étonner de l’inertie et laphonie de la classe politique maliennne dans son entier qui avait toute sans exception aucune cautionné et en toutes circontences les agissement du président ATT. de toute ma vie je n’ai jamais vu une assemblée aussi monocolore la notre,où aucun élu ne se souci du sort son électorat c’est à dire le peuple malien c dire combien ils n’ont aucun respect pour ce pays. je me demande où sont les journalistes, en fait ils sont de plus rare au Mali car ils ont de la parti de la soupe à l’oignon et en oubli l’ehique et la déontologien de leur métier qui n’est pas corompu dans ce pays? nous arrivons et nous le nettoyage au carcher.

  5. Douglas Kan

    Je tire le chapeau à Mr. Sow qui est journaliste et bon analyste. Depuis le départ forcé de CMD, le monde politique a gardé le silence; pourqoui, surtout ces fervents defenseurs des droits humains et de la democratie (FDR) et autres. La leçon qu’on en tire est: les politiques cherchent leurs propres interêt tout en oubliant celui du Mali. Bravo Yoro Sow pour son professionnalisme.

  6. Hamet Sylla

    :-P J’avoue Mr Sow a tout dit ou presque…..ou sont passé les voix du FDR qui s’etait proclamé le parrain de la democratie Malienne et qui denonçait haut et fort les arrestations des putchistes?ou sont passés les soit disant defenseur des droits de l’homme?….c’est tellement evident ces jeux d’interets personnelles….personnellement je pense que CMD meme si il a fait le con en s’isolant, il est plus patriote que ces deux vautours à savoir Aya Sanogo et Dioncounda qui enfonceront encore d’avantage le Mali….Qu’Allah nous sauve

    • fassogloma

      si tu es sous informé ? kass toi. Les gens n’ont pas ton tps.Le FDR, fut le premier à faire sa declaration

  7. Monti Raroy

    très belle analyse meme si je n’approuve pas guère la methode Cheick M D

  8. Kaya Magan

    Mais que va dire les « democrates » qui etaient la cible principale de CMD?

  9. Djon Te

    le MALI a une seule chance:

    :idea: que tous les maliens de l’ exterieur se regroupent et viennent en soutiens: politiques, expertises de toutes sortes, mais surtout en creation d’ entreprises :!:

    :!: QUE TOUS COMME CMD PENSENT AU MALI COMME LUI IL L’ A FAIT, SINON QU’ ILS SE REGROUPENT TOUS DERRIERE LUI POUR CONSEILLER ET SUPPORTER :!:

  10. maiga a souma

    votre article doit dire ce que lui même diarra a posé pour consolider la démocratie pendant les 8 mois. rien.
    avançons, le fdr a bien regretté la méthode. diarra n’a rien fait de bon pour qu’on médite sur son sort. mauvais, très mauvais même. il n’a mérite que le sort qu’il mérite.
    pour une fois, sanogo a posé un acte salutaire. je crois que si dioncounda continue dans son irresponsabilité, j’applaudirai de 2 mains si sanogo vient à le déposer. on ne peut pas être à ce niveau de responsabilité et refuser de s’assumer, c’est le quotidien de dioncounda.

  11. yayyyyy

    mon premier ministre on est avec vous .fait tout pour se presente a l election présidencielle et ouvrez une ligne d aide vs verrez nos aide ,au mali on veux plus le retour des cupides ,des vampures des etres de la basse classe qui ont contribue a mettre c pays a sac .
    vs etes notre seul espoir pour un mali qui va de l avant .quant a sanogo j met 30000euro en jeux pour celui qui l tue ,il est la plus grosser vermine de c pays

  12. Tan

    il le fallait vraiment

  13. coulibalycoulibaly

    La democratie du ventre ou encore la democratie alimentaire.

  14. Boi KONE

    J’approuve ce recit,
    Mais j’avoue que certains des journalistes de chez vous ont empiré toutes situations;ont ils été payés pour cela???
    Celui qui a bien lu le recit de MACALOU pouvait prophétiser sur le sort de l’ancien premier ministre.
    Prions pourque les STALINIENS voient le jour, enfin que tout coupable de toute defaite et causeur honte douloureuse soient tout simplement aneantis car les mauvais herbes doivent être coupé et jeter au feu enfin que les arbres les meilleurs donnent les meilleurs fruits.

  15. Massaye

    Alors, alors Mr. Le journaliste, vous ne voulez pas que le FDR descend dans la rue pour condamner la démission forcée de l’ex-premier ministre CMD, alors que lui même n’agissant pas en démocrate ? Je ne partage sa gestion des affaires de l’État dans sa période de la transition, mais, ce qui lui est arrivé est indigne d’un État qui se dit revenir à l’ordre constitutionnel. Le problème de cette affaire, c’est le président de la République , si il y a un , qui accepte dans de telles conditions la démission de son PM. C’est qu’il n’y a pas d’institutions fortes, voire de présidence fort.

