Le député RPM Moussa Tembiné accusé de s’immiscer comme un cafard dans les affaires de l’AEEM

6

Le politique n’a rien appris et rien oublié. Chaussant les bottes d’un Niarga Tembély qui a finalement choisi de débarrasser le plancher tant son maroquin de président d’honneur de l’association estudiantine choquait et dérangeait, le député RPM – parti au pouvoir – cristallise sur sa personne les pires  critiques. Accusé qu’il est de s’immiscer tel un cafard dans les affaires de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) demeurée jalouse de sa liberté.

Courant week- end dernier, Bamako a brillé par le traditionnel congrès de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM). Et comme d’habitude, deux bureaux se disputent la légitimité et la légalité au terme de ce 23ème congrès ordinaire. Ibrahim Traoré dit Jack Bauer de l’Institut polytechnique rural (IPR) de Katibougou, candidat à sa succession, revendique la victoire à la tête d’un bureau  fort de 85 membres élu pour un an.

Ses adversaires d’en face crient leur indignation. Et vont fricoter avec l’élu de la Commune V du District de Bamako, Moussa Timbiné,  sensé les tirer des profondeurs de la défaite pour les hisser au sommet de la victoire antidémocratique. Tout marche comme sur des roulettes. Battu à plate couture, Abdoul Salam Togola communément appelé Willy de l’Institut national de formation des travailleurs sociaux (INFTS) réussit la prouesse de bâtir à sa guise un bureau qu’il préside.

Le Secrétaire général de l’AEEM Ibrahim Traoré dit Jack Bauer et ses partisans donnent de la voix  en des termes sans équivoques : « Moussa Timbine ne se retire pas des affaires de l’AEEM d’ici trois jours, nous allons prendre nos responsabilités “.

A écouter les partisans d’Ibrahim Traoré, le député Timbiné aurait proféré des menaces à des grands cadres du ministère de l’Education nationale dans sa quête de justification de son immixtion dans le choix du premier responsable de l’Association des élèves et étudiants du Mali par un ordre venu tout droit du président de la République. Pauvre IBK, il a le dos large qu’on casse tout le sucre là-dessus !

Yattara Ibrahim

 

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. LE POISSON POURRIT TOUJOURS PAR LA TÊTE..
    LES DÉPUTÉS FONT LA PROMOTION DE LEURS AMIS..
    IBK EST POURRI ET IRRESPONSABLE..
    DONC SES DÉPUTÉS FONT LA MÊME CHOSE QUE LUI.

    IBK FAIT LA PROMOTION DE SA FAMILLE..

  2. De quoi je me mêle être un représentant de la nation et militant d’un bureau estudiantin est tout à fait différent, il apprendra à ses dépends attendons voir seulement.

  3. FOUTAISE, TON JACK N’EST PLUS ETUDIANT. COMMENT VOULEZ VOUS QUE QUELQU’UN QUI A FINI SES ETUDES REPRÉSENTE LES ÉLÈVES ET ETUDIANTS DU MALI. CHERCHEZ A CONNAITRE D’ABORD LA RÉALITÉ DES FAITS AVANT DE LES PUBLIER. TU PEUX NE PAS AIME L’HONORABLE TIMBINE MAIS DIRE QU’IL CHERCHE A CRÉER DES PROBLÈMES AU RÉGIME EST UNE CONTRE VÉRITÉ PUISQUE LE QUOTIDIEN DE L’HONORABLE TIMBINE C’EST DE CHERCHER DES SOLUTIONS A TOUS LES PROBLÈMES NOTAMMENT CELUI DES JEUNES ET DES FEMMES;

    • il est curieux de savoir à quel titre particulier, l’honorable TIMBINE est concerné par l’AEEM?

      • Je trouve qu’un élu doit s’occuper des intérêt de sa commune et non pas des intérêt de LAEEM.

        • L’élu a t il fini de s’occuper des problèmes de la nation? N’aurait il pas intérêt à donner des conseil. Comme lui-même il fut secrétaire quand il a été étudiant à la FAST. Il a doit avoir suffisamment de connaissance en ce qui concerne cette méthode. Il doit tirer une bonne leçon de ses aînés et non pas leurs erreurs.
          Il faut pas qu’il salisse sa bonne réputation.

Comments are closed.