Des partis maliens pour la « mobilisation » du peuple contre les groupes armés

17 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Grande marche citoyenne pour la libération du Nord organisée par le FDR-ADPS-COREN-Forces vives du Mali
11 octobre 2012. Bamako.

Bamako (Mali) – Des partis et associations réunis au sein de l’Alliance des démocrates et patriotes pour la sortie de crise (ADPS) ont appelé samedi les autorités au Mali à décréter la « mobilisation générale » du peuple en raison des conditionnalités de la résolution onusienne qui risquent de retarder le déploiement d’une force internationale contre les groupes armés dans le nord du pays.

« L`ADPS engage le président de la République par intérim, chef suprême des Armées, et le gouvernement à prendre leurs responsabilités face à l`Histoire et à décréter la mobilisation générale du Peuple pour la libération des zones occupées », écrit notamment la coalition dans une déclaration parvenue à APA.

Une résolution autorisant le déploiement d`une force militaire internationale au Mali pour en chasser les groupes extrémistes a été unaninement adoptée le 21 décembre par les pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le texte est assorti de conditionnalités, dont la formation préalable de l`Armée nationale, l`ouverture de dialogue avec les groupes acceptant de se dissocier du groupe terroriste Al Qaïda et le rétalissement de l`ordre constitutionnel dans le pays, par l`organisation d`élections libres avant avril 2013.

Ce « trop grand nombre » de conditionnalités est de nature à retarder la mise en œuvre de la résolution et à remettre en selle des groupes terroristes comme le Mouvement national de libération de l`Azawad (MNLA, sépariste) et Ansar Dine (islamiste), estime l`Alliance.

Dans son communiqué, le regroupement politique affirme avoir relevé que la résolution reste « muette » et « imprécise » sur des aspects essentiels, telle la laïcité, « élément pourtant non négociable au même titre que l`intégrité territoriale du pays ».

La coalition affirme avoir aussi noté que la résolution n`exige pas des groupes armés qu`ils déposent les armes et que rien n`a été par ailleurs dit dans le texte onusien sur les pays servant de base arrière aux séparatistes et djihadistes.

La coalition estime, pour toutes ces raisons, que « la marchandise (la résolution) livrée ne correspond pas à la demande » et qu`elle traduit, en fait, « l`échec » de la diplomatie et de la politique de communication du gouvernement malien.

Publié le samedi 29 decembre 2012  |  APA

 

17 Réactions à Des partis maliens pour la « mobilisation » du peuple contre les groupes armés

  1. kodda

    yoo ALLA wallu. bandiraabe men NOOR. sabu en ji*aani DADIIBE LEYDI MALI.. be ngalaa nafoore LEYDI MALI haybtte.. be KERSATAA yaltude ebe nji*e..

  2. L'homme de tenebres

    Après les marches pour liberer les armes, viennent maintenant les marches pour liberer les hommes qui vont s’en servir comme si le mali n’a pas plus de 15millions d’habitants! On aura tout vu au mali.

  3. mbè faso fè

    Dioncounda sait bien qu’il n’a aucune capacité à gérer le Mali, encore moins à le sortir du guêpier crée par Alpha Oumar Konaré et Amadou Toumani Touré. Et il ne démissionne pas ! Il donne donc la mesure de tout son manque de patriotisme. Il n’aime pas le Mali !
    Sanogo sait bien que personne n’accordera le moindre crédit à des soldats incultes, qui n’ont eu d’autres mérites que d’avoir livré le Mali à ses pires ennemis. Mais il reste quand même à Kati, en train de jouir de la misère des Maliens. Il n’aime pas le Mali !
    Un homme d’affaire chargé de la diplomatie. Des complices de ceux qui ont cassé le pays qui se trouvent toujours aux commandes.
    PAUVRE MALI !!!

  4. GNI

    VOUS FERIEZ MIEUX DE MARCHER SUR KATI ET DÉLOGER CES VAURIENS QUI SONT PAYÉS A NE RIEN FAIRE..
    QUI REFUSENT D’ALLER COMBATTRE.. :twisted:

  5. Kassin

    Entretien politique 2012 entre africains

    L’année 2011 s’était dissimulée dans les quintes de toux d’un petit enfant d’Abobo à Abidjan.