    • Bazouka

      CMD n’a -t-il pas toujours soutenu qu’il ne sait pas à qui il remettra sa démission s’il arrivait qu’il demissionne un jour ? Cela est claire qu’il ne reconnaissait pas l’autorité du Président de la République. D’ailleurs il a remis sa démission à la junte et non à Dioncounda, preuve qu’il reconnaissait son fameux accord cadre au détriment de la Constitution du pays. Que voulez-vous donc que les démocrates fassent plus que condamner la manière ? CMD était tout sauf un démocrate. Un mégalo-dictateur-révanchard qui s’était plutôt occupé d’abattre Dioncounda et restaurer l’ex-UDPM que des missions à lui confiées par la Nation. Merci pour une fois Capi de nous avoir débarasser de cette vermine qui poluait la vie politique au sommet du pays. Le Mali un et indivisible parlera maintenant d’une seule et unique voix. Que Dieu bénisse le Mali.

      • almam

        Il a fini par la remettre au CAMERAMAN de l’ORTM, comme quoi ce cameraman est trop fort!!!douze canons sur la nuque,il faut le faire,pour ne pas signer!pouf!pouf!pouf!!!!!je le paraphrase: »même si je dois démissioner, à qui je vais remettre ma démission? » malheureusement, elle tombe dans les mains du cameraman de l’ORTM donc Janjo à ce dernier…Je veux vraiment connaître son nom,car il deviendra un héros..

  16. saidi

    Bon debarras CMD PM d’un coup d etat venu au pouvoir par coup d etat et complices de militaires putchiste se fait renverse par eux que voulez vous que les democrates disent ? Fali Sara botchi Bana ! Bon debaras

  17. anti

    Le Président a bel et bien condamné la façon dont a été contraint l’ancien PM à la démission (voir communiqué de la nomination du nouveau PM).
    De l’autre côté CMD n’avait rien de démocratique, jamais élu, il s’ est fait imposé par la junte et il ne s’est jamais soucié de la démocratie. Pour lui, il aurait été bien plus honorable de démissionner pour protester contre les enlèvements etc Il ne l’a pas fait, trop soucieux de sa carrière personnelle.

  18. Tiémokodjan

    Mon chèr ami Yoro Sow, les démocrates ne sont pas restés les bras croisés face à la démission forcée de Cheick Modibo. L’Alliance des démocrates patriotes, de l’ancien PM Soumana Sako et les camarades de l’Adéma association du Pr Ali Nouhoum Diallo, de Mme Sy Kadiatou Sow et autres, ont tous fait des communiqués pour dénoncer ce qui est arrivée à Cheick Modibo. Excepté bien sûr le bourgeois de Sébenikoro, le Kankélétigui autoproclamé:IBK.

  19. maigus

    il faut juste faire la guerre et liberer le nord du Mali.
    il faut agir tout de suite.
    Sanogo et Dioncounda ont fait un mauvais diagnostique.
    Sanogo et Dioncounda sont aussi incapables que Cheick Modibo Diarra, car leur vision pour le Mali et les actes qu’ils posent ne sont pas les remedes (médicaments) qu’il faut pour le tres malade Mali.
    nous souhetons bonne chance au nouveau gouvernement.

  20. Le probleme CMD , les militaires ou bien les militaires et CMD ne regarde persone et aucunement a persones outres que les acteurs eux-meme , c’est a dire ce qui l’ont amene par erreur a cette place .

  21. Boubacar keita

    l’heure est à la mobilisation pour faire faces aux nombreux defis qui nous attend au lieu de babarder le pays est en danger.il est temp il est temps et il est temps.Bon vent au nouveau gouvernement de cissoko

  22. fassogloma

    CMD a été complice des ptits de kati contre les le mvmt democratique. Alors, qui dit mieux ?

  23. Bouthros ghally

    oh la la,ça depasse les limites,l’heures est a la mobilisation et non au changement unitile qui peut mettre le pays en peril.Bon vnt au nouveau gouvernement de Sissoko.

  24. Toufan

    Qu’est ceque les politiques ont à dire? C’est lui même qui les a méprisés durant son règne de quelques mois. C’est sanogo qui l’a amené et il l’ a fait partir un point.

  25. Kassin

    Au moment où la communauté internationale, la Cedeao et la majorité de la classe politique insistaient sur la nécessité de mettre à l’écart les membres de la junte militaire dans l’exercice du pouvoir transitoire c’est CMD lui même qui a tout fait pour maintenir leur emprise sur le pouvoir!

    Personne n’est contre l’armée malienne, personne n’est contre la garnison de Kati, mais le rôle d’un militaire c’est défendre un pays et non s’immiscer dans l’exercice d’un pouvoir constitutionnel.

