Désaccord sur le referendum constitutionnel d’IBK : Les Religieux vont-ils être l’arbitre entre les deux camps ?

5
Presidentielle-2018 : Les candidats potentiels à la chasse aux leaders religieux
Des leaders religieux du Mali (photo archives)

Depuis le vote du projet de texte Référendaire le 2 juin 2017, par l’Assemblée Nationale du Mali, nous assistons chaque jour à des manifestations, des prises de positions tranchées des différentes composantes de la société, des partis politiques, de la société civile. La majorité présidentielle est le fer de lance de la contre-attaque menée par les groupes sociaux opposés audit texte. Le climat politique est très chauffé entre les deux camps qui vont de marches en marches, de meeting en meeting, de débats en débats, de diffamations en diffamations. Toutes les couches de la société civile sont sollicitées pour prendre part au débat. Plusieurs groupes se sont manifestés à savoir la Plateforme contre le texte, le Haut Conseil Islamique, le Chérif de Nioro, le prêcheur Choila Bayaya Haïdara, le Collectif des régions non-opérationnelles etc…

Le débat a repris de plus bel lorsque saisit par l’opposition par rapport au texte référendaire la Cour Constitutionnelle a failli à son rôle et rater l’occasion d’entrer dans l’histoire en portant uniquement des réserves sur les erreurs matériels et non le fond constitutionnel contesté du texte. Pour la majorité, c’est un désaveu pour l’opposition et pour l’opposition c’est une victoire pour elle. Dans tous les cas, le texte doit être relu à l’Assemblée Nationale, contrairement à ce que pensait le groupe de soutien audit texte. Au sein de la majorité, le parti Yéléma en plus de proposer une relecture du texte, a suspendu sa participation à la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP). L’UDD et l’AEMA ont donné de la voix afin que la relecture recommandée par la Cour Constitutionnelle soit plus approfondie et doit aller au-delà des erreurs matérielles consignées. Pour ces parties, cela a l’avantage de nettoyer le texte qui n’est pas en réalité propre pour assurer le devenir du Mali un et indivisible, l’égalité entre tous les citoyens du Mali. Enervé par les groupes qui disent NON, le Président IBK gonfle ces biceps contre les partisans du ‘’NON’’ en leur proliférant des menaces. IBK tente de surprendre le peuple en disant qu’aucun malien ne sait opposer au contenu de l’Accord d’Alger. Ce qui est archivement faux. Les forces vives de la nation ont fait 13 pages d’observations qui ont été jetées à la poubelle à Alger. Si ces observations avaient été prises en compte même au tiers, le pays allait mieux se porter pour assurer son devenir. Décidemment, le pays va mal, encore à cause d’une constitution taillée sur mesure, à laquelle la majorité n’adhère pas. Que veulent encore nos dirigeants ? Pour éviter le K.O les groupes sociaux actifs susceptibles de trancher finalement entre les deux camps semblent être le groupe des religieux du Mali qui a eu le flair de constituer une commission d’analyse du dit texte, en charge d’éclairer leur lanterne sur la question, lorsqu’ils ont été sollicités par chacun des deux camps.

On se rappelle de l’avis donné par le Cherif Ousmane Madani Haïdara lors de la présentation des vœux à Koulouba à l’occasion de la fête de Ramadan en ces termes : ‘’un texte est fait pour rassembler les populations maliennes et non pour les diviser. Si le dit texte n’est pas accepté par une partie des populations, il faudra revenir là-dessus avec la participation d’autres acteurs, pour aller au consensus, cela pourra amener la paix’’. Cette position est très responsable de la part du groupe des musulmans du Mali. Du coup, à travers cette crise sociopolitique, les hommes politiques donnent une fois de plus l’opportunité aux religieux de descendre dans l’arène politique qu’ils ont eux-mêmes souvent tant décrié. Selon le Cherif Ousmane Madani Haïdara, le bal a été ouvert par le gouvernement qui a été le premier à demander le groupement des leaders religieux. Après celui-ci, l’opposition républicaine et démocratique a manifesté son intérêt à venir partager les raisons de sa révolte contre le projet présidentiel. Toute chose qui donne l’occasion aux religieux de redescendre dans l’arène et de projeter d’élire un Imam à Koulouba comme annoncer par le Cherif Ousmane Haïdara lors du Maouloud 2015.  On se rappelle aussi de ce grand meeting du 9 août 2009 contre le code de la famille qui a rassemblé plus de 80 milles âmes au stade du 26 mars. Au vu de cette grande mobilisation, le Président ATT a reçu toutes les Associations faitières musulmanes, le bureau de l’Assemblée Nationale, les présidents des Institutions de la République. Comme solution finale et consensuelle, il a été décidé par ATT d’aller à une relecture consensuelle du code, tout en supprimant, tous les points de désaccord. C’est ce qui a été fait à l’Assemblée Nationale. La commission de relecture était présidée par Dioncounda TRAORE, le Président de l’Assemblée Nationale. Le code a finalement été revoté en seconde lecture. Donc le Mali n’est pas à sa première expérience en ce qui concerne un désaccord sur un projet de loi. Il y a eu le cas relatif au code de la personne et de la famille, qui a eu son salut dans la relecture approfondie. Pourquoi ne pas faire la même chose ? Dans la résolution de cette crise, les religieux sont les seuls à pouvoir faire fléchir le Président IBK par rapport à sa position tranchée contre la majorité du peuple. Mais le peuple doute de leur position, à cause du fait qu’IBK les a remis en perspective du passage en force dudit projet de loi référendaire, des véhicules 4×4 et même une route bitumée. Nous sommes surs que tous ces cadeaux ne doivent pas empêcher nos religieux d’être du côté du peuple.