    L’année 2012 qui s’annonçait à l’horizon de la pointe des Almaldies à Dakar, pouvait-elle être celle de plus de joie pour les petits talibés de Djenné ou de Tombouctou au Mali?

    Alors quelques jeunes africains se rencontrent en début 2012 quelque part pour discuter politique.
    Suivez plutôt.

    Le malien: Eh Gorgui qu’est-ce que vous faites chez vous avec toutes ces manifestations violentes contre le président Wade?

    Après tout quand les lions de la Teranga se font battre à la CAN 2012 par la Zambie, cela n’est pas le faute de Wade.

    Le Sénégalais: Il tente une dévolution monarchique inacceptable du pouvoir dans notre Sénégal démocratique depuis toujours avec son fiston super ministre.

    L’ivoirien: Gorgui sur ce point vous avez raison, parce que le pouvoir est une drogue en Afrique, cela faisait cinq ans que Laurent Gbagbo nous roulait dans la farine sans jamais organiser d’élections présidentielles à l’issue de son premier mandat.

    Le Sénégalais: Justement en parlant de mandat présidentiel, Wade n’a constitutionnellement même pas le droit de se représenter aux élections présidentielles de 2012, mais il s’entête contre vents et marées pour modifier encore notre constitution.

    Le malien: Nous on a pas ce problème de tripatouillage de la constitution, mais ATT tient fermement à une réforme constitutionnelle par référendum qui nous inquiète quand même.

    Bon comme il ne se représente pas en 2012, parce que la constitution ne le permet pas, notre problème, c’est sa gestion laxiste et le clientélisme de son régime avec son lot de corruptions et de largesses coupables avec les rebelles du nord qui nous humilient chaque jour.

    Le congolais de Brazza: Ah le malien, comme t’as la chance de choisir le 29/04/2012 un nouveau président, ce que Sassou N’guessou, ne nous donnera jamais aussi facilement, tâche de choisir c’est fois-ci quelqu’un de meilleur qu’ATT et que la corruption et problèmes du nord soit cette fois-ci résolus pour de bon.

    L’ivoirien: T’as raison mon frère congolais, la chance de choisir n’est pas donner à tout le monde.

    Quand on nous a donné cela à Abidjan, on est sorti massivement pour élire Alassane Dramane Ouatara.

    Mais Yao Dré, le président de la cour constitutionnelle, nommé par Gbagbo, a déclaré ce dernier élu, ça été le début d’une crise post-électorale très meurtrière.

    Dieu merci l’Onu et la communauté internationale nous ont aidés à installé ADO.

    Ça été un moment très dure pour le pays.

    Le sénégalais: en tout cas nous au Sénégal, on ne troquera notre démocratie contre rien au monde, même si Wade fait du forcing et que les sages de la cour constitutionnelle valident sa candidature, nous sortiront massivement comme les ivoiriens pour élire un autre président différent de Wade, parce que lui et sa famille, gèrent tout au Sénégal, alors que la vie devient de plus en plus difficile, alors la jeunesse « Ya n’en marre ».

    Le malien: Non nous on attend pas les élections du 29/04/2012 et on ne fait plus confiance à la démocratie, de toute façon toute la classe politique est pourrie, il n’y a pas de fichier électoral fiable et la guerre qui a éclaté au nord par le laxiste d’ATT a fait déplacé plus de 200000 maliens.

    Alors on ne vote pas, on ne veut même plus de démocratie parce qu’il ya eu un massacre de nos soldats à Aguelhoc.

    L’ivoirien: T’es sérieux là vieux père ou tu veux faire palabre pour rien?
    Toi t’es un véritable « Malo monna »!

    Quand vous étiez en dictature sous le votre général Moussa Traoré là, il n’y avait qu’un seul pont à Bamako et à chaque 10 mètres ça faisait « Godjo Godjo Godjo », maintenant vous avez même troisième pont avant Abidjan, des milliers de nouveaux kilomètres de routes bitumées, des aménagements de terres agricoles un peu partout, des logements sociaux, des chantiers et des projets ouverts partout grace à la confiance des investisseurs et des partenaires financiers et avec millelium challenge votre Aéroport Bamako Sénou, en chantier, risque même de dépasser de loin Port Bouet.

