Des partis maliens pour la « mobilisation » du peuple contre les groupes armés

17 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Grande marche citoyenne pour la libération du Nord organisée par le FDR-ADPS-COREN-Forces vives du Mali
11 octobre 2012. Bamako.

Bamako (Mali) – Des partis et associations réunis au sein de l’Alliance des démocrates et patriotes pour la sortie de crise (ADPS) ont appelé samedi les autorités au Mali à décréter la « mobilisation générale » du peuple en raison des conditionnalités de la résolution onusienne qui risquent de retarder le déploiement d’une force internationale contre les groupes armés dans le nord du pays.

« L`ADPS engage le président de la République par intérim, chef suprême des Armées, et le gouvernement à prendre leurs responsabilités face à l`Histoire et à décréter la mobilisation générale du Peuple pour la libération des zones occupées », écrit notamment la coalition dans une déclaration parvenue à APA.

Une résolution autorisant le déploiement d`une force militaire internationale au Mali pour en chasser les groupes extrémistes a été unaninement adoptée le 21 décembre par les pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le texte est assorti de conditionnalités, dont la formation préalable de l`Armée nationale, l`ouverture de dialogue avec les groupes acceptant de se dissocier du groupe terroriste Al Qaïda et le rétalissement de l`ordre constitutionnel dans le pays, par l`organisation d`élections libres avant avril 2013.

Ce « trop grand nombre » de conditionnalités est de nature à retarder la mise en œuvre de la résolution et à remettre en selle des groupes terroristes comme le Mouvement national de libération de l`Azawad (MNLA, sépariste) et Ansar Dine (islamiste), estime l`Alliance.

Dans son communiqué, le regroupement politique affirme avoir relevé que la résolution reste « muette » et « imprécise » sur des aspects essentiels, telle la laïcité, « élément pourtant non négociable au même titre que l`intégrité territoriale du pays ».

La coalition affirme avoir aussi noté que la résolution n`exige pas des groupes armés qu`ils déposent les armes et que rien n`a été par ailleurs dit dans le texte onusien sur les pays servant de base arrière aux séparatistes et djihadistes.

La coalition estime, pour toutes ces raisons, que « la marchandise (la résolution) livrée ne correspond pas à la demande » et qu`elle traduit, en fait, « l`échec » de la diplomatie et de la politique de communication du gouvernement malien.

Publié le samedi 29 decembre 2012  |  APA

17 Réactions à Des partis maliens pour la « mobilisation » du peuple contre les groupes armés

  1. kodda

    yoo ALLA wallu. bandiraabe men NOOR. sabu en ji*aani DADIIBE LEYDI MALI.. be ngalaa nafoore LEYDI MALI haybtte.. be KERSATAA yaltude ebe nji*e..

  2. L'homme de tenebres

    Après les marches pour liberer les armes, viennent maintenant les marches pour liberer les hommes qui vont s’en servir comme si le mali n’a pas plus de 15millions d’habitants! On aura tout vu au mali.