Badou S. KOBA               

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Nous disons NON et merci aux religieux, qu’ils s’occupent de la religion et ne se melent pas a la politique car ils n’y connaissent absolument rien et nous souhaitons qu’ils se mettent a cote et prient pour nous.

  2. Ceux la qui font evoluer la culture musulmane au Mali et en AFRIQUE sont des enemies de nos PEUPLES cultures et traditions qui SONT le socle De L ETRE AFRICAIN LE MOKONINFIN L HUMAIN QUI A COMME ORIGINE LE NOIR PARTICULIEREMENT PERE ET MERE DE L HUMANITE!!!

    LES POLITICIENS ET SPIRITUELS DOIVENT L ASSUMER EN FIERTE CET HERITAGE AFRICAIN ET NOIR MOKONINFIN!!! MOKONIFINYA!!!

  3. Beaucoup de ces fameux chefs dits religieux sont de veritables escrocs qui sont parvenus a prendre en otage les pouvoirs publics et a embrigader les populations démunies et ecrasees sous le poids de la misère ….

    Ils ne servent absolument pas la parole sacrée du tout Puissant Allah

  4. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes

    Nous disons et rappelons et insistons le lettré mutant politique « Sybarite politiguimôgo le Marco Polo Malien » président du Mali choix de la « France-Afrique » ami d’1parrain des parrains de la mafia 1charlie de 1ère ligne de la « lutte anti-Mohamedane et un des responsables de la déliquescence du Mali et qui confond tout avec ses lettrés mutants de membres du gouvernement de juges de magistrats de gouverneurs préfets de maires de députés religieux Fidèles klébars et doungourous de partisans et partisanes mutés
    SE DISENT DES CROYANTS ET CROYANTES POURTANT ILS NE REPECTENT PAS LE CONTENU DE LEURS LIVRES SAINTS

    1)IL EST DIT DANS LE SAINT CORAN

    *« Il n’appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant. Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l’Enfer, pour y demeurer éternellement. ALLAH l’a frappé de Sa Colère, l’a maudit et lui a préparé un énorme châtiment »

    *« ô les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins véridiques comme ALLAH l’ordonne, fut ce contre vous-mêmes, contre vos pères et mères ou proches parents. Qu’il s’agisse d’un riche ou d’un besogneux. ALLAH a priorité sur eux. Ne suivez donc pas les passions, afin de ne pas dévier de la justice »

    *« ô les croyants ! Que les uns d’entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Et quiconque commet cela, par excès et par iniquité, Nous le jetterons au Feu, voilà qui est facile pour ALLAH »

    *« Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Si l’ayant droit consent une remise de cette peine au meurtrier, ce dernier sera poursuivi modérément et il devra s’acquitter du prix du sang avec empressement. C’est là une mesure d’allégement et de miséricorde pour vous de la part de votre Seigneur. Mais quiconque transgresse, par la suite, ce compromis sera sévèrement sanctionné. La loi du talion constitue pour vous une garantie de vie, ô gens doués d’intelligence. Peut-être finirez-vous ainsi par craindre Dieu. » [Sourate 2, versets 178 et 179]

    *« Et redoutez le jour où nulle âme ne bénéficiera à une autre, où l’on n’acceptera d’elle aucune compensation, et où aucune intercession ne lui sera utile. Et ils ne seront point secourus »

    *il est dit dans le St Coran « Quand les meneurs désavoueront les suiveurs à la vue u châtiment, les liens entre eux seront brisés! » Et les suiveurs diront « Ah! Si un retour nous était possible! Alors nous les désavouerons comme ils nous ont désavoués! » Alors ALLAH leur montrera leurs actions, sources de remords pour eux ; mais ils ne pourront pas sortir du Feu

    COMMENT DONC SE DISANT DES MUSULMANS ET MUSULMANES ILS S’ADONNENT Á LA BOUFFE DES DENIERS PUBLICS ET DONS AUX MENSONGES Á L’INJUSTICE ET REFUSENT D’APPLIQUER LA LOI DE TALION AUX REBELLES DU MNLA ET CONSORTS QUI ONT TUÉ INTENTIONNELLEMENT DES CITOYENS ET CITOYENNES LAMBDA INNOCENTS CROYANTS