    Le Sénégalais: En tout cas mon frère malien, quand je suis parti à Bamako en février 2011, pour l’Afro basket féminin, 10 ans après la fin de la CAN 2002, j’ai eu du mal a reconnaître Bamako, tellement que votre capitale s’est modernisée entre temps.

    Vous n’avez même pas de délestages, alors que nous à Dakar, on n’en peut plus avec les incessantes coupures du courant électrique malgré le plan « Takal » de Karim Wade qui engloutit milliards après milliards.

    Il vous faut juste maintenir le cap du développement et élire un président beaucoup plus engagé dans la lutte contre la corruption et qui va renforcer et consolider vos institutions y compris votre armée.

    Le malien: je vous dis qu’on n’a pas besoin d’élections, on a un capitaine porteur de bâton magique à Kati.
    Il viendra le 22/03/2012, il lui suffit d’un coup de bâton et on récupéra le nord de notre pays, l’armée malienne sera aussi forte que celle de l’Algérie et on dépassera Abidjan et Dakar.

    Au deuxième coup de bâton, vous nous verrez au niveau de l’Afrique du Sud en terme de développement.
    L’ivoirien: Vieux père malien, toi tu es pire que Blé Coudé.

    L’Afrique n’a plus besoin de paroles encore ni de théoricien.

    Le sénégalais: En tout cas si vous choisissez cette voie non démocratique au Mali, pour changer de président, ne venez plus faire du « Wax Wasset », comme notre Wade National.

    Mes chers amis, ceci est une parodie de conversation, mais aussi imaginaire soit-elle, elle reflète malheureusement et fidèlement l’image déplorable que nous avons donné à nos frères et voisins africains depuis le début de cette année 2012 qui s’achève dans la douleur nous comme elle a commencé.

    J’espère très sincèrement que 2013 sera une année d’une autre image plus reluisante du Mali et que Dieu veille sur nous surtout contre nous mêmes.

  6. rodrigues Soares

    :idea: LIBEREZ VOUS DES VIEUX CONS QUI VOUS ONT AMENE LA OU VOUS ETES, C’ EST LA PREMIERE CONDITION DE LIBERATION DU NORD-MALI :!:

    :lol: REMARQUEZ QUE CE SONT DES JEUNES QUI SONT VOS ADVERSAIRES DE MNLA, MUJAO ET AUTRES… :!:

  7. Basky

    Ne comptez pas sur votre fameux président par intérim pour débloquer une quelconque situation pour qui connait l’homme . Ce qui l’intéresse c’est les honneurs et le bien matériel qu’il bénéficie dans cette situation. Renseignez vous sur lui avant qu’il ne soit président de l’AN il n’avait même pas a manger et maintenant qu’il se beurre le Mali peut sombrer c’est le dernier de ses soucis et comme il faisait le même grin qu’ATT à SOGONIKO don bonnet blanc ou blanc bonnet c’est la même chose vieux pedophile bon vent.

  8. Massaye

    Faute de jouer dans la cour des grands sur le terrain militaire,dès le lendemain du coup d’Etat,les putschistes et leur chef,le capitaine Sanogo
    ont appelés au dialogue avec les jihadis,ouvrant ainsi,la porte à la négociation.Depuis,sous couvert des rencontres sécrètes conduite par M.Dicko du HCI,et de l’honorable O.Mariko,les autorités de la transition ont jetés les bases d’une véritable négociation de paix entre des bandits armés,narcotraficants et jihadis et les forces politiques du pays.Situation dont aujourd’ui,la communauté internationale se serve pour ralentir l’intervention militaire africaine pour déloger les assaillants du Nord-Mali.L’absence de
    Mali. vérité et profil bas adopté par les maîtres du Château (Kati); qui s’abritaient derrière nos armes bloquées dans divers port de la sous-région ont renforcer nos doutes sur les motivations du capitaine Sanogo, ses amis, et leur capacité de vouloir aller aux combats.Après avoir reçu les armes,ni Douentza,ni Léré n’ont fait l’objet de reconquête.Au contraire,nous apprenons que la localité d’Inhalil (Gao) vient de tombée dans le butin de guerre du Mujao.Il faut rappelé que la bande sahélienne du Nord,n’est pas seulement en proie aux trafics de tout genre,de violences, c’est aussi l’instrument géopolitique que se disputent l’Algérie,les USA et la France au nom de la lutte contre le terrorisme international.Le Mali n’a pas les moyens d’imposer sa vue.On peut le regretter.L’histoire retiendra que des politiques mal adaptées,des méthodes,des pratiques et des ambitions personnelles ont été fatales à notre pays.