    En s’associer avec les aventuriers de Kati contre vents et marées CMD a signé sa propre mort clinique et politique.

    Il n’a rien fait pour permettre un retour rapide à l’ordre constitutionnel normal.
    D’ailleurs il méprisait la constitution du Mali, à la quelle il préférait l’accord-cadre.

    Une association d’hors la loi finit toujours par la trahison et l’histoire est suffisamment remplie d’exemples que CMD ne pouvait ignorer l’issue de son alliance avec les putschistes de Kati et contre la volonté et les efforts de la communauté internationale.

    Quelques exemples (Moussa-Tiekoro-Kissima; Blaise-Sankara-Lingani-Kaboré; Guëi-Gbagbo; Dadis-Toumba-Konaté, etc.)

    Le jour où l’association Sanogo-Konaré-Seyba-Youssouf va voler en éclat, que personne ne soit surpris et surtout n’allez pas nous parler de morale du genre « on tire pas sur un homme à terre » puisque quand on décide d’être hors la loi on décide que tout est permis et on vend son âme au Diable, on rentre dans un jeu, et on se doit de le gagner loin de la morale et de la retenue.

    C’est pour éviter ces dérives qu’on insiste et on ne lassera jamais de le dire aux maliens, de respecter et de faire respecter les règles que nous avons nous mêmes établies dans notre société.
    Respectons notre constitution, puisque les autres nous ne respecterons jamais si jamais nous ne respectons pas nos propres règles.

    Comprenons les autres s’ils exigent de nous le respect de notre constitution.

    Écoutons les américains s’ils nous exigent un président légitime issu des urnes pour conduire notre pays dans le respect de nos textes.

    Puisque les islamistes au nord ne veulent ni partition ni indépendance, pourquoi ne pas les proposer comme préalable au dialogue qu’ils laissent les populations du nord voter pour leur président?

    Iyad Aghali s’est toujours réclamé du Mali, donc cessons les spéculations stériles et organisons une élection sur toute l’étendue du territoire au nord comme au sud puisque les islamistes qui contrôlent le nord n’ont jamais parlé d’indépendance ni autodétermination.

    Leur problème c’est la Charia et ils peuvent le discuter avec le nouveau président élu car Dioncounda n’a ni la légitimité (mais il est légal car la constitution qui lui confère la place de président par intérim) ni le courage de régler définitivement cette crise.

    Le régime d’exception qu’est la transition n’est pas bien indiqué pour régler la crise malienne car il faut beaucoup d’argent pour remettre le pays sur le droit chemin et avec la transition le Mali n’a pas la plénitude de la coopération internationale sans laquelle on ne peut rien faire.

    Ce n’est pas un budget annuel de 1000 milliards de FCFA qui va faire une guerre et organiser ds élections tout en continuant de payer les fonctionnaires et d’assurer une année scolaire et universitaire normale, d’assurer des services publics de santé, de fourniture d’eau et d’électricité, d’entretien routier, et de fonctionnement régulier des services publics même si on annule tous les programmes d’investissement public.

    Ce n’est pas possible.

    Si le très expérimenté Diango Cissoko, n’est pas d’accord avec ce que je dis alors qu’il le dénonce publiquement.

    Trop de temps perdu à tourner en rond et pour zéro.

    Trop de souffrances inutiles de nos populations du nord et même du sud.

    Trop d’images négatives du Mali qui marqueront à jamais des générations entières de maliens.

    Et souvenons nous, ce pays ne sera grand que si les maliens sont grands.

    Et pour que les maliens soient grands il faut qu’ils libèrent leurs esprits des futilités et des tares inutiles, il faut que nous éduquons nos enfants pour que nous tous prendrons le droit chemin, enfin, il faut que nous acquérions le savoir, où qu’il se trouve.

    Mais à regarder de près, nous avons très peu d’hommes capables de vision et d’actions d’envergure pour sortir le pays de l’ornière.

    CMD était dans ce registre d’hommes incapables mais il n’est pas le seul.
    Et ça sautait à l’œil avec ses agitations inutiles et ses émotions d’enfant.

    Sanogo et Dioncounda sont aussi incapables, car leur vision pour le Mali et les actes qu’ils posent ne sont pas les médicaments qu’il faut pour le malade Mali.

    On n’emploie pas un dentiste dans un bloc opératoire pour cardiaque sans aucune formation de chirurgie cardiaque.

    Bonne journée aux CHU de Gabriel Touré et du Point G!

  26. Racine Diop.

    Laissez les maliens tranquille avec affaire de ancien premier ministre ,nous. Avons à libérer notre pays .

  27. Racine Diop.

    Laisse tranquille Diarra n’est pas un élu .fini il retourne à. Case départ.