    ET COMMENT OUTRE PEUVENT-ILS BAFFOUER LE CONTENU DU SAINT CORAN EN VOULANT MODIFIER DE FAÇON INJUSTE LA LOI SUPRÊME DE LEUR MALI POUR DES GENS VOUÉS Á L’ENFER

    *Nous disons et rappelons et insistons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali et qui sont musulmans de se conformer strictement au Contenu du St Coran et la Sunna de leur Prophète PSL et ne pas suivre les meneurs car le Jour J ils diront que c’est de votre gré vous les aviez suivi dans leurs dérives et tel indiqué dans le St Coran « Ah! Si un retour nous était possible! Alors nous les désavouerons comme ils nous ont désavoués! » et ce jour il sers tard et vous serez avec eux dans le Feu Éternel de l’Enfer

  5. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes

    Nous disons et rappelons et insistons le lettré mutant politique « Sybarite politiguimôgo le Marco Polo Malien » président du Mali choix de la « France-Afrique » ami d’1parrain des parrains de la mafia 1charlie de 1ère ligne de la « lutte anti-Mohamedane et un des responsables de la déliquescence du Mali et qui confond tout avec ses lettrés mutants de membres du gouvernement de juges de magistrats de gouverneurs préfets de maires de députés religieux Fidèles klébars et doungourous de partisans et partisanes mutés
    SE DISENT DES CROYANTS ET CROYANTES POURTANT ILS NE REPECTENT PAS LE CONTENU DE LEURS LIVRES SAINTS

    2)IL EST DIT ÉGALEMENT DANS LA SAINTE BIBLE

    *« Mais si malheur arrive, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure. »
    — Exode 21,23-25

    *« Si un homme frappe à mort un être humain, quel qu’il soit, il sera mis à mort. S’il frappe à mort un animal, il le remplacera — vie pour vie. Si un homme provoque une infirmité chez un compatriote, on lui fera ce qu’il a fait : fracture pour fracture, œil pour œil, dent pour dent ; on provoquera chez lui la même infirmité qu’il a provoquée chez l’autre. Qui frappe un animal doit rembourser ; qui frappe un homme est mis à mort. Vous aurez une seule législation : la même pour l’émigré et pour l’indigène. »
    — Lévitique, 24,17-22

    *« Ton œil sera sans pitié : vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied. »
    — Deutéronome, 19,21

    * « Si quelqu’un verse le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé. »
    — Genèse IX:6

    *«celui qui prend l’épée périra par l’épée »
    – Mathieu, XXVI, 51-52

    Psaume 92:16
    J’interviendrai contre le monde pour le punir de sa méchanceté et contre ceux qui font le mal à cause de leurs injustices. Je mettrai fin à l’arrogance des insolents, je ferai tomber l’orgueil des tyrans.

    Ésaïe 13:11
    C’est pourquoi, ô roi, voici mon conseil: puisses-tu juger bon de le suivre! Détourne-toi de tes péchés et fais ce qui est juste! Mets un terme à tes injustices en ayant pitié des pauvres! Peut-être ta tranquillité se prolongera-t-elle.

    Proverbes 6:16-19
    Il y a six choses que hait l’Éternel, Et même sept qu’il a en horreur; Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent, Le coeur qui médite des projets iniques, Les pieds qui se hâtent de courir au mal,

    Proverbes 11:1
    La balance fausse est en horreur à l’Éternel, Mais le poids juste lui est agréable.

    Proverbes 12:22
    Les lèvres fausses sont en horreur à l’Éternel, Mais ceux qui agissent avec vérité lui sont agréables.

    Proverbes 17:15 
    Celui qui absout le coupable et celui qui condamne le juste Sont tous deux en abomination à l’Éternel.

    Psaume 43:1 
    Rends-moi justice, ô Dieu, défends ma cause contre une nation infidèle! Délivre-moi des hommes de fraude et d’iniquité

    COMMENT DONC SE DISANT DES CHRÉTIENS ET DES CHRÉTIENNES PEUVENT-ILS DÉFENDRE SOUTENIR ENCOURAGER LA FRAUDE L’INIQUITÉ LE MENSONGE L’INJUSTICE ABSOUDRE LES COUPABLES DE MNLA ET CONSORTS QUI ONT TUÉ HANDICAPÉ VIOLENTÉ DES CITOYENS ET CITOYENNES LAMBDA INNOCENTS ET CONDAMNÉ LE JUSTE PEUPLE MALIEN EN MODIFIANT SA CONSTITUTION AU PROFIT DES COUPABLES DE MNLA ET CONSORTS

    Nous disons et rappelons et insistons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali et qui sont des chrétiens de se conformer strictement au contenu de la Ste Bible en haïssant Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent, Le coeur qui médite des projets iniques, Les pieds qui se hâtent de courir au mal,

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here