  9. justicequity

    Encore des arrivistes qui veulent profiter du K.O pour se remplir les poches , l’ONU ou personne ne s’est entreposé entre nous et les occupants si le Mali n’est pas d’accord avec , tout le monde sait où se trouve tombouctou , gao , kidal ces villes n’ont pas bouger , c’est l’histoire qui gamin qui veut pas être circoncis et veut pas remettre aussi son froc .

  10. blanche neige

    pourquoi ont ils attendu 9 mois pour bouger ???

    • coco

      …….ils disent que c’est un problème de logiciel ……
      :wink: :wink: :wink: :wink: :wink: :wink:

      • coco

        Bozizé avait le même …..il l’a jeté ….
        Ah ……..C’est pas facile ….
        Et tant que le petit DOUCARA n’aura pas retrouvé sa petite chèvre , je crois que l’on n’aura pas la paix …
        ….C’est pas facile …. :wink: :wink: :wink: :wink:

    • justicequity

      blanche neige , ils bougent même pas ils s’agitent , comme les armes qui ont servis de prétexte pendant 9 mois pour ne pas aller en guerre alors maintenant ils cherchent un nouveau prétexte qui prendra un maximum de temps , la Syrie est à 2 ans de guerre civile avec plus de 40.000 morts l’ONU n’a pas encore fait grand chose , au Mali où pour le moment on n’a pas beaucoup de morts facilement ce gouvernement peut gagner 5 ans , ils savent pertinemment qu’ils ne vont rien tirer de l’ONU à part gagner du temps et c’est tout ce qui intéresse ce gouvernement et avec le risque qu’ils prennent gout au pouvoir avec le temps comme Sanogo ou CMD , ils vont devenir un autre problème dans le problème .
      Après peut être nos militaires vont réclamer un drone par soldat qui sait comme cela ils pourront faire la guerre en continuant à piller les deniers publics bref profiter des bonnes choses choses de la vie dont ils n’osaient même pas rêver avant le 22 mars 2012 .

      • s coulibaly

        Vous avez compris beaucoup de choses.Dans ce monde et particulièrement en Afrique,les souffrances des pauvres peuples font l’occasion pour beaucoup de faire de bonnes affaires .Beaucoup de personnes veulent que cette crise dure le plus longtemps possible.C’est simplement une volonté des hommes hypocrites sans amour pour Dieu et pour les populations qui souffrent depuis des mois.Mèmes les camps des deplacés,et des refugiés font de bonnes affaires pour beaucoup.A’ moins que tout le peuple malien comme les indiens ne se soulève pour marcher vers les frères et soeurs du nord,cette crise risque de durer encore longtemps.Nous vivons dans un monde très mechant,et cruel.

  11. Vibrant appel pour la libération de notre pays des terroristes islamistes et aussi vibrant appel à la communauté internationale pour la déstabilision du pays SATAN, l’Algérie. C’est pays qui fabrique terroristes islmistes…bon courage MUJAO DANS TA DIRECTION VERS CE PAYS SATAN, PIRE ENNEMIE DU MALI..

    • rodrigues Soares

      :oops: LAISSEZ LES MOTS COMME « SATAN » CA NE NOUS DIT RIEN …BIENSUR QUE C’ EST VOTRE MYTHOLOGIE…
      :wink: L’ ALGERIE EST UN PAYS D’ HOMMES ET DE FEMMES DIGNES, SI CHAQUE PAYS ETAIT COMME L’ ALGERIE EN AFRIQUE , LE MONDE ALLAIT BIEN NOUS CONSIDERER AVEC RESPECT ET UN PARTENARIAT EQUILIBRE…VIVE L’ ALGERIE CE BEAU PAYS, DU NORD AU SUD , D’ EST EN OUEST, CE PAYS DONT LES HABITANTS N’ ONT JAMAIS EU HONTE D’ APPELLER OUVERTEMENT LES MALIENS LEURS COUSINS… :!:

  12. gami

    Le laxisme et l’inaction du président de la republique n’à que trop .